menu

NBA Jam – m’a rendue gameuse

NBA Jam – m’a rendue gameuse
Développeur Midway
Date de sortie 1994
Plateformes Megadrive, Super Nintendo
Genre Sport
Classification Tous publics
Une révélation pour Laderkan

Souvenez-vous

Je ne suis pas spécialement friande des jeux de sport. Vraiment.

-

Pourtant, alors que je n’avais même pas atteint la dizaine et que mon frère m’avait salement abandonné pour s’installer et découvrir la vie de couple, j’ai découvert NBA Jam dans son stock de jeux Megadrive. Le basket, j’en faisais dans le jardin donc je gérais plutôt la chose (1 panier sur 30 essais dans le panier accroché au poirier).

Sorti en 1994 grâce au travail du studio Midway (R.I.P.), NBA Jam proposait de rejouer des matchs de légende entre équipes de la prestigieuse NBA, la ligue de basket nord-américaine qui faisait déjà rêver Tony Parker, alors âgé d’une douzaine d’années. La grande subtilité de ce jeu résidait dans le fait de pouvoir jouer avec des joueurs professionnels mais en suivant les règles du basket de rue: équipe deux contre deux, fautes quasi inexistantes, etc. C’était également et surtout l’occasion de réaliser des actions improbables, propulsant les joueurs plusieurs mètres au-dessus du panier pour réaliser des dunks spectaculaires. Dribbler avec un ballon enflammé était également monnaie courante, pour le plus grand plaisir de la foule en délire qui n’hésitait pas à mitrailler, mitrailler et mitrailler encore ces joueurs aux capacités surhumaines. Je me rappelle encore des cris et commentaires du commentateur sportif pendant les matchs, des sons que j’essayais de retranscrire en mot dans ma p’tite tête, mais sans trop de résultats. L’accent américain était encore trop subtil pour moi : « NOGOUD », « izenefayeur », « dawbzewibon », entres autres.

-

Les pouces affûtés donc, j’adorais passer mon temps à étaler les équipes une par une avec les Charlotte Hornets (New Orleans Hornets aujourd’hui). Pourquoi cette équipe plutôt qu’une autre ? La réponse est simple : j’étais fan de leur logo et j’aimais le bleu (j’aime toujours le bleu d’ailleurs). Oui les compétences de mes mecs je n’en avais effectivement rien à brouter, seule leur tête déterminait mon choix… Quelle gamine superficielle je faisais… Vous noterez aussi que je jouais à ce jeu multi seule… Quelle gamine asociale je faisais… BREF.

-

Des heures de dribbles, de passes et surtout de fun à mon actif sur cette cartouche sur la cathodique du salon. Le bon vieux temps !

-

Laderkan

About the author: Laderkan

Experte en bonne franquette depuis 1988, j'apprécie particulièrement les jeux immersifs et ceux où le joueur a la possibilité de prendre en main son destin. Bourrine, les FPS et beat'em all me vont plutôt bien au teint !

3 commentaires

  1. BBBlade

    LJ, Zo et le mini Mugsy Bogues… toute une époque !

    A fini par le dire le 27 août 2012
  2. dddaft

    C terrible cette folie nba ds les annees 90…

    Nous l'a avoué le 24 novembre 2012
  3. El-Doug

    Un jeu Mythique, Boom shaka laka !!!

    Nous l'appris le 5 mars 2013

Votre avis ?

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Go to top