menu

ResonanceOfFate

[Test] Resonance of Fate


Des flingues… et des fringues ^^’

Si comme moi vous êtes un(e) addict des jeux de rôles, vous n’avez pas pu passer à côté de la dernière sortie de chez tri-Ace : Resonance of Fate. Ce titre comporte – en plus de sa forte imprégnation nippone – un monde et un système de jeu plutôt original dans le domaine, puisque vous vous trouvez dans un environnement très « indus » et les armes de nos héros sont… des flingues ^^’

Et oui, dans ROF, vous êtes à la tête de 3 personnages – Vashyron, Zephyr et la jolie Leanne – qui ont une prédilection pour les armes à feu. Alors là où dans d’autres RPG vous devez insérer des pierreries dans des épées ou des arcs, là vous devrez ajouter des viseurs, chargeurs et autres éléments métalliques pour faire évoluer vos armes… original ^^

Sans compter que l’univers a beau être un ‘basique’ post-apocalyptique… l’originalité tient aussi dans les lieux. Vous évoluez ainsi sur des sortes de plateformes gigantesques, à diverses altitudes, reliées par des ascenseurs colossaux et dont les différentes zones sont reliés par des cellules énergétiques… sans les bonnes cellules, vous n’avancerez plus. Pour faire évoluer l’aventure, vous devrez donc libérer l’accès à ces zones en collectant des cellules auprès des ‘méchants’ qui pullulent dans les recoins sombres… les amateurs de puzzles vont apprécier ; )

Les actions se déroulent en quasi temps réel… il faudra donc observer le champ de bataille et réagir très vite (car les ennemis commencent très vite à vous ‘canarder’). Il faut aussi utiliser au mieux ses cristaux (vous permettent de faire des actions d’éclats comme courir tout en tirant) et les capacités de chacun (comme la différence entre les points de dégâts et de blessures : à qui donner un flingue ou un fusil… et qui porte les potions alors ?!?) sous peine de se retrouver en « mode panique » qui – en plus de signifier que vous êtes proche de la défaite – est très humiliant (vos persos prennent l’air affolé et cours de façon ridicule ^^’) !!

Cependant, malgré cette originalité rafraîchissante, Resonnace of Fate est un vrai RPG ‘à la nippone’… avec ses avantages mais aussi ses inconvénients. Pour les avantages, vous avez une ambiance particulière, la possibilité de sélectionner les voix japonaises, un scénario complexe et de jolies personnages ‘très manga’ (Zephyr est la parfaite caricature du petit rebelle ’je-m’en-foutiste’ qu’on croise très souvent dans les shojo mangas ; ) customisables à foison (l’achat de nouvelles fringues coûte une fortune… mais c’est plus marrant que d’être bien stuffé non ? ^^’).

Pour les inconvénients (certains trouverons que c’est plutôt un avantage ; ) : un très haut niveau de customisation des armes qui vous prendra des heures et un haut niveau de tactique obligatoire pour parvenir à survivre (la constante évolution de vos personnages en fait parti) ce qui augmente considérablement la difficulté du titre. Si vous voulez pouvoir tout comprendre, vous êtes condamné à faire tous les didacticiels au moins une fois, tout retenir sur le bout des doigts… pas toujours évident. De plus, la mort d’un seul de vos coéquipiers entraine la défaite de votre équipe… dont l’accord de retenter l’action se jouera à coût de crédits ! Et oui, vous avez bien entendu : pour avoir le droit de retenter une bataille, vous devrez utiliser l’argent de l’équipe… ce qui limite le nombre de tentatives forcement ^^’

Resonance of Fate reste cependant un bon RPG, que la haute complexité doit être pris comme un défit ! En effet, chaque zone débloquée, chaque ‘boss’ tué provoquera chez le joueur une véritable bouffé de bonheur, de fierté. Sauf aux moins patients/doués qui risquent de balancer la console par la fenêtre (si j’en parle, c’est que j’y aie songé ^^’), à réserver donc aux spécialistes du genre… mais la traduction de tels jeux est tellement rare qu’il faut lui faire honneur si on veut que ça se reproduise ; )

Les Plus :

- Une grosse difficulté allongeant considérablement la durée de vie !
- Un RPG très ‘nippon’ : perso customisables et attachants, voix japonaises, scénario fleuve ^^
- Un concept et des idées originales : persos armés de flingues, cellules énergétiques pour avancer, armes modifiables à l’extrême, etc, etc.

Les Moins :

- Une grosse difficulté… seul les plus ‘pointus’ arriverons à s’accrocher ^^’
- Seulement 3 personnages jouables :’ (
- Tant de choses à payer que vous manquerez perpétuellement de crédits… grrr

Note globale : 3,5/5

Plateforme(s) : PS3, Xbox 360

Catégorie : Action / RPG

Date de sortie Fr : 26/03/10

Classification : 16+

  1. Griffith

    Le jeu n’est pas facile mais pas infaisable non plus. A vrai dire c’est soft avec lequel il faut savoir prendre son temps. En faisant toutes les quêtes secondaires (ou du moins une grande partie), le challenge est parfaitement intéressant.

    PS : concernant le sentiment de satisfaction lorsqu’on a terrassé un boss, t’as bien raison (le pire étant le premier selon moi). Haha

    Nous l'appris le 20 mai 2010
  2. Phantom

    je dirais que pr le finir a 100% faudra etre hardcore gamer -_-’
    rien que la trame principal et certaine quetes secondaire sont un nombre dheure de jeu tres long -_-’ au moin pr une fois on acheter un jeu ac une bonne duree de vie ^^’

    A craché le morceau le 22 juillet 2010

Votre avis ?

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Go to top