menu

FragileDreams_2

Fragile Dreams – Wii


Histoires de fantômes tristes…

Je me sent une âme de poétesse aujourd’hui… probablement due à plusieurs heures d’affilé sur un jeu découvert récemment : Fragile Dreams, Farewell Ruins of the Moon… et je n’en reviens encore pas.

En effet, je n’avais pas spécialement entendu parler de ce jeu jusque fin 2009, Rising Star étant peu prolixe sur ses sorties europe (paraitrait que nous – les européens – on a pas les mêmes goûts ^^’).

Çà a donc était une surprise quand j’ai découvert Fragile Dreams, mais aussi une question : « C’est quoi un RPG/Aventure/Survival-Horror ? « . Car quand on regarde la pochette du jeu, on remarque de suite le côté très ‘manga’ des personnages et plusieurs symboles du Japon (des idéogrammes, des fleurs de lotus, la Tour de Tokyo !…), on croise alors les doigts pour avoir entre les mains (enfin) une véritable version du jeu de rôle/aventure à la sauce nippone (ils arrivent tellement rarement jusqu’à nous :’ ).

Tout d’abord, je vais essayer de vous expliquer ce genre atypique… Vous êtes Seto, un jeune orphelin recueilli par un vieillard après ce qui semble être une catastrophe à l’échelle planétaire, ne laissant que peu de survivants à la surface du globe. Lorsque vous démarrez le jeu, le vieillard (dont vous ignoriez même le nom) vient de mourir et vous vous retrouvez seul… vous décidez donc de partir à la découverte du monde… enfin se qu’il en reste ^^’

Vous partez donc avec une torche et un bâton en poche… se qui va se révéler un peu léger face à vos futurs rencontres : des revenants ! Heureusement, au cours de votre voyage vous allez trouver de nouvelles ‘armes’, évoluer au grès de vos combats et rencontrer d’improbables alliés… voilà pour la partie RPG ! Pour la partie Survival-horror, vous aurez compris que vous allez devoir parcourir des territoires très peu éclairés et infestés de créatures éthérées et hostiles… et pour la partie aventure, il faudra vadrouiller et fouiller partout pour trouver des objets… plus ou moins utiles.

L’originalité du jeu réside dans son ambiance atypique. Vous allez devoir explorer des lieux vides et délabrés, uniquement peuplés d’esprits revanchards et parfois de créatures étranges : fantômes prisonniers sur terre par les regrets, machines dotées de sentiments humains ou même quelques survivants isolés et pour le moins perturbés. Mais Seto continue envers et contre tout son chemin à la poursuite d’une mystérieuse jeune fille aux cheveux couleur de lune avec qui il espère secrètement pouvoir partager sa solitude…

Cependant, Seto étant un jeune homme au coeur tendre, il ne peut s’empêcher de porter secours à ceux qui croisent son chemin, qu’ils soient des survivants… ou non. Car en dehors des ectoplasmes générés par les mauvais sentiments des défunts, certains fantômes restent prisonniers sur terre car ‘incomplets’. La plupart du temps, ils sont à la recherche d’un objet perdu qui leur évoque une période de leur vie juste avant ‘la fin du monde’ (qu’ils ont vu arriver ! :’ (. Ces objets, vous en croiserez beaucoup sur votre chemin, chacun emprunt de souvenirs émouvants… ils vous raconterons leurs histoires et évoquerons les regrets de ceux à qui ils appartenaient…

Le tout ponctués par les codes de la peur ‘à l’orientale’ (les esprits grondent dans votre wiimote… flippant ^^’), une forte symbolique nippone et les chansons et voix japonaises (à sélectionner dans les options, voix anglaises par défaut ! Oo)… alors avec les personnages avec un style graphique très manga, on se croirait parfois dans un long métrage des studios Ghibli (genre Nausicaä ou Tombeaux des Lucioles)… de toute beauté !

Chose décevante, le jeu échappe à la perfection à cause d’une maniabilité retorse, d’épisodes allés-retours énervants ou d’une difficultés style yoyo (linéaire pendant longtemps puis très dure d’un coup… j’ai en tête une petite fille fantôme après qui j’ai courue pendant 30 min dans une pièce de 100m²… j’ai bien failli renoncer ^^’). Mais Fragile Dreams fait partis de ces jeux tellement attachants qu’on se force à passer ses obstacles là où – dans d’autres jeux moins prenant – on aurait baissé les bras depuis longtemps…

Vous l’aurez donc compris, Fragile Dreams :Farewell Ruin of the Moon est donc pour ma part LA jolie surprise de ce 1er trimestre 2010 : beau, poétique, émouvant, prenant… pour moi qui privilégie l’expérience de jeu… et bien ce fut une très belle expérience ^^

Les Plus :

- Un concept innovant : se servir de la wiimote comme d’une lampe torche (entre autres !)… une lumière pour éclairer la pénombre :’ )
- Un univers poignant servit par de jolies graphismes, une ambiance à la fois effrayante et triste et des personnages attachants
- Possibilités de choisir les voix en japonais au lieu l’anglais (français en sous-titres par contre).
- Les objets souvenir : ne servent en rien (ou presque) dans la progression du jeu mais apportent une dimension poignante :’ )

Les Moins :

- Maniabilité moyenne… stressant quand on est entouré d’hostiles revenants ^^’
- Difficulté linéaire sauf de temps à autre où elle fait ‘des bonds’… créant quelques passages très difficiles/longs, donc énervant…

Note globale : 4,5/5

Titre : Fragile Dreams : Farewell Ruins of the Moon

Plateforme(s) : Wii (exclu)

Catégorie : Aventure / RPG (/Survival Horror)

Date de sortie Fr : 19/03/10

Classification : 7+

5 commentaires

  1. cecilux

    Merci pour ce test. Je pense que je vais me laisser tenter…

    A partagé sa vision des choses le 31 mars 2010
  2. Kasilla

    Mon article sur Fragile Dreams, sur La Fille du Rock ici : http://bit.ly/8Zi52m

    A partagé sa vision des choses le 1 avril 2010
  3. Vethsha

    Ca a l’air vraiment pas mal !
    J’accroche direct avec les graphismes, et si tu ajoutes que c’est « à la sauce nippone » avec la VO japonaise, ça va me plaire encore plus :p

    Concernant la maniabilité retorse, la console WII me fait cet effet en règle générale pour tous les jeux… et pourtant je n’ai pas de difficulté dans l’utilisation des manettes !

    Merci pour ce test Kasilla, ça me donne envie d’aller voir du côté des boutiques de jeux, quand mon banquier sera d’accord huhu ^^

    Nous l'a avoué le 2 avril 2010
  4. Nalexa

    Je l’avais complètement loupé ce jeu.
    Après avoir lu ton test, çà donne envie :)

    A partagé sa vision des choses le 6 avril 2010
  5. Kasilla

    Je trouve dommage que sa sortie soit passé inaperçue… mais lorsque je vois les retours de mes chers confrères testeurs(tous plutôt bons), je ne désespère pas d’un p’tit succès d’estime ; )

    A craché le morceau le 10 avril 2010

Votre avis ?

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Go to top