menu

[Test] DmC Devil May Cry

[Test] DmC Devil May Cry
Editeur/Développeur CapCom
Date de sortie 01/15/2013
Plateformes PS3, Xbox 360
Genre Beat'em all
Classification Déconseillé aux moins de 16 ans
Testé par Anyarei

Note

Total average

4.3/5

Histoire / Ambiance
Immersion / Gameplay
Intérêt / Durée de vie

Ce que j'en pense

Les origines qui font Mâle !

Le jeu qui m’avait mit une baffe dès la Paris Games Week : bourrin, rebelle, et surtout jouissif ! Cet opus reprend les débuts de notre cher Dante, à peine âgé de 20 ans ! Que dire de sa folle jeunesse, si ce n’est tous ce qu’on attend de lui : rébellion, sexe, drogue et rock’n roll. Et on commence avec un héros qui a une hygiène de vie plutôt trash ! Il faut l’avouer vivre dans une caravane à côté d’une fête foraine, n’ai pas une vie rêvée pour quiconque. Surtout qu’on sent que notre héros est quelque peu borderline, uniquement pour voir où sont ses limites… tout en espérant fuir quelque chose. C’est sur ces mots que je lance la musique rock et le test de ce jeu très rythmé !

 

GAMEPLAY

Très réactif, rapide, prise mains ultra fun. Un vrai plaisir, un vrai retour aux sources et surtout une intro qui déboîte ta mémé ! Restons calme, car la suite du gameplay est quelque peu changeante, même si les touchent des actions de base sont toujours là, heureusement. Mais quelque chose au fond de Dante lutte bien malgré lui – mi-ange mi-démon – se qui corse sérieusement le gameplay… et vous allez bien vous mélanger les pinceaux quand vous reviendrez dessus ! En appuyant sur la gâchette de gauche, vos armes sont divines, gâchette de droite, elles sont démoniaques, ce qui peut paraître pratique, mais pas toujours tant que ça ! Mais bon, cela reste cohérent. Plus tard dans le jeu, en appuyant sur les deux joysticks, vous rentrerez dans un mode furie démoniaque et vos cheveux deviendront les cheveux de Dante que l’on connait tous. Ce mode vous permet non seulement d’être plus rapide, d’imposer votre force, mais aussi de régénérer votre vie. Fun, mais plutôt corsé à maîtriser !

 

LES NIVEAUX

Un pur plaisir : j’ai adoré les niveaux avec les boss ! Rythmés, fendards et surtout débordant d’originalité, je ne peux hélas en dire plus si vous comptez y jouer. Quant au reste, la succession et la progression dans les niveaux reste correctes, sauf lors de certaines phases où les sbires peuvent être vraiment cornus ! Ce qui gâche un peu notre plaisir, car on s’attend plutôt à en baver avec les boss. Mais ne vous inquiétez pas, les 2 derniers boss sont plutôt durs, j’y ai arraché mes nerfs ! Il y a aussi un niveau vraiment intéressant : celui du manoir, le passage onirique de notre mémoire, vraiment magnifique. Ah oui j’oublié : que serait un DMC sans ses bons vieux niveaux cachés, que l’on doit terminer en moins de 2 ou 3 minutes ! Il ne faut pas non plus oublier que chaque mission est notée, Rang D, C, B, A, S et SS ! Cela vous permet d’avoir des améliorations et différentes techniques pour chacune de vos armes. Autant dire qu’il vaut mieux tous les enchaîner ;)

 

L’HISTOIRE

Comment dire, j’ai eu peur au début que ce Devil May Cry soit une erreur et que le scénar soit un gros nanar. Et bien vous savez quoi, l’esprit DmC est bien présent, le caractère de Dante bien trempé et provocant, les Boss excellents ! Insultes, mépris, commentaires vexants… bref, on retrouve un Dante au top de sa forme ! On pourrait titrer cet opus « Rébellion », ou encore « Lutte pour la Liberté » (disons qu’il a un léger goût de « V pour Vendetta« ). Et tout le long notre héros balance entre la réalité et les limbes… que du bonheur !


 

AMBIANCE ET MUSIQUE

Rhaaa ! Que dire sinon que la musique est une pure merveille, un bon Métal endiablé comme il faut ! Car oui, c’est le groupe Combichist qui a prêté ses sons en grande majorité et NOISIA. Encore une fois un choix judicieux qui nous immerge complètement dans l’univers. Les graphisme sont juste magnifiques, entre réalité et peinture, vraiment bien peaufinés. Quant aux ambiances régnant dans la réalité et dans les limbes, celles-ci sont magnifiquement bien trouvées et rendues. Le côté reflet dans l’eau et le camouflage de certaines choses horribles des décors par exemple ;)



En Conclusion

Étonnamment c’est vraiment un bon DmC, même s’il y a quelques petites erreurs dans les niveaux, cela ne gâche en rien le plaisir de découvrir la jeunesse de Dante, ses origines. Il est vrai que la jouabilité n’est pas toujours évidente à reprendre en mains et il est du coup préférable de le finir d’une traite (ce que je fais en générale, sauf cette fois). La durée de vie est correcte, je dirais entre 9 et 14h. Je  finirais en vous disant que si vous aimez la série Devil May Cry (sauf le 2) vous ne serez absolument pas déçu et je vous invite à vous le procurer de toute urgence.

Les Plus

  • La musique
  • Le scénario
  • Les graphismes

 

Les Moins

  • Certains niveaux à la difficulté mal dosée >_<
  • Par moment le gameplay qui est ingérable

 

Anyarei

5 commentaires

  1. PlayClo

    Je découvre ce site et je trouve que le boulot fait dessus est superbe ! Le test de DMC est très complet, on comprend tous ce qui y est écrit et on ne s’ennuie pas en le lisant. Ca m’a vraiment donné envie d’acheter le jeu :D

    A craché le morceau le 26 janvier 2013
    • Anyarei

      Contente que cela te plaise ^^, merci pour ton compliment. Perso le jeu en vaut vraiment la chandelle si tu es un (ou une) grand(e) fan de la série, je l’ai adoptée :)

      A partagé sa vision des choses le 30 janvier 2013
  2. Simon (JVM)

    Il m’a l’air assez énorme effectivement. En tout cas graphiquement, il est déjà au top. Je vais tester ça très rapidement.

    A craché le morceau le 28 janvier 2013
    • Anyarei

      Fonce ^^

      A fini par le dire le 30 janvier 2013
  3. Mojo

    J’ai toujours kiffé les DMC mais légère déception pour celui ci Je dois me faire vieux!
    Le test est juste : prise en mais facile avec quelques bugs / défauts qui peuvent parfois casser l’ambiance.
    Le perso est bien pensé (marketing oblige) j’y retrouve l’esprit DMC mais quand même je préfére les premiers personnages

    A couché sa pensée le 2 mars 2013

Votre avis ?

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Go to top