menu

[Test] Pokémon Lune et Soleil

[Test] Pokémon Lune et Soleil
Editeur/Développeur Nintendo/Game Freak
Date de sortie 11/18/2016
Plateformes 3DS
Genre Action
Classification Déconseillé aux moins de 7 ans
Testé par Nanazuka

Note

Total average

4/5

Histoire / Ambiance
Immersion / Gameplay
Intérêt / Durée de vie

Ce que j'en pense

Si on avait tourné une vidéo d’introduction pour ce test, la voix off aurait donné quelque chose du genre « LES FANS L’AVAIENT ATTENDU COMME LE MESSIE…« , sur un fond musical psycho-dramatique. Mais comme on aime bien vous écrire, on va vous résumer en quelques lignes nos impressions du dernier titre Pokémon.

Tout commença à l’E3 2016, quand les fans découvrirent que le Pokémon Z qu’ils attendaient avec beaucoup de ferveur s’appellait en fait Pokémon Soleil et Lune. Dans la foulée, l’annonce révèle une date de sortie inhabituelle. Le jeu est attendu pour le mois de novembre, mais surtout…sera identique pour tous les pays. Pour une fois en occident, nous n’avions pas à attendre une année de plus par rapport à nos amis nippons ! S’en est suivi une pluie de vidéos de teasing alléchantes avec beaucoup d’arguments prometteurs : arrivée des mouvements Z, des Pokémontures, des formes d’évolution régionales…Bref, une recette qui fleurait bon le renouveau ! On s’est donc empressée de goûter le nouveau cru pour vous livrer notre verdict (Garçon ? Un Château Pokémon Lune s’il vous plaît !).

lune-pokemon

Rien de nouveau sous le soleil d’Alola ?

Pour celles et ceux qui ne se sont jamais aventurés dans un titre Pokémon, faisons un petit point sur le principe de ce RPG qui a soufflé sa vingtième bougie. Que ce soit sorti de la bouche de la publicité, de vos camarades, de vos collègues, ou encore de votre petit cousin (ou même de vos grands-parents ?!) vous connaissez déjà la chanson : « attrapez-les tous ». Le but ultime des jeux Pokémon est donc de capturer la totalité des Pokémon. Bon…Ca, c’est sur long terme ! Dans la liste des objectifs les plus à votre portée, vous devez devenir un as du combat de Pokémon pour finir maître. Vous enchaînez donc un maximum de combats tout au long du périple pour rendre inébranlable votre équipe de Pokémon. Dans ce RPG, les matchs se déroulent au tour par tour et chaque joueur peut lancer une attaque, utiliser un objet ou changer de combattant. Jusqu’ici, rien de nouveau sous le soleil : le principe reste le même, bien que le format du parcours habituel ai changé (et en bien !). Exit les arènes, place aux épreuves du doyen de l’île !

13

Si ce nouveau système donne un vrai coup de jeune à la licence, d’autres fonctionnalités apportées dans le précédent titre étaient attendues au tournant. Alors : Conservées ou ejectées ? Commençons par décrypter les combats. Dans Pokémon Soleil et Lune, les Méga Evolutions laissent place aux mouvements Z. Le principe est le même : vous avez un bracelet qui vous permet de booster 1 fois par combat (et non par manche) votre pokémon s’il tient une pierre spécifique. L’avantage, c’est que la totalité du Pokédex peut bénéficier de ce super pouvoir. Chaque pierre peut être attribuée à un Pokémon à volonté, tant qu’elle correspond à son type (certaine ne fonctionne que sur un Pokémon particulier). Lorsqu’il est « boosté » par l’objet, le Pokémon peut lancer une attaque dévastatrice, comme pour les Méga Evolutions.

Pokemon-Soleil-Lune-Raichu-Alola-Z-1

A première vue, les mécaniques ont donc la même ossature que dans Pokémon X et Y. Mais on note tout de même quelques nouveautés étonnantes, comme les montures, qui ont remplacé les capacités spéciales (ou CS pour les intimes) et permettent d’interagir avec les environnements pour se frayer de nouveaux chemins.

C’est franchement sympa ! Mais là encore, on sent que c’est juste l’utilité qui a été reprise. Même si être porté par un machopeur est un vrai kiff pour les amoureux de Pokémon, on retrouve très vite les mêmes capacités que dans les opus précédents. Seules deux d’entres elles apportent un brin de nouveauté, mais sont, encore une fois, tirées des usages habituels de la série. Mastouffe, par exemple, remplace le célèbre « cherch’objet ». D’autres dispositif comme la Pokédétente font plaisir, mais ont tout de même un arrière-goût de réchauffé. Finalement, on n’est que très peu déçu de ce recyclage, car la richesse de l’univers d’Alola permet de voir sous un angle nouveau ces interactions connues par coeur par vieux de la vieille.

b36da44-Lokhlass

Carnet de voyage

Cet angle nouveau, c’est un cadre idyllique dans un archipel tropical à l’image de Hawaï, ou de Tahiti. Chacune des îles a ses propres coutumes, ses sites incontournables et son charme architectural. Les parcourir est un vrai régal, car les différents habitats des Pokémon sont, la plupart du temps, beau à en tomber. Avec sa bande-son extrêmement travaillée et des formes d’évolutions propres au titre, Pokémon Soleil et Lune est une véritable invitation au voyage qui donne l’impression de partir en vacances sous les tropiques. Même si les combats restent au centre de vos préoccupations (on est dans un RPG, quand même !), vous réussissez à profiter des paysages au rythme du scénario sympathique malgré sa niaiserie opulente. Mais l’esprit « détente » ne se cantonne pas qu’à la réalisation graphique et sonore.

alolamap

Depuis votre menu, vous pouvez accéder à une sorte de « mini-jeu » qui rappelle fortement les Nintendogs et consors. Ceux qui l’avait apprécié dans Pokémon X et Y le connaissent déjà : c’est la Pokédétente. Dans ce mode, vous pouvez interagir avec les Pokémon de votre équipe en les caressant et en les nourrissant avec des fèves. Si l’intérêt était limité dans le titre précédent, il apporte désormais une valeur ajoutée en ayant un impact sur les combats. Ainsi, un pokémon repus et aimant réalise des prouesses jouissives pendant les matchs : il peut rétablir à la normale ses changements de statuts, conserver un point de vie alors qu’il était voué à disparaître, et même réaliser des coups critiques (comme quoi, l’amour rend fort !). Cette nouvelle dimension apporte un peu de fraîcheur, mais reste tout de même rébarbative. Car nourrir et caresser ses Pokémon à la chaîne n’est pas ce qu’il y a de plus passionnant

PokéDétente4

Même si un peu plus de diversité dans les interactions de la Pokédétente n’aurait pas fait de mal, Pokémon Soleil et Lune dispose de nombreuses autres occupations divertissantes en marge des combats, comme sa « place multijoueurs », ses spots pour photographier des Pokémon et l’île aux Pokémon. Ajoutez à cela un univers ultra riche qui ne demande qu’à être exploré, et vous obtenez un durée de vie largement viable. Comptez en moyenne 10h pour terminer l’histoire et de nombreuses autres pour terminer toutes les quêtes et déceler chacun des secrets cachés dans l’archipel (et dévaliser les magasins…).

ME3050787075_2

 En bref 

Pokémon Lune et Soleil est une belle réalisation qui a conservé la recette de la série, y compris les meilleurs ingrédients. Comme son excellente durée de vie et sa forte rejouabilité. La richesse de l’univers et des modes permet d’oublier les quelques dérapages observés, comme le scénario aussi léger qu’un mystherbe. Le titre s’adapte facilement à tous les types de joueurs et recèle d’activités. Alors oui : ça sent un peu le réchauffé. Mais certaines prises de risque notables, comme la refonte des arènes traditionnelles, montre que la licence veut aller de l’avant en proposant des univers haut en couleurs. Pokébravo : c’est un quasi-sans-faute !

Nanazuka

About the author: Nanazuka

Résumé en quelques chiffres clés : 74kg : le poids de mon amour pour le jeu vidéo 1993 : je fais mes premiers pas vidéoludiques à deux ans sur Bubsy. 1m69 : la taille de tous les jeux vidéo auxquels j'ai joué, mais répartie en 6,2 colonnes (et sans les boîtiers...). 10h : temps moyen passé à jouer chaque semaine. 35°41′22 - 139°41′30 - 44 m : les coordonnées GPS de Tokyo, ma ville natale de cœur.

1 commentaire

  1. Flo (JVM)

    Je me suis arrêté aux versions classiques des jeux Pokémon, mais la version Soleil me donne bien envie de me replonger dans l’aventure !

    A couché sa pensée le 14 décembre 2016

Votre avis ?

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Go to top