menu

default_defaut

Alice au Pays des Merveilles – Wii


Alice In WonderlandPlateforme(s) : Wii, DS

Catégorie : Action / Aventure

Date de sortie Fr : 25/03/10

Classification : 12+

« En route vers le jours Frabieux ! »

Comme très souvent pour la sortie d’un long métrage Disney, la licence Alice in Wonderland a été déclinée en jeux-vidéo et cette fois-ci sur Wii et DS, pour mieux coller au publique visé : les enfants. Cependant, on n’est que trop habitué aux licences adaptées à la va-vite, voire carrément bâclées et injouables… est-ce le cas de cette pauvre Alice ?…
Tout d’abord, il faut savoir que le jeu ne suit pas exactement la trame du film… c’est-à-dire que si vous n’avez pas encore eu le temps de le voir… vous ne serez pas trop spoilé (sauf à la fin, normal ^^’). Le monde et les personnages sont bien entendu les mêmes, mais vous serez amené à explorer plus de décors… donc, pas de soucis.
Les ‘gentils’ du film – excepté Alice – seront tous jouables à tour de rôle (une fois débloqués, un à un) avec chacun leurs capacités spéciales pour faire évoluer l’aventure et ainsi guider Alice à affronter la Reine Rouge pour sauver le Pays des Merveilles.
Mac Twisp le lapin utilise sa montre à gousset pour manipuler le temps, Rompich la souris est une experte en combat à… l’aiguille (^^’), le Lièvre de Mars utilise ses pouvoirs télékinétiques pour balancer la vaisselle… et plein d’autres choses, le Chapelier Fou vous aide à changer votre vision des choses et ainsi changer le décors et le Minet de Cheshire se rend et rend les objets visibles ou invisibles (et intangibles) selon sa volonté. L’utilisation des ces diverses capacités est facilité par un code couleur… lorsque qu’un objet devient bleu à votre approche, cela signifie qu’il faut utiliser les capacités temporelles de Mac Twisp… très (trop ^^’) simple donc.
Car en effet… ce jeu est clairement orienté pour le même publique que le film : les enfants… il est donc assez simple voir hyper assisté ^^’. Les énigmes ne sont pas trop retorses et les ‘recherches’ consistes surtout à dénicher un maximum d’idées impossibles cachées dans le paysage (sous forme de petites étoiles bondissantes ^^). Car celles-ci vous servent à acheter de nouvelles capacités pour vos p’tits copains… on passe donc parfois beaucoup de temps à détruire tout le moindre éléments de décors… et c’est diablement long et répétitif ^^’
En somme, on peut dire que l’ambiance du film est plutôt bien retranscrite : jolie mais un peu molle ^^’. Même s’il faut bien avouer que – pour une fois – cette adaptation de licence a bénéficier d’un certain soin, les plus de 12 ans risquent de rapidement s’ennuyer ferme. A réserver donc au plus jeunes… faite le test avec le film : ceux qui on aimé le film aimerons probablement le jeu… c’est à peu prêt du même niveau (sans mauvaise langue ^^’).

Comme très souvent pour la sortie d’un long métrage Disney, la licence Alice in Wonderland a été déclinée en jeux-vidéo et cette fois-ci sur Wii et DS, pour mieux coller au publique visé : les enfants. Cependant, on n’est que trop habitué aux licences adaptées à la va-vite, voire carrément bâclées et injouables… est-ce le cas de cette pauvre Alice ?…

Tout d’abord, il faut savoir que le jeu ne suit pas exactement la trame du film… c’est-à-dire que si vous n’avez pas encore eu le temps de le voir… vous ne serez pas trop spoilé (sauf à la fin, normal ^^’). Le monde et les personnages sont bien entendu les mêmes, mais vous serez amené à explorer plus de décors… donc, pas de soucis.

Les ‘gentils’ du film – excepté Alice – seront tous jouables à tour de rôle (une fois débloqués, un à un) avec chacun leurs capacités spéciales pour faire évoluer l’aventure et ainsi guider Alice à affronter la Reine Rouge pour sauver le Pays des Merveilles.

Mac Twisp le lapin utilise sa montre à gousset pour manipuler le temps, Rompich la souris est une experte en combat à… l’aiguille (^^’), le Lièvre de Mars utilise ses pouvoirs télékinétiques pour balancer la vaisselle… et plein d’autres choses, le Chapelier Fou vous aide à changer votre vision des choses et ainsi changer le décors et le Minet de Cheshire se rend et rend les objets visibles ou invisibles (et intangibles) selon sa volonté. L’utilisation des ces diverses capacités est facilité par un code couleur… lorsque qu’un objet devient bleu à votre approche, cela signifie qu’il faut utiliser les capacités temporelles de Mac Twisp… très (trop ^^’) simple donc.

Car en effet… ce jeu est clairement orienté pour le même publique que le film : les enfants… il est donc assez simple voir hyper assisté ^^’. Les énigmes ne sont pas trop retorses et les ‘recherches’ consistes surtout à dénicher un maximum d’idées impossibles cachées dans le paysage (sous forme de petites étoiles bondissantes ^^). Car celles-ci vous servent à acheter de nouvelles capacités pour vos p’tits copains… on passe donc parfois beaucoup de temps à détruire tout le moindre éléments de décors… et c’est diablement long et répétitif ^^’

En somme, on peut dire que l’ambiance du film est plutôt bien retranscrite : jolie mais un peu molle ^^’. Même s’il faut bien avouer que – pour une fois – cette adaptation de licence a bénéficier d’un certain soin, les plus de 12 ans risquent de rapidement s’ennuyer ferme. A réserver donc au plus jeunes… faite le test avec le film : ceux qui on aimé le film aimerons probablement le jeu… c’est à peu prêt du même niveau (sans mauvaise langue ^^’).

Les Plus :

- L’ambiance du film est bien retranscrite : si vous avez aimé le film, y’a de grandes chances que vous aimiez le jeu
- Des énigmes marrantes et un peu tarabiscottées… comme le Pays des Merveilles ^^’
- On peut débloquer jusqu’à 5 personnages, jouables à tout moment avec un système de switch

Les Moins :

- Le niveau des énigmes est trop bas, pas de réel challenge :’ (
- Répétitif : vous allez en passer du temps à tout casser !
- Court, comptez environ 10h

Note : moins de 12 ans : 4/5 – plus de 12 ans : 3/5

  1. Vethsha

    Je n’ai pas eu l’occasion de tester ce jeu mais j’ai eu d’assez bons retours! Ce qui en ressortais en majorité : « un vrai jeu pour une fois, d’habitude les jeux basés sur des films sont mauvais et bâclés. »
    Je me suis renseignée sur le studio qui en est l’auteur ELB Games, un studio sans prétention qui peut se targuer de cette réussite ^^
    La diversité de compétences propres à chaque personnage me semble un atout notable pour le gameplay, y’a même une coop possible à deux ! Honnêtement je trouve que pour un jeu « fast-food », y’a de l’effort !
    J’ai beau avoir passé mes 12ans depuis (trop) longtemps ^_^’, j’y jouerai volontiers s’il me tombe sous la main :)

    A couché sa pensée le 8 avril 2010
  2. Kasilla

    C’est comme çà que je l’ai pris, un p’tit jeu sans prétention… et c’est pour çà que je l’ai tout de même apprécié et donné une note très correcte… maintenant c’est claire que c’était pas du gros challenge pour mon intelligence supérieure (lol ^^)…

    Nous l'appris le 10 avril 2010

Votre avis ?

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Go to top