menu

[Test] Super Mario 3D Land

[Test] Super Mario 3D Land
Editeur/Développeur Nintendo
Date de sortie 18/11/11
Plateformes 3DS
Genre Action
Classification Déconseillé aux moins de 3 ans
Testé par LLyza

Note

Total average

5/5

Histoire / Ambiance
Immersion / Gameplay
Intérêt / Durée de vie

Ce que j'en pense

Cours Mario, Cours !

Papy Mario est de retour et cette fois c’est sur la 3DS, Nintendo s’efforcera au fil des mondes et des niveaux de nous montrer de quoi la 3D est capable, pas juste un gadget ? Super Mario 3D Land arrive à point nommé, au moment où cette nouvelle console a baissé de prix et que Noël arrive à grand pas – le hasard fait bien les choses – saura-t-il faire remonter la pente ?

Mario a toujours attiré les enfants mais aussi les grands – qui assument - et Super Mario 3D Land s’adapte ainsi à chacun avec une difficulté bien cachée. A priori, on pourrait croire que ce titre a été revu à la baisse, il est simple et les niveaux s’enchaînent à une vitesse folle. Oui, si vous acceptez la tenue raton-laveur toute dorée qui vous rend invincible (comme l’étoile mais en plus longtemps) suite à vos multitudes morts idiotes – vous vous êtes précipité dans le vide/vous vous êtes fait bouffer par les plantes carnivores/liquidé toutes vos vies sur le boss, boomrangué par la tortue…- Nintendo s’assure que tout le monde termine le niveau et ça sans effort, en plus des boss pas trop terrifiants. – pour toi noob -

Pour les hardcore du jeu de plateforme, vous aurez tout de même la possibilité de refuser la petite feuille, de chercher un max de médailles (3 par niveaux), de secourir les Toad… d’explorer les alentours en 3D relief et tout ça dans un temps limité. Le but étant de traverser les mondes au rythme du chrono qui défile afin d’atteindre le drapeau le plus vite possible comme à l’ancienne – si c’est pas pour les grands enfants ça -. Certes, les mondes sont plus « petits » avec 6 niveaux seulement mais on pourra se consoler avec les niveaux spéciaux et surtout les 8 mondes version « côté obscur » : plus d’ennemies, plus d’obstacles, plus de chances de game-over… de quoi tester notre endurance et notre patience, car la console, on ne la lâchera pas de si tôt, au risque même de fatigue rétinienne.

- En parlant d’oeil – on retrouvera plein de clins d’oeil faisant références aux versions antérieurs : la tenue du raton laveur (bien mise en avant), la fleur de feu, l’hélice… il y a aussi les musiques et même certains décors qui vous y feront penser. L’ambiance est ultra colorée et super joyeuse comme à son habitude – quoique, encore plus – de quoi attirer les néophytes du genre et les futures générations de gamers – on commence tous par Mario, avouez ! -. Les graphismes sont magnifiques et très soignés – vraiment, c’est la première impression en l’allumant – les développeurs l’ont chouchouté afin de mettre en avant les capacités de cette « nouvelle » machine. – Mario le sauveur de ses Dames -

Le gameplay apporté par la console offre un confort de jeu indéniable, la 3D est indispensable pour avancer au risque de sauter dans le vide car elle permet de mettre en relief certain aspect du décor et ainsi de découvrir des passages ou des médailles. On retrouvera les raccourcis déjà connus de la DS avec toujours la possibilité d’accumuler des « pouvoirs spéciaux » et de les stocker pour plus tard (sauf la boîte à hélice), quant au joystick une fois bien maîtrisé, il devient bien pratique. Mario patinera un peu en début de course, de quoi en énerver plus d’un, il fera toujours des sauts de – « bip »- (ce qui fera, qu’atteindre le haut du drapeau demandera de l’entraînement) et il garde bien sûr toutes ses autres capacités accumulées au fil du temps (roulade, saut vers le bas, se baisser-et-marcher…).

Autre point permis par la 3DS (et pas des moindres) est le mode wifi et son street pass. En effet, à chaque fois que vous rencontrez/croisez un autre fanboy/girl de big N, vous aurez une notification vous informant que vous avez une surprise. Il vous faudra alors remonter les mondes de Super Mario 3D Land et vous diriger vers les fameux niveaux spéciaux (les cases ? ou les maisons de Toad) où vous obtiendrez « les pouvoirs » habituels. Ce titre est rempli de surprises, à l’heure où je vous écris j’en découvre encore plein, c’est pourquoi je préfère m’arrêter ici, et vous laisser découvrir afin de ne pas trop spoiler car ces petits plaisirs font partis du jeu. (Avertissement : vidéo spoilante)

Jusqu’à présent la 3DS était encore boudée du public avec un prix trop élevé comparé à la DSi, une pauvreté du côté des nouveaux jeux et une 3D encore trop gadget - juste des chatouilles visuelles - mais avec les fêtes de fin d’année la console portable aura sa revanche grâce à Mario. Pour ceux qui ne retiendraient que la durée de vie du jeu qu’on entend partout, ils devraient prendre en compte qu’il s’agit d’un titre pour console portable et donc pour des joueurs d’un court instant : le temps de deux stations de métro par exemple… De ce point de vue là, Super Mario 3D Land réussit à donner du plaisir en très peu de temps et pour les plus endurants d’entre nous, la console portable de Nintendo, vous signalera qu’il est important de faire des pauses quand on joue longtemps : ultra addictif.

Les Plus :

  • l’ambiance sonore
  • les clins d’oeil nombreux
  • le jeu de niveau avec 3D
  • les graphismes très soignés
  • les surprises, les bonus
  • addictif

Les Moins :

  • la 3D fatigue au bout d’une quantité de mondes
  • l’impression de facilité
LLyza

About the author: LLyza

 Brune à l'extérieure & Blonde à l'intérieur. Kinder powaa !  Rédactrice pour LesGameuses.com depuis sa création (2009), joueuse du dimanche et/ou des transports en commun, quand les crises de boulimie de livre ne m’atteignent pas pendant plusieurs semaines… en me laissant K.O Pour récupérer, une séance de shopping ou de glandage intensif devant la TV permet de faire passer les maudites pages blanches des tests en attente ! Sinon, j'aime la photo, la musique et je suis complètement addict à mon macbook et Les Internettes, je ne passe donc pas une journée sans ma dose d’inutile-donc-indispensable.  http://llyza-laboitedukinder.tumblr.com 

Vidéos

[Test] Super Mario 3D Land

4 commentaires

  1. AlexisLemee

    Bonne critique mais y a 2 points sur lesquels j’aimerais revenir.
    Vous mettez la durée de vie dans les moins alors que pour finir complètement le jeu et chopper toutes les pièces il faut s’accrocher, parce que oui, les mondes spéciaux font entièrement parti du jeu… et pour tous les finir en choppant chaque pièce, ça se fait pas en 5h quoi ! Et la difficulté idem, si on s’arrête au monde 3 ok c’est simple mais pour finir le jeu à 100% parfois c’est hardcore. Y a des mondes à faire en 3 secondes où il faut également se faire bowser… ça c’est pas simple !

    Nous l'appris le 2 décembre 2011
  2. llyza

    Mais c’est bien pour ça que j’ai fait un paragraphe « joueur qui sprint » et « joueur qui fouille », si on se contente de mourir et d’accepter d’être emporté jusqu’au drapeau ça avance très vite, mais si comme toi et moi on fouille partout, ou qu’on réessaye par un autre chemin il y a de quoi faire. J’avoue je ne devrait pas mettre ça en point neg. Après j’ai bien dit que c’était une « impression de facilité », « difficulté bien caché ».

    Enfin j’ai mis 5/5 alors c’est que je le kiffe ce moustachu !

    N'a pas pu s'en empêcher le 2 décembre 2011
  3. AlexisLemee

    Ah oui c’est clair. La critique est très bien je trouve !

    A partagé sa vision des choses le 2 décembre 2011
  4. Vanilla

    bonne critique ca donne envie de l’avoir

    A fini par le dire le 2 décembre 2011

Votre avis ?

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Go to top