menu

Fable3_2

[Test] Fable III


L’histoire prend place 50 ans après la fin de Fable 2. Albion a évolué et se trouve à présent en période industriel, mais sous une monarchie tyrannique. Celle du roi Logan… votre frère aîné !

Le 1er choix que vous avez à faire est celui d’incarner un prince ou une princesse, cadet/cadette du roi en place. Logan est un roi tyran, qui n’hésite pas à malmener son peuple. Mais en tant que privilégié, les soucis vous atteignent peu.  Jusqu’au jour où votre frère va vous demander de faire un choix. Un choix qui va faire basculer toute votre destinée… et celle d’Albion !

Quelle prestance !

Contrairement au épisode 1 et 2, ici vous démarrez déjà adulte et ne vieillissez pas. En faite, tout le scénario se déroule sur une période assez courte, du coup le temps n’a pas d’emprise sur votre personnage. Votre alignement est censé vous faire changer d’apparence… mais moi j’ai pas vu grand chose en fait (rien à voir avec le 2 en tout cas ^^’). Le facteur qui peut faire évoluer votre physique de façon notable – et donc la vision que les gens ont de vous – est l’image que vous renvoyez. Bien ou mal habillé, tatoué, couturé de cicatrices, coiffé (maquillé) de façon atypique… ou ‘alourdi’ par la nourriture (moins cher que les potions de vie), sont des facteurs qui vous servirons… ou vous desserviront ^^’

La notion de choix/conséquences est donc bien sauve. Si vous volez ou tuez des gens devant témoins, il faudra en payer les conséquences (amendes ou persona non grata). Si vous faites preuves de bonté, les villageois vous acclameront sur votre passage et vous offriront des cadeaux. Mais si le début du jeu vous permet de n’en faire un peu qu’à votre tête… le scénario va vous mener à une situation où vos choix n’auront pas uniquement des conséquences sur votre vie et celles de vos propres… mais sur le tout Albion !

Votre royal frangin n'a pas l'air très commode...

Car la trame se sépare en fait en 2 parties importantes. La première est de renverser le roi – votre frère – qui met le peuple d’Albion exsangue. Pour cela il faudra vous faire aider d’un maximum de communautés (les gitans, les soldats, etc.)… et donc leur faire des promesses pour obtenir leurs soutiens. La seconde [SPOIL (surlignez si vous voulez lire)] sera de prendre la place du roi et tâcher de sauver votre peuple d’une terrible menace toute proche, tout en tentant de les préserver et tenir les promesses que vous avez faites. [/SPOIL]

Les « à-côtés »

Ce qui fait l’originalité de la licence, ce n’est pas tellement son scénario et ses quêtes (quoique…) mais surtout ce qui se passe en parallèle. A l’inverse de la plupart des jeux où vous êtes un héro solitaire, dans Fable, en plus de devoir ‘sauver le monde’, vous avez le moyen d’avoir de la compagnie… et pas mal de responsabilités ^^’

Votre compagnon vous suit partout !

Comme dans Fable 2, vous avez un compagnon à 4 pattes ! Une sorte de colley noir et blanc qui vous suit partout, vous aide en combat (il mord les ennemis à terre), mais surtout aboie quand un trésor est dans les parages. Le nombre de vos interactions avec votre chien a un peu diminué par rapport à Fable 2 (plus que 3 : féliciter, jouer, gronder et on n’a plus à le soigner), votre toutou et toujours aussi pratique et attachant.

On garde aussi l’aspect ‘famille’ : vous pouvez tomber amoureux/se, vous marier (même plusieurs fois en même temps, hihi ; ), faire des enfants, divorcer, etc. Vous devez toujours jouer les chefs de famille et installer tout ce p’tit monde dans une jolie et maison leur attribuer un budget pour qu’ils mangent… à croire que votre mari/femme est totalement manchot (perso, je me suis mariée au forgeron du coin… l’a jamais ramené un kopek ! A croire qu’il a fait de la forge en bénévolat après notre mariage ^^’).

"Ah ah ! Famille nombreuse, famille heureuse..."

Pour ce qui est des enfants, qu’ils soient de vous ou adoptés (à l’orphelinat de Bowerstone) c’est toujours le même topo : dès que vous venez leur rendre visite, ils ne font que réclamer (Quoi, c’est comme ça aussi dans la ‘vraie’ vie ? ^^’). Et si vous renvoyez leur nounou (passage obligé sur vous être père/mère célibataire) ou si vous divorcer… hop, tout ce p’tit monde à l’orphelinat !

Nouveauté du tome 3 : on peut prendre quelqu’un par la main ! Mignon quand c’est pour sauver un ch’tite nenfant ou un vieille homme aveugle… mais carrément ridicule lorsque c’est pour sortir un grand gaillard du pétrin ou ramener un malfrat aux autorités. Où est passé l’option « Suivre » qui permettait de faire une sorte que plusieurs personnes vous suivent ? Ici, l’option « tenir par la main » vous monopolise sur cette seule action, vous obligeant à lâcher la personne pour vous défendre ou interagir avec d’autres… plutôt handicapant ^^’

Vous pourrez toujours vous lancer dans le commerce et l’immobilier en faisant l’acquisition de magasins ou de maisons (les revendre ou les louer à votre guise). Vos actions sur l’inflation (vous fixer le niveau de vos prix et de vos loyers) influenceront évidemment l’image que les gens auront de vous… qui apprécie quelqu’un qui pratique des prix exorbitants hein ?

En bref, vos actions envers vos proches ou les simples pécores du coin n’auront pas de réelles influences sur la trame principale du jeu (le putsch ; ) , mais pas mal sur votre réputation ! A vous de choisir si vous préférez être acclamé ou hué sur votre passage (voir fuis ! gnak gnak !). Nota : vous ne pourrez pas effectuer toutes ces actions (voler, fonder une famille, vous lancer dans l’immobilier, etc.) sans les avoir préalablement débloquées sur ‘la Route du Pouvoir’ (cf plus bas)… mais quelle drôle d’idée !

Un Sanctuaire rien qu’à vous !

Comme vous l’aurez compris, que vos actions soient bonnes ou mauvaises, vous allez devenir très rapidement quelqu’un de célèbre ! Heureusement, il existe un petit coin bien plaqué où vous pourrez vous balader en caleçon sans que personne ne vous dise rien (presque personne ^^’) : votre Sanctuaire.

Un inventaire super bien rangé !

L’intro du jeu finie, vous aurez accès à un lieux hors de l’espace et du temps, inaccessible par le commun des mortels. En appuyant sur la touche « Start », vous pourrez vous y rendre à (presque) tout moment du jeu et y effectuer pas mal de chose. C’est en effet là que sont stockées toutes vos possessions : vos armes, vos vêtements, vos trophées et tout votre or y sont précieusement  rangés par votre serviteur (qui ne manquera pas de vous faire part de son avis sur tout… même quand vous ne lui demandez pas ! lol).

Par exemple, c’est dans ce lieu que vous pourrez voir les caractéristiques des armes acquises (trouvées ou achetées). Vous pouvez upgrader certaines de vos armes en adoptant le bon comportement : une arme à tendances maléfiques vous octroiera par exemple des bonus si vous tuez des gens, là où une bénéfique vous encouragera aux actes de bontés et de générosités…

Cet endroit renferme aussi l’artefact le plus utile du jeu : la Table d’Orientation ! C’est grâce à elle que vous pourrez voyager facilement, retrouver toutes les quêtes en cours et ainsi paramétrer votre ‘chemin lumineux’ (le chemin le plus court pour vous rendre sur le lieu de votre mission… toujours aussi pratique !).

Des quêtes à gogo ! Pas tant que ça…

"Mais qu'est-ce que je fais là ?!"

En plus de la quête principale, on retrouve les sempiternelles quêtes de recherches qui vous permettrons de parcourir le pays (et ainsi rallonger la durée de vie ^^’). Partez ainsi à la recherche de nains de jardin maléfiques, de livres rares, des fameuses portes démoniaques, de clés, de trésors, etc, etc. On trouve aussi des quêtes d’aides, parfois amusantes, parfois tristounettes. Comme aider des jumeaux un peu barrés à mettre la main sur un ouvrage satanique (ça ne vous rappel rien ?) ou escorter une jeune veuve sur la tombe de son mari mort en défendant le pays des hordes maléfiques. La façon dont vous allez les résoudre fera pencher votre alignement vers le bien ou le mal, l’altruisme ou l’égoïsme…

Toutes ces quêtes vous permettront de remporter de l’expérience et de pouvoir mettre les pieds dans un autre lieu qui vous est exclusif : la Route du Pouvoir. La voyante présente dans Fable 2 vous y emmène pour vous expliquer en quoi consiste votre rôle. Cet endroit probablement imaginaire et celui où vous pourrez dépenser vos Sceaux de la Guilde. Que vous désiriez augmenter vos compétences d’armes/de magie, apprendre de nouvelles expressions, gagner plus d’argent en travaillant (les métiers : chanter, faire des armes ou des tartes… bof) et même avec le droit de fonder une famille (le ‘pack famille’… classe ^^’), c’est ici que ça se passe. Toutes ces aptitudes sont représentées sous forme de coffres que vous ne pourrez ouvrir quand dépensant le nombre de points d’exp adéquates.

Car oui, plus d’Académie des Héros où vous pouvez répartir vos points d’expérience en fonction de votre style de combat (rappelez-vous, on gagnait des orbes de couleurs différentes selon qu’on utilise plus l’épée, le pistolet ou la magie). Désormais – que ce soit en combat ou en interaction - toute l’expérience gagnée va pouvoir être dépensé en compétences aussi diverses que variées. Envie d’être un Mage d’exception, privilégiez l’ouverture des coffres de gantelets magiques en 1er (dont on peut combiner les effets en en portant 2 ; ) ; besoin d’avoir beaucoup d’expressions différentes pour exprimer au mieux vos sentiments, il vous faudra ouvrir d’abord les coffres d’expressions, etc. Pas toujours très logique, mais bon…

Incohérences ou maladresses ?

Ce chapitre du test s’adresse plutôt aux tatillons ou à ceux qui – comme moi – sont des fans de la 1ère heure (donc tatillons ! lol). En effet, j’y aie noté quelques unes des maladresses qui m’ont fait baisser la note finale de ce pourtant plutôt bon Fable 3. Et y’en a pour tous les goûts ^^’

"Soit un homme !"...

Comme dit plus haut, on peux donc incarner un homme ou une femme… jusque là tout va bien. Ensuite, tout le long du scénario, on vous rabâche avec « votre père ce héros », qui est donc votre héros de Fable 2… Sauf que moi, dans Fable 2, j’avais déjà joué une héroïne !

De plus, vous devez faire en sorte que les gens – aussi bien votre entourage que ‘le peuple’ – ne soient pas indifférents. Qu’ils vous adulent ou vous craignent, vous devez souvent interagir avec eux à l’aide des « expressions »… et c’est là qu’on s’aperçoit que les développeurs avaient prévus qu’on joue un homme !

Quand vous draguez, vous dansez à la manière d’un homme (le soulevé à la Dirty Dancing), quand vous embrassez aussi (avec le petit ‘chavirement’ à la fin). Vous prenez les gens dans vos bras comme un homme (fais l’avion), rotez et pétez comme un homme (et oui, les filles ne rotent et ne pètent JAMAIS :D ) et j’en passe et des meilleurs (la demande en mariage…. ahhhhhhh!).

Du coup, on se sent régulièrement comme une espèce de sale garçon manqué, avec des comportements assez machos et des mimiques souvent ridicules ^^’ Pourquoi nous donner le choix, si l’histoire est clairement optimisée pour un héros mâle ? Perso, j’aurais bien aimé avec des expressions plus adaptées aux filles, même si elles avaient dû être un peu caricaturales (après tout, le jeu est souvent plein d’humour). Un peu de féminité bon sens !

Fringues de mômes version Albion

Autre incohérence remarquée. Quand vous avez déjà 2 enfants et qu’un 3e arrive (naissance ou adoption), on vous dit que votre maison est trop petite… même si vous vivez au château ! Du coup, on est obligé de scinder sa famille et de les installer dans plusieurs petites maisons avec plusieurs maris ou nounous… un comble ! Et comme vous les adopté dans un orphelinat miteux, ils restent habillés en haillons même quand vous les installez au château ^^’

Et petit détail ‘spécial’ : même les gens qui vous détestent (on voit leurs sentiments pour vous en les approchant) vous font des cadeaux ^^’

Dernière chose qui m’a saoulée – mais là c’est plutôt un souci ‘technique’ – j’ai parfois cru que ma console allait me lâcher ! En effet, ayant été plusieurs fois sujette au ROD, dès que je vois un ralentissement, j’angoisse. Et bien autant dire que j’ai souvent angoissée en jouant à Fable 3. J’ai demandé à d’autres personnes qui ont joué au même jeu (ça pourrait venir de ma console… même si elle à moins de 6 mois ^^’), ils ont bien eux les mêmes ralentissements… pas glop du tout…

Tout ça pour ça…

Après la longue attente pour ce 3e opus de la grande saga Fable, les vidéos et les images qu’on nous a distillé au compte goutte durant tout ce temps… j’avoue que je suis un peu refroidie.

Le même genre de déception que j’avais eu à la sortie du Seigneur des Anneaux au cinéma. Une trop longue attente génère parfois des espoirs énormes… qui ne peuvent du coup qu’être déçus. En même temps, il est claire que des choix ont été fait sur ce Fable III, et ceux pour permettre au plus grands nombres de s’y intéresser. Alors je ne sais pas si ce nouvel aspect va séduire une nouvelle vague d’adeptes… mais pour moi qui étais une fan de longue date, c’est une déception.

Les Plus :

- Un univers original, un humour atypique
- Un aspect social développé
- Une notion de choix/conséquences

Les Moins :

- Une durée de vie un peu courte
- Une version qui semble simplifiée par rapport à Fable II
- Une héroïne un peu trop masculine

Note Globale : 3,5/5

Titre : Fable 3

Plateforme(s) : Xbox 360 (prévus sur PC)

Genre(s) : Action RPG / Aventure / Gestion

Date de sortie : 29/10/2010

Classification : 16+

A noter : ce test ayant était réalisé à partir d’une version UK, les termes employés ne sont peut-être pas exactement identiques à ceux présents sur la version FR…

¤

8 commentaires

  1. Hyuuji

    On a vraiment l’impression qu’il a été plus ou moins blaclé, ou plutôt fini à la va-vite. Dommage, la license était bien parti et, d’après le test, on a l’impression qu’ils sont plus tombés dans la facilité qu’autre chose…

    Merci pour ce test en tout cas :)

    A couché sa pensée le 16 novembre 2010
  2. Tib0o

    Très bon test pour un jeu qui l’est peut être un peu moins. Beaucoup de bruit pour quelque chose de très bon mais pas excellent ?

    Je pense que le jeu est bon et surtout novateur dans le style, on ne fait pas mieux et personne ne tente sa chance (le rêve pour Microsoft :D ).

    La version collector me tentait mais finalement ce sera la simple ou rien. Il faut d’abord que je finisse le 2 :D

    A craché le morceau le 16 novembre 2010
  3. Kanzen

    Novateur en quoi ce Fable troisième du nom ?
    J’avoue ne pas bien saisir.
    Des jeux de rôles qui soient meilleurs, sans pour autant être exempts de défauts, il y en a.

    A couché sa pensée le 16 novembre 2010
  4. Kasilla

    J’ai pas vu d’innovation non plus ^^’ (elles étaient peut-être super bien cachééééées !)

    A partagé sa vision des choses le 16 novembre 2010
  5. Lou

    Un test bien rempli dis donc !
    Ca me donne envie d’aller voir cette série d’un peu plus près ^^

    A couché sa pensée le 17 novembre 2010
  6. FFB777

    J’ai tout juste déballé le jeu, et de lire le test, ça ne me motive pas plus que ça, je vais rester encore un peu sur Halo ou CoD ^^’.

    Nous l'appris le 18 novembre 2010
  7. Kanzen

    Srly –’

    A fini par le dire le 19 novembre 2010
  8. Lu

    Pour le « Ensuite, tout le long du scénario, on vous rabâche avec « votre père ce héros » » J’y ai eu droit a mon premier try rapide. Mais quand j’ai recommencé le jeu, toujours en jouant une fille, j’ai eu droit à « ta mère », « cette grande reine » toussatoussa! Simple beug du coup?!!
    Et sinon, résumé très vrai.
    Et, yeahhh j’écris ça beaucoup trop tard ;)

    N'a pas pu s'en empêcher le 24 mars 2014

Votre avis ?

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Go to top