menu

default_defaut

[Test] Sonic Generations


Sonic fait un retour fracassant pour fêter ses 20 ans comme il se doit. Et dis comme ça, cela ne me rajeunit pas du tout… Flippant, j’ai connu les premiers pas de Sonic. Aah que de souvenirs : le squat intensif de la télé cathodique parental, les soupirs exsaperés de ma mère qui passait dans mon dos… Bref, j’étais accro et depuis, c’est une histoire qui dure malgré des baisses de régime, mais ça, c’est dans n’importe quels couples !

SEGA nous a promis un retour dans les meilleurs niveaux de jeu du hérisson bleu. Alors, paris tenu ? Eh bien oui j’ai envie de dire. Et là je vous péviens de suite, c’est la fan qui parle, la petite fille qui a tant été emerveillée devant la musique des niveaux Star Light (un de mes meilleurs souvenirs). D’ailleurs, la musique de ce Sonic Generations est juste une petite merveille. Les morceaux remasterisés et le travail effectué sur la bande-son est super.

Parlons maintenant du jeu. Et bien moi j’accroche completement. C’est beau, on trace, on revit ces différents niveaux avec plein d’émotions. Le gameplay est fidèle à Sonic, parfois un poil brouillon mais rien de bien méchant. La sensation de vitesse est bien rendu. On passe de niveau 2D à des niveaux 3D sans problème et l’aventure est intense. Mais un poil court. Les gameurs finiront l’aventure en 4h. Deux heures de plus pour moi (oui je suis lente).

Ne cherchez pas de scénario, il est quasi inexistant et sert juste de pretexte au retour dans les differents mondes des differents Sonics. En gros vos amis vous font une surprise pour vos 20 piges mais un méchant sortie de la 4eme dimension les kidnappe et c’est bien sur à vous d’aller les chercher dans les différents mondes. Voilà. Vous filerez donc à leur rescousse à travers neuf zones comprenant deux niveaux chacunes. Le jeu souffre parfois de ralentissement dans les niveaux surcharger graphiquement mais le tout reste quand même fluide et joli à voir.

Je suis pour ma part convaincu par le retour du petit bleu même si j’aurais aimé une durée de vie un poil plus longue et quelques niveaux inédit en bonus. Sonic reste un titre à posseder, surtout si on est fan. C’est un plaisir de rejouer ces niveaux et faire remonter la multitude de souvenirs qu’ils accompagnent !

Les plus :

  • Sonic !
  • La bande-son exceptionnelle
  • C’est jolie et coloré

Les moins :

  • Durée de vie un poil court
  • Absence de scénario

Les Infos :

  • Editeur : SEGA
  • Développeur : Sonic Team
  • Sortie : 4/11/11
  • Support : Xbox 360 / PS3 / 3DS

Note Globale : 16/20

2 commentaires

  1. trohzen

    je n’ai jamais accroché à Sonic, quelque soit l’opus, le hérisson bleu ma toujours laissé de marbre.

    Certainement parce que Sonic a été pendant longtemps le cheval de guerre de Sega vs Nintendo et que possédant une NES , je voyais les « Mario » comme unique réel jeux de plateforme. Certes le charisme de Sonic emporte tout versus Mario, mais j’ai jamais réellement trouvé d’intérêt à y jouer, estimant qu’en fin de compte , on ne controlait pas grand chose.
    Sonic représentait pour moi une démo technique, cherchant a montrer la vitesse d’affichage des sprites sur Master system ou Megadrive. L’intéret du jeu se résumant a tracer a toutes vitesse jusqu’a la fin du niveau , faire 3 bond et ciao le Boss. Certes, c’est très réducteur mais c’était ce que je pensais à l’époque.

    A craché le morceau le 24 novembre 2011
  2. Ensis

    C’est malheureusement ce que beaucoup de gens pensent, et bien sûr, à tord. Dommage qu’on ne se rende compte de l’exigence des jeux Sonic, encore plus depuis l’ère 3D où ils sont davantage axés sur la course, qu’une fois le pad en main. Parce que pour réaliser des exploits comme ça http://www.youtube.com/user/KAKIPI1000#p/u/5/XU71tzsPyis c’est l’entrainement qui prédomine (Sonic c’est quand même un jeu de scoring au fond, là où on se fiche du score sur mario).

    Par contre, je ne sais pas si la rédactrice du test a eu cette impression, mais j’ai trouvé justement que l’absence totale de scénario (sans même parler du gros problème de texte et de niaiserie ambiante alors qu’on a les doubleurs de Sonic X) a complètement pourri le boss final qui n’avait, au bout du compte, aucune saveur, aucun impact. On était bien loin de la décharge d’adrénaline du Finalhazard je trouve.

    Nous l'appris le 24 novembre 2011

Votre avis ?

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Go to top