menu

SidMeiersPirates

[Test] Sid Meier’s Pirates !


Tient bon la barre et tient bon le vent !

Qui n’à jamais été tenté de devenir pirate et de fendre les mers.

Prêt à vous prendre pour Jack Sparrow et parcourir les Caraïbes à la recherche de l’argent, de la célébrité mais aussi de l’amour ?

Alors Sid Meier’s Pirates ! est fait pour vous.

Ainsi vous incarnez un jeune rufian voulant retrouver sa famille dispersée et cachée dans toutes les caraïbes par un méchant corsaire espagnol.

De mystérieux inconnus (qui finissent par ne plus l’être à force de les voir dans toutes les tavernes de la région) vous aideront en vous vendant ou vous donnant des informations et des objets vous guidant vers les membres de votre famille.

Le jeu aurait pu être monotone car il faut le dire traverser les mers de bout en bout à la recherche d’un méchant ça peut être rapidement lassant. Mais il n’en est rien ! Sid Meier’s Pirates ! contient plusieurs sortes de quêtes annexes si on peut l’exprimer ainsi.

En effet au début du jeu vous décidez à quel souverain prêter serment (entre français, espagnol, anglais et hollandais). A vous de voir lors de votre périple si vous vous révoltez et attaquez tout ce qui flotte ou au contraire vous la jouez patriotique et ne combattez  que les ennemis de votre pays.

Le jeu est libre, à vous d’aller où il vous plaira. Vous naviguerez à votre guise dans les caraïbes.

Le scenario n’est pas obligatoire donc si aller chercher votre famille et vous venger du malfaisant espagnol ne vous intéresse pas vous pourrez les laissez croupir dans leurs geôles (mais c’est pas gentil).

Le jeu est ponctué de plusieurs mini jeux comme la danse, le duel, l’attaque terrestre,  le crochetage de serrure, ce qui rend la Wiimote nécessaire (mais pas le Nunchuk).

Ce petit plus rends le jeu agréable et varié mais peut finir par être un peu lourd.

Lors des combats navals il est possible d’attaquer à distance à l’aide des canons :  le bateau qui sera détruit ou l’équipage se rendra devant votre force. Sinon vous pourrez passer à l’abordage et défier le capitaine du navire, un mini jeu s’enclenchera alors.

(Attention aux bibelots posés à coté de la télé, le duel demande de l’espace)

Si vous êtes vraiment en rogne contre une patrie vous pourrez attaquer une ville en la bombardant, si vous arrivez à détruire tous les canons de la milice il sera possible de piller la ville et de vous enrichir.

Vous aurez la possibilité d’engager des spécialistes améliorant votre flotte (médecin, cuisiniers, réparateur de voiles…).

Vos actions lors de l’aventure auront des conséquences sur votre avenir après le jeu qui pourra être heureux ou au contraire malheureux et vous finirez dans les tavernes à noyer votre tristesse.

A tout moment  il est possible de connecter une deuxième manette, ainsi le nouvel arrivant jouera plusieurs rôles. Il jouera d’un instrument lors des bals vous aidant à draguer et lors des duels il incarnera le féroce, l’indomptable, l’impétueux … perroquet de combat (je sais ça fait peur) !

Dans chaque ville vous pourrez aller dans plusieurs lieux :

  • chez le gouverneur ou le maire : le maire vous demandera très souvent de l’escorter vers une ville où celui-ci à été élu gouverneur ;
  • chez le gouverneur vous pourrez voir votre rang évoluer selon vos actes de pirateries. Il vous présentera quelques fois sa fille que vous pourrez accompagner au bal pour la courtiser ;
  • à la taverne, des hommes pourront vous demander de les engager en tant que moussaillon, un mystérieux inconnu sera présent et la serveuse et le tavernier vous tiendront au courant de l’actualité ;
  • le marchand, son rôle parait logique (acheter et vendre des marchandises au cas où il y aurait un doute) ;
  • le constructeur naval qui répare et améliore votre (ou vos) bateau.

Il est possible de customiser et d’améliorer les 27 navires du jeu afin de sillonner les mers et de faire trembler tous ceux qui croiseront votre chemin.

Votre flotte pourra contenir jusqu’à 5 bateaux.

La prise en main est rapide mais certains boutons coupent l’action. En effet le bouton « B » permet de faire apparaitre une grand vue qui donne accès au trésor mais ceci coupe l’avancée du bateau.

Pour ce qui concerne les mini jeux la prise en main est beaucoup plus compliquée. En effet si les bombardements de ville ne sont pas d’une difficulté monstre, la danse c’est une autre paire de manche en plus c’est le seul moyen de draguer les jeunes demoiselles (autant vous dire que mon pirate est resté célibataire). Il en va de même pour les duels : si vous n’avez pas choisi la qualité de bon escrimeur au début du jeu ça sera compliqué de gagner.

En effet les mouvements simulés ne sont pas toujours reconnus pas notre gentille Wii et notre personnage est assez lent à réagir.

En ce qui concerne le graphisme, il reste correct pour la Wii, mais la qualité de la map laisse à désirer. Il faut zoomer au maximum pour voir les points lumineux donnant l’emplacement des villes.

Pour le coté réaliste du jeu, on se prend au jeu : les pirates célèbres ont réellement existés et les villes sont à leurs place (j’ai pu réviser ma géographie).

Mais, car il faut un mais, le jeu est constamment interrompu pas des temps de chargement.

Ok il y a des astuces intéressantes mais bon ! Etre coupé dans son élan à chaque entrée de ville c’est rapidement saoulant.

En conclusion Sid Meier’s Pirates ! est un bon jeu rappelant ses précédentes versions et qui ne perd pas en fraicheur.

Les Plus :

- des mini jeux assez sympa

- une aventure libre et entrainante

- la possibilité de jouer à deux (même si c’est un peu anecdotique)

- une ambiance sonore assez sympa

Les Moins :

- les temps de chargements longs et répétitifs

- des mouvements pas toujours bien captés

Note globale :3/5


Titre : Sid Meier’s Pirates !

Plateforme(s) : Wii

Catégorie : Action / Aventure

Date de sortie Fr : 12/10/2010

Classification : 12+

  1. Hyuuji

    J’avais fait un opus sur PSP il y a quelque temps et je l’avais trouvé sympa mais vite lassant. Je pense que je ne me laisserai pas tenté par celui-là. Dommage, j’adore ce genre d’univers !

    A craché le morceau le 8 novembre 2010

Votre avis ?

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Go to top