menu

DragonAgeOrigins

[Test] Dragon Age : Origins


« Les barbares, c’est barbant. »

Alors là mes P’tits Loups, attention ! Parce que le test que je vous aie fait là, c’est du lourd… et pour çà on peut remercier les équipes de Bioware pour l’énorme travail fourni… mais trêve de blabla, je m’en vais de ce pas tenter de vous faire passer ma verve pour ce magnifique jeu qu’est Dragon Age : Origins… c’est parti !

Tout d’abord, Dragon Age : Origins est pour ainsi dire un classique du genre RPG… mais classique dans le bon sens du terme puisque on y retrouve tous les impondérables du genre : univers Heroic-Fantasy, avatar personnalisable, classes (guerrier, mage, voleur…) et races (humain, elfe, nain…) fantastiques, la possibilité de diriger une équipe avec chacun leurs spécialités (que vous choisissez et que vous laissez la machine choisir si vous avez la flemme ^^’), la grande et la mini map, les tonnes de monstres et d’objets récoltables… de ce coté là on est bien servis ! Par contre – plus pour les uns, moins pour les autres – les combats se font dans le feu de l’action et non pas en tour-par-tour… mais quelle action !!

Le scénario est digne dans un film du genre (même s’il semble assez simpliste au 1er abord) et débute ainsi : « Les signes sont de plus en plus nombreux : un nouvel Enclin et sur le point de se produire ! » Un certain Duncan vient vous recruter pour faire partie de la caste chargée de les repousser : les Gardes des Ombres… et vous voilà entrainé dans rien de moins que le sauvetage de toute une civilisation où votre façon de réagir aux évènements peux avoir des conséquences bénéfiques… comme désastreuses !

Biensûr, là j’ai résumée… la mise en place est plus long et complexe. D’abord, parce que selon la race, la classe et même le sexe que vous aurez choisi pour votre personnage, votre histoire ne débutera pas de la même façon, et donc la manière dont vous serez recruté aussi. Comme exemple d’introductions différentes, si vous choisissez de faire un elfe citadin ‘mâle’, des humains kidnappent votre fiancée et vous devez la délivrer… si vous choisissez une ‘femelle’, c’est vous qui vous faite kidnapper et devait vous en sortir vivante (et vierge si possible ^^’)…

Et là, ce n’est qu’une petite différence, mais si vous choisissez de jouer un nain, un mage, un elfe sylvain ou un noble… c’est encore différent ! Tout çà pour démontrer que l’historique des personnages à un rôle important dans le jeu, que ce soit pour vous ou pour vos accolites. D’ailleurs, vous découvrirez rapidement que de discuter avec eux dans votre bivouac vous permettra d’en apprendre plus sur eux et ainsi de nouer des relations fortes (et oui, il est a aussi du sexe… même si çà reste ‘visuellement’ très soft ; ).  Et là je n’évoque pas les petites discussions qu’ont vos compagnons dans votre dos… c’est parfois hilarant (ils passent leur temps à s’envoyer des piques, surtout Morrigan et Alistair… MDR !)

Les dialogues avec les PNJ sont très nombreux et très importants, car comme vous êtes le leader du groupe, vous devez aller à la pêche aux infos, et surtout, on vous demandera régulièrement votre avis. Et là, selon la réponse que vous donnerez la réaction des personnes en face de vous ne sera pas la même. Faire preuve de persuasion pour trouver une issue pacifique à une querelle ou ‘rentrer dans le tas’… c’est vous qui voyez ^^ Mais gare à ne pas choisir sans réfléchir, car certaines de vos décisions aurons des conséquences à long terme… voir très long terme (et peuvent vous faire louper un PJ par exemple… snif :’ (

Ennemis du linéaire, vous ne saurez pas déçu, ici – une fois votre mission posée (je vais pas voir dire de quoi il retourne et vous gâcher la surprise quand même ; ), vous pouvez vous organiser comme bon vous semble : économiser de la marche en prenant les chemins les plus directes, faire des tours, des détours, aller, revenir… et même planter un ‘épisode’ en plein milieu pour y revenir après… vous avez le choix !!!  Et c’est suffisement rare pour que se soit une vrai qualité ^^’ Mais si vous trainez trop en chemin : Pan ! Une embuscade de bandits !!… Mais en même temps, je crois qu’on ne peux pas trop y couper et en plus çà rapporte de l’exp ; )

Les menus sont très complets : cartes, quêtes, inventaire, compétences… tout y est et c’est plutôt ergonomique… vous aurez juste un peu de mal au début pour vous souvenir de quel bouton fait quelle action… mais vous y passerai tellement de temps que çà viendra vite ; ) Le menu de gestion des quêtes évolue en fonction de vos actions, des objets trouvés, des lieux visités, etc… ce qui fait qu’on est jamais perdu (surtout que les icônes de quêtes apparaissent sur la map ^^). On peux revoir d’anciens dialogues pour se souvenir de noms de villes ou de personnages, et le Codex s’avère utile pour connaitre tout l’historique du monde… qui est très vaste.

Pour schématiser, c’est quasiment un petit tiers baston, un tiers ‘menus’ (attention : si vous êtes du genre à vouloir gérer à fond même les compétences de vos alliés… ce ‘tiers’ peux grimper !) et un gros tiers dialogues/vidéos… çà plaira beaucoup aux adeptes des grandes scénarios, avec intrigues politiques, trahisons, rebondissements et tout… mais çà risque de vite saouler les amateurs d’action. À ces derniers j’aurais tendance à dire : allez plutôt vers la catégorie « Action-RPG », le dernier excellent représentant de cette catégorie étant Divinity 2 : Ego Draconis (son test ici).

En bref, Dragon Age : Origins aurez pu n’être qu’un RPG comme il en existe tant d’autres : bien, mais qu’on oubli dès qu’on l’a fini (ou qu’on abandonne dès qu’on bloque). Mais là, on se surprend à enchainer les heures de jeu sans s’en rendre compte, comme lorsque qu’on regarde un bon vieux « Seigneur des Anneaux » version longue : on ne voit pas le temps passer ! De plus, les personnages sont tellement attachants, qu’on a envie d’en savoir toujours plus sur eux, on veux les aider dans leur quête, sauver Férendel des Engeances… réellement adictique et du coup chronophage à souhait ^^

Pour conclure, ayant fini le jeu, je me suis aperçu sur la fenêtre de sauvegarde que j’y avais passé plus de 40h… et bien je peux vous assurer que ces 40h étaient tellement intense que je ne les aie pas vu passer : j’ai sursautée à chaque attaque surprise, stressée à chaque dialogue clé, me suis énervée devant les trahisons de certains, et aie même versée une petite larme à la fin… je n’ai qu’un seul regret : l’avoir fini (quoique je le recommencerai peut-être avec une autre classe tellement c’était bon ; )

Les Plus :

- Un/des scénarios prenant(s), des personnages complexes… presque un film épique interactif (le jeu en plus ; )
- Une gestion de groupe très prenante : vos co-équipiers ont leurs vies entre vos mains (même s’ils savent plutôt bien se défendre ^^)
- Très addictif… si vous pensez pouvoir y jouer 1h comme çà c’est loupé ; )
- Moult petits détails qui démontrent la passion des développeurs pour leur ‘bébé’ (discutions des alliés, part de leurs historiques dans le scénario, etc.)… on aime !

Les Moins :

- Certains trouveront qu’il y a trop de blabla et peu d’action… je ré-orienterai ceux-ci vers un Divinity 2 ; )
- Très sanguinolent : on se retrouve vite recouvert des pieds à la tête (âmes sensibles, décochées l’option « Sang permanent » ; )

Note globale : 4,5/5

Plateforme(s) : PC, PS3, Xbox 360

Catégorie : Action-RPG

Date de sortie Fr : 05/11/09

Classification : 18+

  1. Shiva

    Je confirme ce jeu est indéniablement addictif.

    Au début je n’étais pas plus motivée que ça pour le faire, mais à ma grande surprise je me suis laissé complétement « séduire ». Chose hallucinante par ailleurs, le temps en session de jeu, semble filé comme le vent, preuve irréfutable pour ma part que c’est un très bon jeu.
    J’en suis à plus de 20h de jeux et je n’ais pas hâte qu’il finisse.

    Toutefois, je me permets de rajouter un bémol sur les temps de chargements trop nombreux et pas super rapide de la guibolle, qui parfois ont le don de me rendre chèvre.

    Outre celà, cet opus très complet, qui parfois prend des airs du film « Le seigneur des Anneaux » notamment dans certaines séquences,vous permettra de passer de très nombreuses agréables et captivantes heures de jeu. En bref,je le recommande absolument aux amateurs du genre.

    A couché sa pensée le 28 novembre 2009
  2. Kiss

    Marrant les relations entre PJ !
    J’ai jouée un homme et pourtant j’ai eu des ‘relations’ (on voit rien… dommage :’( avec des perso féminins ET masculins… ils ont l’esprit ouvert les concepteurs ;)
    Par contre, j’ai été pas mal déçue par la/les fin(s) du jeu… même si on essaie de faire ces choix pour le ‘bien-être commun’, tout ne se passe pas forcement bien…
    Comme dans la vie ok… mais si j’avais su j’aurais jouée un méchant pur !! gnak gnak !!

    A fini par le dire le 30 novembre 2009
  3. Shiva

    Ayez je l’ais fini avec une bonne 50ène d’heures de jeu bien tassées.
    Au niveau relation entre PJ, j’ai fait ma vieille catin des boulevards lol, car dans la même partie je me suis « envoyée »: 2 mecs et une fille. Certes on voit pas grand chose, à part pour le perso mage Morrigan, qui semble être plus débloquée du nunus que nul autre perso, notamment dans The scène avec Zévran( un autre PJ) :) =

    En ce qui concerne la ou les fins eventuelles, je pense qu’il n’en aura aucune qui pourra nous satisfaire pleinement, Adieu le Happy End, en tout cas la mienne m’a blasé :/

    Toutefois, je suis bien dègue de l’avoir fini…..recommencerais- je du début avec une autre config de jeu????……telle est la question………En tout cas je persiste et je signe, j’ai adoré y jouer.

    A partagé sa vision des choses le 8 décembre 2009
  4. Shiva

    Arf, faudrait que j’évite de poster un comm quand j’ai la tête en sky lol

    Petite rectification, Morrigan ne fricote pas avec Zévran, mais quand tous deux font chika chika dans les buissons avec notre perso, les images sont plus « caliente », que quand on le fait avec le coincé de la miche droite, Alistair, autre PJ, par exemple :)

    Sur ce, très bon jeu à tous :)

    A couché sa pensée le 8 décembre 2009
  5. Kanzen

    Mais pourquoi l’avoir testé sur Xboîte ?! ><
    Je l'ai eu sur PC par mon pingouin de Noël. Premier reproche : l'installation des DLC ! Il faut trafiquer pour y accéder, ce que je juge inadmissible. Parce que non, je ne suis pas une pro de l'informatique, même si je suis accro aux JDR ! Ensuite, ce jeu laisse, avec sa pléthore de DLC ( on y revient ) l'impression d'un jeu en kit. Si j'avais eu envie de dépenser des fortunes, j'aurais joué à WOW. C'pas le cas, donc, ça m'éneeeeerve.
    Cependant, niveau ambiance, scénar, jouabilité, j'aime. Presque autant que BG et NWN. Non, ce n'est pas si beau que ça sur la modélisation des persos, ou certains décors, mais, franchement, c'est un très bon jeu.
    J'ai dû le finir en 80 heures, en n'exploitant pas toutes les quêtes annexes, ni les DLC ( auxquels je n'ai pas pu accéder pour cette partie). Ce qui est plus que respectable.
    Là, je suis sur un deuxième perso, et je découvre plein de choses, et au final, j'ai moins l'impression de refaire ce que j'ai déjà fait. Et vive la touche Tab :P
    J'attends l'extension Awakening avec impatience, pour faire durer le plaisir.

    A craché le morceau le 26 février 2010
  6. Kanzen

    Petites news !

    Un nouveau DLC est téléchargeable, et développerait l’histoire de Leliana ( alias la pénible, pour moi ). On y apprendrait ce qui l’a poussée à quitter l’Orlaïs pour Ferelden.
    Petit trailer, en HD : http://www.youtube.com/watch?v=7r_vYyrodpQ

    De plus, sachez que Dragon Age 2 est d’ores et déjà en route chez Bioware, il a été annoncé à l’E3. Pour plus d’infos, rendez-vous sur le site officiel : http://dragonage.bioware.com/da2/

    Hell yeah !

    A craché le morceau le 11 juillet 2010

Votre avis ?

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Go to top