menu

default_defaut

[Test] The Elder Scrolls V : Skyrim


Si vous aimez la neige, les gros viking barbus et les décapitations à la hache, bienvenue ! Skyrim est sorti depuis un mois maintenant, et je pense que si vous n’en avez pas entendu parlé, vous êtes soit ermite, soit sourd/muet/aveugle. Ce jeu est, à mon avis, le meilleur de l’année 2011 ! Si vous n’avez pas encore eu la chance d’y jouer, je vous parie que vous vous précipiterez sur steam pour le télécharger très bientôt;). Ambiance incroyable, gameplay bien monté, paysage époustouflant… ce jeu a vraiment tout d’un grand. Bethesda avaient promis du lourd pour la suite d’Oblivion, et ils ont gagné leur pari.

menu principal de Skyrim

L’histoire

Attention, il se peut qu’un petit spoil apparaisse dans ces parties parce que à un moment je dis que Harry Potter il meurt … non j’déconne :D . Le test contient des éléments que vous découvrirez pendant la première heure de jeu, sans vous dévoiler les éléments clefs, ne vous inquiétez pas.

Vous arrivez en Bordeciel,un pays au nord de Cyrodiil (pour ceux qui ont déjà joué à oblivion), vaste contrée rocheuse et enneigée. Ça ne commence pas fort pour vous, car vous êtes un prisonnier de l’empire (ils aiment ça chez Bethesda vous faire commencer comme prisonnier), emmené dans le village de Helgen pour vous faire exécuter. Bordeciel est en proie à une grande guerre civile. Ulfric Sombrage, le Jarl du canton de Vendeaume (équivalent d’un duc) a assassiné le haut roi de Bordeciel. Le haut roi est le dirigeant du pays, à la botte de l’empire.

hop, tout le monde au billot !

Mais vous, pourquoi êtes vous ici ? Vous avez été capturé par l’empire à la frontière entre Cyrodiil et Bordeciel, ceux-ci vous prenant pour l’un des révoltés voulant d’Ulfric comme Haut Roi. Vous êtes accompagné lors de votre court voyage pour Helgen de deux nordiques, habitants de bordeciel, ainsi que Ulfric Sombrage en personne.

Arrivé la bas, vos camarades de route vous racontent un peu ce qui se passe en ce moment dans la région. Ulfric veut devenir Haut Roi pour libérer Bordeciel de l’emprise qu’à l’Empire sur le pays. Si vous avez joué aux précédents « elder scroll », vous savez qu’il existe 9 divinités. 400 ans après la guerre contre l’oblivion, il n’en reste que 8. L’empire a interdit depuis quelques centaines d’années le culte de Talos… Et certains Nordiques n’aiment pas ça !
Je passe un peu sur le background qui est extrêmement prenant et complet, mais qui prendrait 6 mois a être expliqué =).
Vous voilà donc à Helgen petit village de Bordeciel, face à votre bourreau. Soudain, une sorte de rugissement se fait entendre. Qu’à cela ne tienne, les soldats vous poussent sur le billot. Et au moment ou la hache devait tomber sur votre joli petit cou … un Dragon surgit ! Impossible, ceux ci ont disparu depuis des années. Et pourtant, il est bel et bien face à vous, prêt à vous souffler au visage.

je veux pas t’embêter bourreau, mais ya une grosse bête derrière toi !

La panique s’empare de tous qui essayent tant bien que mal de se battre contre cet ennemi qu’ils n’ont jamais vu jusqu’alors. Vous en profitez pour vous enfuir avec un des autres prisonniers. Le seul moyen de s’échapper est de passer par une sorte de donjon. C’est ici qu’arrive votre premier choix, qui influera sur toute votre vie : partez vous avec l’empire, qui a reconnu vous avoir emprisonné par mégarde, ou les sombrages ?

Comme vous pouvez le constater donc, il y a deux camps, les sombrages et l’empire. Il n’y a ni bon, ni mauvais ; chaque camp est animé de bonnes intentions : l’empire veut protéger les pays de Tamriel de la puissance des haut elfes en pactisant avec eux (d’où l’interdiction du culte de Talos), les sombrages veulent retrouver leurs cultures qui a été bafouée par l’unification avec l’empire. Bien sûr, chaque camps fait couler le sang et met de côté certaines morales pour arriver à leur fin. C’est donc à vous de choisir quelle cause vous paraît la plus juste.

Et ce dragon, d’où vient il ? Vous apprendrez en continuant la quête principale qu’une force aurait réveillé les dragons, qui dormaient depuis toujours en Bordeciel. Vous découvrirez en tuant votre premier dragon, que vous pouvez absorber leur pouvoir, et apprendre des « cri de dragon ». Seul les enfants de dragon peuvent normalement faire cela, et ils avaient eux aussi disparu en même temps que les bestioles.

Votre quête est donc d’éliminer ces dragons qui terrorisent le pays tout entier, et mettre fin à cette guerre civile qui ravage village sur village. Beau planning non ? Vous découvrirez au fur et à mesure les non dit de la guerre, les cadavres cachés dans les placards de l’empire ou des sombrages, et aussi d’où vous venez et quelles sont vos origines .

Le game play

Voilà, nous avons posé de bonnes bases sur le background du jeu, maintenant je vais vous expliquer comment celui ci se déroule. La façon de jouer est vraiment originale et sympathique. Vous avez le choix entre 10 races : Les Argoniens, sorte de reptiles humanoïdes, furtifs et résistants aux poisons. Les Nordiques, les indigènes de Bordeciel, très bon guerriers aux armes à deux mains. Les Impériaux, très ambivalents, et qui ont une fâcheuse tendance à trouver des trésors. Les Rougegardes, race de combattants à une lame et expert en fabrication d’arme et armure. Les Khajiit, des gros chats très furtifs qui font d’excellent commerçant et voleur ( les deux vont de pair non ? :p). Les Haut elfes, grands adeptes de la magie. Les Elfes noirs, sombres assassins, ou mages destructeurs. Les Orcs, brutes violentes et très robustes. Et enfin les Elfes des bois, qui font de très bon archer.
Le choix est vraiment très vastes, et les caractéristiques physiques de chacun donne de multiples possibilités. La personnalisation est d’ailleurs très bien faite.

comme moi, amusez vous à faire le personnage le plus moche du monde !

Les talents

le menu des talents est vraiment agréable

Pour ce qui est des classes, vous n’en avez pas à proprement dite. Vous faite au final votre propre petite popote en choisissant d’augmenter tel ou tel talent. Vous pouvez donc très bien augmenter votre talent d’arme à deux mains, mais aussi votre pouvoir de guérison, ou alors augmenter la magie de destruction et la furtivité (oui, c’est un mélange étonnant j’avoue.). Chaque talent possède un arbre dans lequel vous pouvez placer un point. Vous gagnez un point par niveau, donc ne les dépensez pas n’importe comment ! Les paliers se déverrouillent avec le niveau du talent (allant de 15 à 100). Votre niveau augmente en utilisant ce talent. En mettant des points dans ceux-ci, vous gagnerez de nouvelles compétences (telles que des sorts) ou améliorerez ce talent (plus de dégâts, potions plus puissantes, etc).

Comme dans les précédents volets, vous avez aussi la possibilité de choisir une bénédiction. Il existe de nombreuses pierres éparpillées dans le monde, qui vous octroient certains bonus. Par exemple en choisissant la pierre de la voie du mage, vos talents magiques augmenteront 20% plus rapidement. Au départ du jeux, vous en verrez 3 : celle du mage, du guerrier ou du voleur. Les autres seront à trouver par vous même en Bordeciel. Parlons de Bordeciel d’ailleurs. Ce pays enneigé est vraiment magnifique. La carte est très réaliste, elle vous donne une vision vu de haut du lieu, contrairement aux autres elderscroll ou vous aviez une carte papier. Le monde est vraiment très fourni niveau lieu à explorer, et vous verrez qu’au bout de dizaines voire centaines d’heures de jeu, votre carte sera un sacré fouillis !

une bien belle carte … Où est-ce que je dois aller maintenant ??

Une chose aussi complètement atypique est la possibilité de voler les âmes de dragons. En tuant un dragons, vous récupérerez son âme. Et avec celle-ci, vous pourrez apprendre à dire des mots en langue draconique, chaque mot ayant un pouvoir. Cet ajout permet donc d’améliorer les possibilités en combats et de les rendre beaucoup plus fun.

Les compagnons

votre Huskarl vous suit partout =)

Il y a 7 grandes villes dans Bordeciel, chacune contrôlée par un Jarl. Vous aurez donc des quêtes secondaires dans chacune d’elle et dans les villages alentours. S’attirer les bonnes grâce des Jarls est très pratique, car ils vous fourniront, en échange de bons services, un compagnon : un Huskarl. Cet Huskarl vous suivra tout au long de l’aventure, si vous ne lui dite pas de retourner vous attendre au château ou chez vous. Pour moi (qui ai joué mage), ce compagnon fut très pratique : il encaisse les coup à votre place, possède son propre inventaire (volez tous les coffres!!), et fait pas mal de dégâts à l’occasion.

Autre fait bien pratique, votre Huskarl peut porter l’équipement que vous lui donner. Ainsi, il ne deviendra pas obsolète au bout de quelques niveaux. Enfin, si celui ci vous aime bien … vous pouvez vous marier avec lui ! Grand ajout dans Skyrim : le mariage… Ah comme c’est sympa. Rentrer chez soi et voir votre petite femme vous faire à manger et vous donner de l’argent et des petits cadeaux.

les écrans de chargement sont très jolis et vous donnent quelques astuces

Les quêtes

Si vous aimez les quêtes secondaires, vous allez être servi ! Au grand mot … vous pouvez passer plus de 100heures de jeux, sans avoir terminé toutes les quêtes. Il y en a partout ! Qui plus est, un système de quêtes aléatoires a été ajouté : lorsque vous marchez dans la pampa, il se peut qu’un pnj vienne vous interpeller pour vous demander de l’aide (ou essayer de vous tuer), alors qu’il n’y était pas la dernière fois que vous passiez par là. Les quêtes ont toutes une histoire très sympa et sont plus que prenante. Vous êtes tout de suite immergé dans l’ambiance et vous avez envie de les poursuivre, contrairement à d’autre jeux ou toutes les quêtes sont identiques et vous gonfle plus qu’autre chose. Découvrez des donjons perdu, partez à la chasse au trésor, assassinez des gens … tant de choses sont à faire !

Les guildes

En parlant d’assassiner … le jeu propose comme ses prédécesseurs la possibilité de rejoindre une guilde ! Et vous serez content de retrouver certains classiques comme la confrérie noire (guilde d’assassin), l’académie des mages (nouvelle guilde des mages), guilde des voleurs etc. Chaque guilde vous propose de multiple quête, qui vous permettrons de gravir les échelons hiérarchiques de la guilde et d’avoir pas mal de bonus intéressant.

Les combats

Allons dans le vif du sujet, les combats dans Skyrim. Le système d’ambidextrie est vraiment très original et plaisant à jouer. Clic gauche : action de la main gauche, clic droit : action de la main droite. Rien de plus facile ! Vous pouvez combiner les armes pour faire des sortes de combo, mélanger les sorts pour en faire un plus puissant.. c’est vraiment très intéressant de mixer tous les genre comme : une épée dans la main droite, un sort de soin dans la main gauche.

chargez deux sorts identiques, et vous aurez un sort 2 fois plus puissants!

Les coups critiques ajoutent quelques chose d’excitant au jeu : des cinématiques. Suivant le coup que vous donnez à l’ennemi, vous pouvez avoir une cinématique vous montrant la triste mort qu’il aura. Décapité, coupé en deux, tête écrabouillé .. il y en a pour tous les goûts ! Ou presque, on regrette que pour mage il n’y en ai aucune. Guerrier en ont un bon nombre, voleur en ont une lors de l’égorgement par furtivité, mais archer et mage ? Rien ! C’est quand même décevant.

gentil dragon… gentil !

Les métiers

Vous pouvez avoir maintenant des métiers qui vous permettent d’obtenir des objets et de vous faire de l’argent. Les classiques tels alchimiste ou forgeron sont plutôt des compétences qui vous permettent de créer vous même vos objets, via des matières premières que vous aurez récolter. Mais vous pouvez maintenant apprendre à scier du bois pour le revendre, récolter des légumes dans les champs, tanner de la peau etc.. Ils sont assez abouti pour vous donner de sacré bénéfice et parfois vous proposer des challenges délicats lorsqu’il faut retrouver des composants.

L’ambiance

Il y a rien à dire la dessus… l’ambiance du jeu est géniale. La musique est en accord parfait avec le reste du jeux, les paysages sont souvent à couper le souffle.. Vous vous croirez vraiment en pays nordique ! Les dialogues sont clairs et intéressants, il y a d’ailleurs beaucoup plus de voix que dans Oblivion par exemple, et ça fait pas de mal ! Les villes sont vivantes, il y a du monde dans les rues ou sur les routes du pays. Vous pourrez même croiser de nombreux animaux sauvages (à tuer sans modération mwahhahahaha).

Petite balade à cheval :)

Autre chose vraiment appréciable, les petites doses d’humour placées de ci de la, qui ne pourrissent pas l’ambiance du jeu, mais qui vous rendent tout heureux lorsque vous trouvez une blague cachée (n’hesitez pas à lire les livres … certains sont très « spéciaux ». Je vous conseille l’histoire de l’argoniène femme de chambre) . Vous serez aussi content de retrouver certains amis ou équipement que vous aviez laissé dans Oblivion ou Morrowind. Oui, je dis bien ami !

notre copine la nirnroot est toujours là !

De plus, les donjons à visiter sont nombreux et vous promettent du dépaysement. Certains seront ravis de retrouver les Dwemer et leurs constructions impressionnantes. D’énormes villes souterraines sont à découvrir mes amis !

les villes souterraines Dwemer sont fabuleuses !

Et les dragons dans tout ça ?

Les dragons sont des ennemies très … spéciaux. Leur difficulté est plutôt bien dosée suivant le type de dragon. Les dragons tout simples sont les plus faciles à abattre. Ils peuvent souffler de la glace ou du feu. Vient ensuite les dragons de sang, qui sont un peu plus dur, et les dragons « uniques ». Ils apparaissent aléatoirement sur la carte, et vous promettent donc quelques frayeurs lorsque vous n’y serez pas habitué ;) . Je me souviens d’un moment ou je cueillais tranquillement des fleurs et que soudain j’entendis un gros cri de dragon et vis mon cheval se faire griller. Ah oui, vos chevaux sont très cons, ils iront toujours à l’attaque des dragons, ou alors s’écarteront et se feront griller…
On peut comparer les dragons aux portes d’oblivion, ils jalonnent toute la carte et apportent un peu de piment surprise à vos balades. Mais pour ma part, je les préfère 100 fois aux portes d’oblivion, qui pour moi étaient une galère à refermer. Je ne sais pas vous (si vous y avez jouer) mais fermer la première c’est rigolo, mais quand tu en as 30, c’est long. Là on ne s’en ennuie pas, on a toujours autant de plaisir à trancher en deux la tête de l’animal !

Conclusion :

Skyrim est le digne descendant de Morrowind et d’Oblivion et ne déroge pas à la règle des elder scrolls : c’est un excellent jeu ! Extrêmement complet et jouissif, ils vous procurera des centaines d’heures de jeux magiques si vous voulez le finir complètement. On apprécie beaucoup l’aboutissement, et la prise en compte de certaines remarques sur Oblivion par exemple. Les aspects énervants voire ennuyants ont été modifié, certaines parties ont été plus approfondies. C’est du pur bonheur. On peut très bien prendre la série des elder scrolls à partir de celui ci et comprendre ce background impressionnant et très immersif. Et pour les fans des anciens opus, on retrouve vite nos marques et on prend plaisir à redécouvrir certaines légendes ou d’en apprendre plus sur des contes dont on avait trop peu entendu parlé. La prise en main est rapide et parfaite, on regrette peut être le menu qui est très orienté pour console et pas assez pour joueur PC.
Je conseille ce jeu à tous les fans d’Heroic Fantasy, qui en reprend très bien les codes et offre une histoire géniale.

Note Globale : 19/20

Les + :

  • un temps de jeu important
  • une carte fournie
  • une bande son et une immersion totale
  • des nouvelles maladies et statistiques très rigolotes ( je ne parle pas que du vampirisme … ;) )

Les – :

  • quelques bugs
  • un menu pas très simple d’utilisation
  • une quête principale courte
  • pourquoi on peut pas tuer les enfants bordel !! *mode sadique : on*
  • quelques inégalités au niveau de la difficulté

Les Infos :

  • Editeur : Bethesda Softworks
  • Développeur : Bethesda Softworks
  • Genre : Jeu de Rôle
  • Sortie : 11/11/11
  • Support : Xbox 360 / PC / PS3
  • Classification : 18+

9 commentaires

  1. Le Pixel

    Il y a un mod qui permet de corriger un aspect négatif du jeu à savoir pouvoir tuer les enfants. Je dis ça, je dis rien. : )

    N'a pas pu s'en empêcher le 13 décembre 2011
  2. Pony

    Mother of god … Need =D

    A fini par le dire le 13 décembre 2011
  3. GANG

    Attention !
    CE JEU REND DÉPENDANT

    J’arrive plus à m’arrêter, c’est affreux ^^

    Nous l'a avoué le 13 décembre 2011
  4. Nocolkte

    Moi j’aime pas quand tu tue facilement plusieurs dragons d’affilé, et que tu te fais tuer par un géant surpuissant, ou par un mage te tuant en deux coups de pouvoirs… Je parle même pas du « boss de fin »… J’ai eu plus de mal à arriver jusqu’à lui qu’à la tuer… Z’ont encore des choses à revoir niveau difficulté chez bethesda…

    Nous l'appris le 13 décembre 2011
  5. yonben

    Merci pour ce très bon test. Juste si tu pouvais rajouter au début une ptite mention « Attention Spoilers » genre x). Et il vaut coup même si j’ai jamais joué aux précédents?

    Nous l'a avoué le 14 décembre 2011
  6. Pony

    @Gang, on est d’accord la dessus ^^

    @Nocolkte oui j’avoue, j’ai eu tellement plus de mal à tuer certains boss, plutôt que les dragons de base que tu croises partout.

    Yonben merci, ça fait plaisir :) . J’ai vraiment essayé d’éviter le spoil, ce que je raconte de l’histoire est vraiment ce que tu découvres lors des 10 premières minutes voire la première heure de jeu. Je mettrai une note tout de même ;)
    Et oui, il vaut le coup même si tu n’as jamais joué aux autres, tu comprends très rapidement le background ou du moins ce qu’il faut pour suivre l’histoire en prenant plaisir. Car le seul lien entre les différents volets d’Elder scrolls, c’est disons la trame historique, mais après l’histoire de ton personnage est totalement inédite, puisque 400ans avant le dernier Elder Scrolls. Et de toute façon, même si tu ne comprends pas tout, il est vraiment agréable à jouer ;)

    Nous l'appris le 14 décembre 2011
  7. tekilah

    digne croisement entre oblivion et fallout . 205h de jeux actuellement mais beaucoup trop de bug et de lag… je joue sur ps3 . j y retourne ! :)

    A fini par le dire le 2 janvier 2012
  8. Alphajet

    Merci pour ce test passionné :) On sent que t’as suivi la série des Elders Scroll depuis un moment.
    Bon personnellement, je n’ai jamais le temps de m’investir dans un RPG, mais Skyrim a l’air vraiment de sortir du lot

    A fini par le dire le 6 janvier 2012
  9. Ice-Fantasy

    Il y a un point avec lequel je ne suis pas d’accord: La décision de départ (suivre un impérial ou Ulfric) n’est pas décisive, j’ai suivie les impériaux et rejoins les Sombrages :)

    Nous l'a avoué le 27 mai 2012

Votre avis ?

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Go to top