menu

default_defaut

[Test] Lord of Arcana


.

Lord of Arcana prend place sur Horodyn, du nom de l’ancien roi qui a conquit ce monde en seulement 9 jours et qui lui a apporté la connaissance et la paix (quel bon roi n’est ce pas?). Notre but est de devenir aussi puissant que cette légende, en rétablissant l’équilibre sur ce monde où les monstres sont de plus en plus présents: il faudra donc tuer ces monstres, notamment ceux présent dans les arcana (pour en devenir le maitre, autrement dit le Lord of Arcana)…

Un héro surpuissant dès le départ?!

Lord of Arcana, comme la plupart des RPG, nous fait commencer par la création de notre avatar. Nous allons donc jouer sur plusieurs variables qui sont le sexe, la tête, la coiffure, la couleur de la peau et des cheveux ainsi que la voix pour avoir le personnage que l’on veut (ou qui s’en approche le plus). Le choix de l’arme se fait aussi à cette étape, Lord of Arcana intégrant 5 armes différentes:
- La pistolance: une lance avec une arme magique à l’intérieur la transformant en arme de tir. Elle réduit les HP mais augmente l’attaque magique
- L’épée une main : la plus rapide mais aussi la plus faible des armes, mais permet de s’équiper d’un bouclier en supplément
- L’épée deux mains: plus imposante que l’épée à une main, elle est aussi plus forte mais plus difficile à manier. Vu que nos deux mains sont occupées sur l’épée, on ne peut pas s’équiper d’un bouclier en supplément
- La masse: plus lente que l’épée à deux mains, un peu plus faible que l’épée à une main (il me semble), néanmoins elle permet de réaliser des combos assez sympas
- La hache: l’arme des rentres dedans! Très puissante mais très lente; diminue l’attaque magique mais (si je ne me trompe pas) donne un bonus de HP…

On peux tester ces armes dans un univers nu avant d’en choisir une; ce choix n’étant pas définitif, il ne détermine que l’arme avec laquelle nous ferons l’introduction/tutoriel.

Quelle introduction jouissive d’ailleurs! Notre perso a une superbe armure, est fort, est grand, notre arme fait des combos de folie enfin bref le pied. On évolue dans une sorte de grotte (ou un souterrain) sur une map où chaque zone (de taille plutôt restreinte) est numérotée et où nous devons tuer monstres sur monstres afin d’aller toujours plus loin. A la fin de la map, on arrive face à une zone un peu spéciale, d’une couleur rouge, qui nous enverra combattre le big boss.

Ce n’était qu’un rêve… Welcome to the real world!

Une fois vaincu le bestiau vous perdrez tout. Votre armure, votre expérience, vos pouvoirs et même votre mémoire. Comme le dit si bien Kanzen “vous vous retrouvez très vite à poil avec un brin d’herbe entre les dents comme seule arme”.

Enfin passons et regardons autour de nous: on est dans un temple, entouré de sortes de menhirs flottants de couleur rouge/violet, et deux petites créatures mystérieuses qui ressemblent à des diablotins sont à nos côtés. Les Vedels (car c’est leur nom) ont l’air d’avoir vu passé du monde avant nous notre présence en ces lieux ne les surprends donc pas. Ils nous expliquent qu’on est là pour vaincre les arcana (les pierres qui nous entourent) mais qu’avant il va falloir prouver notre valeur et que l’on peut donc aller au village battre des monstres avant de revenir quand on sera devenus plus fort.

Une fois au village, qui est très petit et dont on ne peux sortir que pour aller au temple, il nous faut intégrer la guilde, qui nous propose des missions (du genre “ramène 5 cristaux”) chronométrées. Ce n’est qu’une fois la mission acceptées qu’un porte s’ouvre pour nous téléporter sur la map restreinte où aura lieu cette mission. On ne peut accepter qu’une mission à la fois, ce qui est assez déroutant au début, surtout quand vous avez l’habitude des MMORPG où on a toujours 5 missions mimimun en cours…

Ces missions nous servent à plusieurs choses: acquérir de l’expérience pour faire évoluer notre personnage, augmenter de niveau de guilde, récolter des matériaux et gagner des sous.

Le tout va nous permettre de monter notre personnage, afin d’affronter les arcana dans de bonnes conditions!

Des phases de combats perfectibles

Et malgré tous ces bons ingrédients je n’ai pas aimé Lord of Arcana. J’ai même été sacrément déçue.

Alors l’histoire n’est pas sensationnelle ni innovante, mais c’est censé être le fil conducteur du jeu quand même? Et là, à part lors de l’introduction, l’histoire est peu ou pas présente, il y a très peu de dialogues vraiment utile, qui vont l’étoffer ou nous la rappeler. Assez rapidement, je me suis sentie démotivée.

Et encore, si le seul problème c’était l’histoire… Je ne vous ai pas encore parlé du gameplay…

J’ai détesté et haïs cette caméra que l’on ne peut ni mettre par défaut derrière nous ni contrôler facilement (notamment en plein combat). On peut soit la centrer derrière nous via le bouton R, soit la déplacer sur les côtés via les flèches directionnelles. Sachant que l’on se déplace au stick, regarder autour de nous en plein combat, quand on essaye d’esquiver des attaques et donc en se déplaçant devient assez compliqué (on finit par s’arrêter de courir, c’est beaucoup plus simple…).

Les boutons d’attaques et de défense sont faciles à retenir, la prise en main est aisé de ce point de vue. La possibilité de cibler (locker) les monstres en maintenant L est très utile est permet en partie de pallier au problème de la caméra, sauf quand on est contre un boss qui par moment est impossible à cibler (par exemple celui de la première Aracana, Agni, qui se met en boule pour nous rouler dessus…).

Des reborns sont aussi possibles et serait appréciables à leur juste valeur si les monstres ne s’acharnaient pas autant sur nous quand on est à terre… Reprenons à tout hasard Agni (oui il m’a énervé!) qui en plus de nous rouler dessus nous étourdit, pour mieux s’acharner et qui, régulièrement, ne me laissait qu’un minuscule pourcentage (genre 1%) de mes HP… super utile ce reborn…

Les boss demandent du temps, une bonne dizaine de minutes je dirais. Il faut donc mémoriser leur mouvement pour savoir quand attaquer et quand esquiver; c’est quelque chose qui ne me dérange pas plus que ça mais ça peut devenir lassant. On peut aussi cibler différentes parties de leur corps pour les affaiblir et pour récolter des matériaux en cours de combat, ce qui est plutôt bien fait et utile (cette fonctionnalité est disponible dans l’introduction puis après avoir battu Agni).

Des séquences où l’on doit marteler le bouton O sont présentes et vont nous permettre d’affaiblir le boss; un appui sur O est aussi possible contre les plus petits monstres pour leur donner un coup de grâce. Suite à cela, notre boss sera très énervé (pas tout rouge, mais tout noir) et pendant un laps de temps sera plus rapide et plus fort! Il y a aussi des phases de QTE où l’on doit appuyer sur plusieurs boutons à la suite, avec le bon timing comme dans God of War (mais je les ai trouvé plus simple).

Tous les combats se passent dans des arènes circulaires fermées par une limite rouge. Pour les boss, on décide de s’y téléporter (ou pas) quand on est à proximité, alors qu’avec les plus petits monstres, l’arène est déclenchée quand on entre en contact physique avec eux. D’ailleurs la façon dont l’arène est déclenchée impactera sur quelques variables:
- si on attaque le monstre sans qu’il nous voit ou ne réagit, on a l’avantage, c’est à dire un bonus d’attaque
- si le monstre nous attaque sans qu’on l’ai vu on perdra cet avantage l’avantage, qui sera matérialisé par un malus de défense
- si deux monstres (ou plus) se jettent sur nous, ils déclencheront un raid, c’est à dire que plusieurs combats se feront les uns à la suite des autres

Matériaux et amélioration de notre équipement

Lors des combats (notamment contre un boss), nous allons pouvoir récolter plein de matériaux, dont les précieux noyaux qui sont à la base de toute création sur Horodyn. On les récolte en accomplissant des sacrifices sur les monstres (avec la possibilité que le processus rate), ce qui va vite vous obliger à faire et refaire vos missions précédentes… Qu’est ce qu’on s’amuse… Des visites à l’alchimiste du village vous seront utiles pour transformer des matériaux en d’autres.

Pour améliorer notre arme et armure, nous pouvons fabriquer des orbes que l’on placera sur les slots disponibles, afin d’avoir d’en augmenter l’attaque ou la défense par exemple. La magie fonctionne plus ou moins de la même manière mais via des cartes magiques permettant d’équiper notre arme de magie, sachant qu’il y en a quatre types: le feu qui brûle, la lumière qui assomme, l’éclair qui paralyse et les ténèbres qui ralentissant. En plus de ces cartes, il existe des cartes permettant de faire des invocations, appelées cartes ultimes. Il en existe plusieurs, avec leur propre spécificité.

En résumé un jeu peu original et très difficilement jouable en solo… Y jouer n’a pas été amusant, c’était presque une épreuve pour moi de m’y mettre…

J’imagine (et j’espère!) que ce jeu est bien meilleur en multijoueur, chose que je n’ai pas pu faire, mais pour moi, un bon jeu qui propose un mode multijoueur doit aussi être bon et agréable en solo… (sinon il est assez restrictif non?)

Ils auraient pu, et peut être même du, ajouter la possibilité de jouer avec des PNJ issus de la guilde (comme dans Dragon Quest IX) pour créer un groupe, afin de pouvoir jouer tout le temps en groupe, que ce soit avec nos amis ou avec des PNJ (voir même un mélange des deux…). Cela aurait sûrement permit de retrouver l’intérêt du multijoueur et de rendre le jeu plus accessible en solo.

De bons ingrédients donc mais un jeu au final médiocre…

Les Plus :

- La durée de vie
- L’univers plutôt agréable

Les Moins :

- Une exploration du monde inexistante
- Jeu lassant et répétitif
- Histoire peu présente

Note: 10/20

Infos:

Titre: Lord of Arcana

Plateforme(s) : PSP (exclusivité)

Catégorie : Action/Jeu de Rôle

Date de sortie Fr : 4 février 2011

Classification : 16+

4 commentaires

  1. masa

    Déjà, dès que j’ai fini la démo je trouvais le jeu, lassant et un peu vide dans son ensemble, c’est bien dommage car le début est fort sympa.

    N'a pas pu s'en empêcher le 13 avril 2011
  2. Linilim

    Je n’ai pas joué à la démo, mais si le début c’est l’intro dont je parle, en effet c’était sympa! Mais ça ne fait que rendre la suite encore plus décevante…

    A craché le morceau le 13 avril 2011
  3. masa

    C’est le début du jeu ;-)

    N'a pas pu s'en empêcher le 18 avril 2011
  4. Fouatih

    Bjr pouvais vous me dire si en peut avoir de la magie des le debut du jeux car je n’arive pas a battre le agni et si oui j’aimerai savoire comment fait ton pour on avoir.

    Merci d’avance

    N'a pas pu s'en empêcher le 2 janvier 2013

Votre avis ?

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Go to top