menu

FFXIII

[Test] Final Fantasy XIII


Il parait que le chiffre 13 porte malheur…

Annoncé depuis pas mal de temps comme le 1er Final Fantasy sur consoles HD, on en a vu passer des images, des vidéos (payantes ^^’), des interviews… pour les fans de la série et de Square Enix, l’attente a été longue et difficile ^^’. Mais alors que le 13e épisode est désormais dans les bacs, qu’en penser ? Peut-on classer ce nouvel opus au panthéon « Final Fantasy »… ou pas ?

La 1ere impression est plutôt positive : la cinématique d’intro est impressionnante (et réellement en HD sur PS3 ; ), l’univers est futuriste (çà change), les musiques sont magnifiques, collent parfaitement à l’ambiance et les 1ers personnages rencontrés sont suffisamment charismatiques pour qu’on est envie de faire un bout de chemin avec eux…

Par contre, je ne me risquerai pas sur le terrain glissant de vous en expliquer l’histoire car le scénario est tellement poussé, alambiqué, rebondissant, etc… qu’il faut s’accrocher pour tout comprendre du 1er coup ^^’. Mais en gros, le monde futuriste où vous vivez est peuplé d’humains vivant sur Cocoon, et des créatures non-humaines et mystérieuses : les fal’Cie (genre de gros vaisseaux vivant, type Moïa ^^) vivant dans le « Bas-Monde ». Ce monde est ainsi chapeauté pour le fal’Cie Eden, ses l’Cie (serviteurs humains) et le Sanctum (gouvernement humain) semblant oeuvrer ensemble pour l’équilibre et la paix. Cependant, quand le fal’Cie de Pulse échoue sur Cocoon, le Sanctum met en place la Purge – sorte d’exode censée mettre les humains à l’abri ayant été ‘contaminés’ – les choses prennent une tournure étrange…

Vous l’aurez compris (ou pas ^^’), comme dans la plupart des FF, l’histoire commence dans un genre de floue artistique : on ne sait pas trop qui sont les méchants des gentils, on n’a pas une vision assez globale des choses pour pouvoir se faire une opinion précise… en même temps, le jeu ne nous demande pas de prendre des décisions, puisqu’on se retrouve porté à inexorablement avancer dans des décors changeants (ville futuriste, puis désert de cristal, puis ruines, etc.) et ‘blatant‘ tous ceux qui osent se mettre sur notre chemin (surtout l’héroïne Lightning ^^’)…

Et cette linéarité se poursuit pendant pas mal d’heures, vous donnant parfois l’impression de faire du ‘monster bachine‘ (tuer des hordes de monstres assez similaires dans le seul but d’accumuler de l’expérience), avec de temps en temps une nouvelle ‘capacité’ qui tombe : stratégie, puis compétences/magie (via les cristariums), puis invocation (les Eidolons… les invocations classiques de FF en faite : Shiva, Odin, etc.) sont débloquées au fur et à mesure de votre avancé, pimentant de plus en plus le jeu. Mais l’attente entre chaque ‘évolution’ et quand même assez longue, au point qu’on se demande si on est pas encore dans l’Intro même après 20h de jeu ^^’

De plus, le leader n’étant pas inter-changeable dès le début, le scénario vous force plus ou moins à jouer chacun des personnages tour à tour… çà permet de découvrir les nombreuses possibilités de tout le monde… mais c’est aussi super frustrant quand on se retrouve avec son ‘héros’ (celui qu’on a le plus stuffé) en co-équipier non-jouable ! Car oui, dans FF13, les compagnons sont dirigés par l’IA et à part un genre de stratégie sélectionnable en cours de combat (s’ils sont plutôt offensifs, défensifs, utilisent la magie ou leur arme), on ne peut que constater leurs bévues.

Exemple : vous savez que tel monstre et sensible uniquement à la magie de feu et votre acolyte est mage avec un super sort de feu bien bourrin… pourtant, 1 fois sur 2, il lance un sort d’eau ou de glace auquel la bête est insensible ! Parfois rageant (pourtant vous avez fait un diagnostique du mob… à quoi çà sert alors ^^’) ! Sinon, ils leur arrivent aussi d’être un peu lent à vous soigner, provoquant la défaite du groupe… mais en même temps, s’ils étaient parfaits… çà serait peut-être trop facile non ? (rires jaunes ^^’).

D’ailleurs, si j’ai un conseil à donner : si vous êtes adepte du tour-par-tour, du genre stressé/nerveux, pas très réactif, qui tiens difficilement la pression… j’aurais tendance à vous déconseiller ce jeu ^^’ En effet, le gameplay est axé autour de ce système de stratégies prédéfinies, interchangeable en cours de combat et de préférence à bon escient et très rapidement !! En effet, comme vos p’tits pôtes sont en mode « je réfléchie pas », il va falloir switcher à toute vitesse entre les différents rôles pour parvenir à suivre ! Si vous êtes trop lent à passer de ‘tacticien’ pour vous stuffer, ‘rageur’ pour taper et ‘soigneur’… pour soigner… bin vous y laisserez votre peau :’ ( Pour simplifier, plus votre capacité à faire les bonnes observations et à prendre les bonnes décisions sera rapide, plus vous aurez une chance de battre votre/vos adversaires… sinon… Game Over ^^’

Si vous survivez, mieux vous aurait géré le combat, plus vous gagnerez de Points de Compétences à dépenser dans votre cristarium (un par personnage, une ‘branche’ par ‘rôle’, tous les personnages ne possédant pas tous les rôles…) pour augmenter vos caractéristiques ou débloquer des compétences et des pouvoirs… Petite déception par rapport aux anciens FF, on ne peut pas se spécialiser (choisir de faire d’un allié un healer et mettre de coté l’offensif par exemple) car ces cristariums sont un peu comme des arbres : on sélectionne une branche – ‘attaquant’ par exemple – et les améliorations sont symbolisées par de petits cristaux reliés les uns et autres… et quand on dépense ces PC, on est obligé de suivre ces ‘branches’ et ainsi se retrouver avec des pouvoirs ou compétences non désirés (et donc, avoir plus de mal à obtenir ceux dont on a plus besoin qui sont plus loin sur la branche)… choix ambitieux, mais qui ne plaira pas à tous j’en aie peur ^^’

Après, çà se complexifie encore avec la notion de ‘choc’, les combos, les points de tactiques (TP), les Eidolons et la fusion, etc… mais çà je vous laisse le plaisir de le découvrir vous-même ^^’

Donc, vous avancez inexorablement  – chaque groupe avec ses objectifs propres – et de temps en temps… assez souvent d’ailleurs, vous avez le droit à une jolie cinématique vous permettant de compléter peu à peu les pièces du puzzle… Car c’est bien un point fort du jeu : son grand nombre de vidéos ! Celles-ci nous permettent de mieux connaitre les protagonistes, leur monde et de peu à peu faire la lumière sur la pseudo-intrique du jeu (« pseudo », car tous les habitués des FF la verrons arriver gros comme une maison ; ). L’effet timing décousu à la Pulp Fiction (« Jour 11″, puis « Jour 7″, puis « Jour 10″ ^^’) n’aide pas à la compréhension… mais bon… c’est zolie quand même ^^

Ainsi, pour finir les 13 chapitres (chacun ponctués par de superbes vidéos ^^) il vous faudra environ 50h minimum pour finir le jeu, voir pousser jusqu’à 70h si on est pointilleux ^^ (débloquer tous les pouvoirs, monter au max toutes les armes… et oui, certains aiment çà ; ), ce qui est vraiment pas mal, même pour un RPG (évidement plus long qu’un jeu d’Action ou que FPS… encore eux ^^ lol). Alors ok, ce 13e opus – hormis l’ambiance – ne ressemble pas beaucoup à ses prédécesseurs, on reconnaitra que le soin apporté à sa conception (les musiques !!! waouhhh !) en fait tout de même un très bon jeu. Les méga-fans de FF crieros peut-être au scandale à cause des partis-pris… mais perso : « Je vous merde et je rentre à ma maison (jouer à FF ; ) ! »

Les Plus :

- Des graphismes à la hauteur de Final Fantasy (surtout les Invocations !)
- Une durée de vie qui laisse admiratif (minimum 50h)
- Pleins PLEINS de magnifiques cinématiques… parfois on se croirait presque dans un film ^^

Les Moins :

- On reste les « mains liées » pendant un grand nombre d’heures… une intro de presque 20h c’est long non ? ^^’
- Le côté « Action » des combats met souvent la pression : seuls les plus rapides survivrons (nostalgie du tour-par-tour :’ (
- On a était habitué à plus de personnages joueurs… 6 c’est un peu juste ^^’

Note globale : 3,5/5

Titre : Final Fantasy XIII

Plateforme(s) : PS3, Xbox 360

Catégorie : RPG (Action)

Date de sortie Fr : 09/03/10

Classification : 16+

  1. Kanzen

    J’ai beaucoup apprécié ce nouveau FF, même s’il est assez différent de tous les autres.
    Comme d’habitude, c’est simplement splendide, on en prend plein les mirettes autant in game que dans les cinématiques.
    Seulement voilà, il y en a trop, de ces cinématiques.
    Je n’ai pas pris autant de plaisir que pour un FF7, ou 8, ou même 10 ( que j’ai adoré ) parce que je l’ai trouvé trop court. J’aime farfouiller partout, remplir des quêtes à la con, faire des mini-jeux.
    Là, force est de constater que sorti des missions de chasse, on a peu, bien peu, à se mettre sous la dent.
    La difficulté est mal dosée également, tant pour les eidolons que pour certains mobs.Le système de combat est très vif, bien pensé, dynamique, mais voilà… je ne pensais pas un jour finir un FF aussi rapidement.

    A craché le morceau le 28 mai 2010

Votre avis ?

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Go to top