menu

[Test] Professeur Layton et l’Appel du Spectre

[Test] Professeur Layton et l’Appel du Spectre
Editeur/Développeur Level-5
Date de sortie 25/11/11
Plateformes DS
Genre Puzzle
Classification Déconseillé aux moins de 3 ans
Testé par LLyza

Note

Total average

4/5

Histoire / Ambiance
Immersion / Gameplay
Intérêt / Durée de vie

Ce que j'en pense

Martine Le Professeur Layton et …

… l’Étrange Village, la Boîte de Pandore, ou encore le Destin Perdu, comme la série des Martine, notre cher Professeur Layton est revenu avec un titre encore plus mystérieux : L’appel du Spectre. Level- 5 est toujours de la partie sur DS, le jeu est sorti au Japon deux ans plus tôt qu’en France, le 25 nov.2011. Il est donc forcément seulement disponible sur Nintendo DS, il faudra attendre le Professeur Layton et le Masque des miracles le 26 oct. 2012 pour peut-être voir un changement significatif.

Mais pourquoi changer une équipe qui gagne alors que les ventes sont hallucinantes, pourquoi chercher à se renouveler ?

Le plaisir reste intact dès qu’on insère notre jeu dans la DS, cette musique qui nous rappelle tous nos souvenirs de jeu. Nous entrons notre pseudo. Nous chargeons une nouvelle partie et nous voilà sur les routes pour éclaircir encore bien des mystères. Sauf que cette fois, il ne s’agit pas d’une suite mais plutôt d’un retour dans le passé du Professeur. Elle aura lieu à Misthallery où des destructions dans les rues amènent Hershel Layton à se demander comment une ancienne légende locale peut prendre vie. Quand la brume envahit la ville et qu’un air de flûte se fait entendre, un spectre apparaît et détruit les environs.

Emmy, l’assistante de choc !

Le Professeur ne débarque pas tout seul, il est accompagné de sa fan #1 Emmy, une jeune fille plutôt débrouillarde qui sera là pour l’épauler. Vous la reconnaîtrez peut-être si vous avez vu le film d’animation La Diva Éternelle. Et Luke dans toute cette histoire, me direz-vous ? Car si dans les trois premiers il est le jeune apprenti, ici on nous raconte leur toute première rencontre.

Cela ne changera en rien le gameplay que l’on connaît à la saga, il reste comme les précédents opus efficace et simple comme un Point&Clic (tu cliques, tu ramasses les pièces SOS, tu cliques, tu papotes et tu résous une énigme). On notera quand même pas mal de cinématiques en plus, quatre indices possibles au lieu de trois et des minis jeux pour passer le temps et souffler entre deux énigmes recyclées ?.

Grosse déception, on n’a pas eu le droit au London Life. En effet, on a ouï dire que nos amis nippons ont été plus gâtés que nous : ils auraient eu une version contenant en plus ce mini jeu autonome de style simulation de vie/RPG (enfin d’aspect), ce qui aurait bien plu à nous les fans car d’une pierre deux coups, il allongerait considérablement sa durée de vie tout en apportant un peu de nouveauté dans les mécaniques de jeu ! Rien d’exceptionnel mais reste le sentiment de ne pas compter. Même le laisser en version anglaise aurait fait l’affaire !

London Life, alors tu simules avec Layton ?

Je ne vous ferais donc pas l’affront de tout vous détailler car un simple clic sur les anciens tests vous ravivera la mémoire, même si la série de Level-5 n’a nullement besoin de mode d’emploi tellement elle est intuitive et repose sur un système bien rodé depuis quelques années. D’ailleurs, on commençait à sentir un certain essoufflement au vu du manque de nouveautés apportées au soft ; la 3DS est peut-être là pour offrir un nouvel élan d’enthousiasme aux fans, mais pas aux ventes qui sont toujours au beau fixe.

Pour résumer : une ambiance que l’on connaît et des mélodies enivrantes font de la série une valeur sûre, un top sur la console portable de Nintendo. Mais on comprendra qu’au bout d’un moment, on veut être surpris car comme dans un couple solide, il faut de temps en temps savoir sortir des sentiers de la routine habituelle pour surprendre et étonner l’autre, le joueur, sinon il ne faudra pas s’étonner qu’un beau jour d’octobre, il s’en aille. Level-5, vous êtes donc prévenus ! Enfin, pour le coup ce sera peut-être à la console de sauver un jeu et non l’inverse, avec la 3DS et le prochain de la série : Professeur Layton et le Masque des Miracles. Faites-nous rêver !

Les Plus :

  • Univers Laytonien.
  • Bande son.

Les Moins :

  • Énigmes déjà vues.
  • Absence de grosse nouveautés.

Les Infos :

  • Éditeur : Level-5
  • Genre(s) : Aventure / Réflexion
  • Plateforme(s) : DS
  • Date de sortie : 25/11/11
  • Classification : 7+
LLyza

About the author: LLyza

 Brune à l'extérieure & Blonde à l'intérieur. Kinder powaa !  Rédactrice pour LesGameuses.com depuis sa création (2009), joueuse du dimanche et/ou des transports en commun, quand les crises de boulimie de livre ne m’atteignent pas pendant plusieurs semaines… en me laissant K.O Pour récupérer, une séance de shopping ou de glandage intensif devant la TV permet de faire passer les maudites pages blanches des tests en attente ! Sinon, j'aime la photo, la musique et je suis complètement addict à mon macbook et Les Internettes, je ne passe donc pas une journée sans ma dose d’inutile-donc-indispensable.  http://llyza-laboitedukinder.tumblr.com 

Vidéos

[Test] Professeur Layton et l’Appel du Spectre

1 commentaire

  1. Mathieu

    Le dernier épisode de Layton sur DS avant de passer sur 3DS… un de plus, mais qui fait toujours plaisir ! L’intrigue est au rendez-vous, mais il est vrai que le concept commence à tirer en longueur… Les énigmes se répètent, et on s’en sort plus facilement que lors de l’Etrange Village.
    Mais j’ai apprécié le fait qu’avec les mini-jeux et l’intrigue, on aie l’impression que cet épisode est plus long que les autres !

    N'a pas pu s'en empêcher le 8 novembre 2012

Votre avis ?

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Go to top