menu

GranTurismo5_2

[Test] Gran Turismo 5


GT5 … après 5 ans à avoir jouer l’arlésienne, est-il au niveau de l’attente des joueurs depuis tout ce temps ?

De prime abord, GT5 ne dépaysera pas le fan : l’ambiance ainsi la musique restent semblables aux versions précédentes.

Une fois arrivé au menu on distingue le mode GT, le mode Arcade et l’édition de circuit.

Concernant le mode GT Life, il représente le mode carrière.

Après avoir choisi le style du pilote, il n’y a plus qu’à acheter sa première voiture.

A ce moment, le choix est assez réduit, et vous serez alors obligé d’acheter un pot de yaourt dépassant au mieux les 130 km/h.

Pendant ce temps, libre à vous de faire ou non les permis directement, qui sont au nombre de 6 : (B, A, C, International B, International A et le super permis).

Chaque permis est composé de 10 épreuves comme le freinage à un endroit précis, la succession de virages ou encore il peut être demander de doubler un maximum de concurrents.

Il sera alors nécessaire d’avoir au minimum la médaille de bronze pour valider l’épreuve.

Cela nécessitera pas mal de patience pour enfin avoir une voiture de course qui en a dans moteur : et à partir de là on peut vraiment apprécier la conduite.

GT5 étant un jeu de simulation, la conduite ne plaira pas à tout le monde mais malgré ces défauts, GT5 a le mérite quand même d’être assez réaliste et de proposer de sublimes graphismes.

Le but, si je puis dire, de GT5 est d’accumuler des expériences avec les médailles acquises au fil des courses pour atteindre au maximum le niveau 40.

De plus, il y a 2 façons d’explorer le mode GT Life :

On distingue Le mode B-spec et le mode A-spec.

Tous les 2 présentent 5 niveaux de difficulté et chaque niveau est composé d’une dizaine de championnats où la principale diversité résidera dans le fait qu’il faudra une sorte de voiture spécifique pour chaque championnat (voitures japonaises, européennes, ou d’année 70 par exemple).

Mais pas de souci, les médailles gagnées au fil des courses ainsi que les niveaux atteints permettent d’acheter les voitures nécessaires aux courses.

Pour maximiser les chances de sortir vainqueur de la course, on devra avoir LA voiture adéquate et il sera alors nécessaire de l’améliorer comme il le faut.

Vous pourrez améliorer les suspensions, les pneus, le moteur, le filtre à air, faire la vidange et tutti quanti.

Il est usuel d’avoir des voitures déjà parfaites ou non perfectibles dans les jeux de voitures en général, alors le fait de devoir améliorer soi-même la voiture peut être déroutant pour certains joueurs.

- Le mode B-Spec permet de gérer la carrière de pilote.

La stratégie est alors au rendez-vous !

Votre rôle sera de donner des ordres au  pilote pendant la course (Accélère ! Ralentis ! Double !).

Il sera alors nécessaire d’être attentif, même si cela est plus cool que la vraie conduite.

De ce fait, on peut quand même vite s’en lasser.

- Quant au mode A-Spec qui reste le centre névralgique du jeu, il représente le mode carrière qui permet d’incarner le pilote.

Ce qui reste à mes yeux le plus intense et le mode le plus important du jeu.

A côté de cela il y a le mode Arcade qui permet de choisir le circuit et la voiture que l’on veut.

Cela peut être sympa pour celles et ceux qui désirent jouer directement avec la voiture de leur choix.

A cela s’ajoute les évènements spéciaux qui sont indépendants du mode GT mais qui je pense, auraient pu avoir largement leurs places dans ce dernier.

Le mode événements spéciaux a la particularité d’avoir des championnats spécifiques.

On distingue par exemple :

- Le Karting, qui est très agréable à jouer et très réaliste.

- Le Nascar qui est sous la forme d’objectifs spécifiques à atteindre (par exemple doubler la voiture devant)

- Le Top Gear Track

- Et le Rallye avec un invité de marque : Sébastien Loeb.

Les évènements spéciaux sont vraiment sympas bien que la difficulté soit croissante, cela n’enlève rien au plaisir de jouer surtout avec la diversité déconcertante de types de courses.

Quant au choix de voitures, il est énormissime : plus de 1 000 voitures neuves venant tout droit du concessionnaire ou alors du marché d’occasion.

Tous les plus grands concessionnaires sont présents : entre Peugeot, Audi, Honda, Lamborghini et j’en passe : le choix est juste colossale.

De plus, niveau graphisme il n’y a rien à dire..

A part qu’on en prend plein les yeux : les effets sont juste sublimes !

Les lumières et les contrastes rendent super bien, notamment dans les tunnels avec les éclairages qui sont vraiment du plus bel effet.

Bon, après avoir présenté succinctement les points positifs de GT5, et ceux qui en font son intérêt, passons maintenant aux points négatifs.

En n’étant pas exhaustive je peux retenir ceci :

- Tout d’abord, les temps de rechargement sont très nombreux et très longs quand on se balade d’un menu à l’autre, et cela est obligatoire pour changer de voiture entre deux championnats.

- Les collisions entre véhicules sont assez ridicules, après un bruit pas très réaliste, la gestion des dégâts laisse à désirer, c’est dommage car si cela était un peu plus abouti, on aurait eu de meilleures sensations de réalité.

- De plus, quand on rentre dans l’arrière d’une voiture, cela arrive souvent que l’on soit coincé derrière celle ci ..

Ce qui peut être particulièrement agaçant lors de courses à gros enjeu.

- Pour finir, c’est quand même dommage de devoir attendre après des patchs pour enlever bon nombre de bug et rajouter des derniers éléments des semaines après la mise en vente du jeu.

En conclusion, GT5 ravira les fans de simulation à condition de l’accepter comme il se doit malgré ses défauts.

La très grande diversité de conduite (entre Karting, Nascar et Rallye par exemple) offre un terrain de jeu immense d’autant plus que graphiquement le jeu est réellement sublime.

Avec un peu d’entrainement, on maitrisera enfin le gameplay et c’est le début d’une longue aventure.

A noter qu’il est possible de sauvegarder chaque course effectuée, pour ensuite la visualiser dans un mode vidéo, et par la suite il y a un mode photo dont l’originalité réside dans le fait de pouvoir prendre de superbes photos que l’on peut ensuite transférer sur un ordinateur via une clé usb.

Les Plus :

- La diversité des types de conduites : Kart, Rallye, Nascar etc
- Une fois le gameplay maitrisé, on ressent un réel plaisir à conduire
- Conduite réaliste

Les Moins :

- Le début peut être difficile pour certains joueurs
- Voitures cabriolet non décapotable
- Beaucoup d’attente entre les menus
- Collisions et dégâts du véhicule ridicules
- Mode B-spec quasi inutile ?

Note globale : 15/20

Titre : Gran Turismo 5

Plateforme(s) : PS3

Genre(s) : Course – Simulation

Date de sortie : 24/11/2010

Classification : 3+

16 commentaires

  1. darky

    Excellent test :) C’est quand même bête pour un jeu dit de « simulation automobile » que les dégâts soit aussi peu réaliste…

    Dommage aussi que les replay ne soit pas visionnable sur PC :( Normalement une version utilisant Youtube pour les vidéo aurait du sortir mais elle utilisé beaucoup trop de mémoire :/

    Dommage que Yamauchi soit très influant et presque « intouchable » dans le monde du jeu vidéo car c’est comme ça qu’on fait des mauvais jeux à force… Enfin je dis sa, je dis rien ^^

    Je passe mon chemin pour ce GT5 et retourne sur les courses d’arcade :p

    A fini par le dire le 17 décembre 2010
  2. Kenavo

    @Darky Oui c’est un vrai flop le coup des collisions :/
    C’est vrai que si t’es plus arcade ça va être moins amusant qu’avec un NFS

    Nous l'appris le 17 décembre 2010
  3. Greg92

    En même temps les collisions … on est pas dans destruction derby c’est pas le coeur du jeu,

    A craché le morceau le 17 décembre 2010
  4. Kanzen

    Oui, si on aime péter des caisses contre des murs, autant faire de l’arcade, c’est certain.
    Pour rappel, GT5 est un jeu de simulation, j’insiste sur ce terme, au contraire de NFS qui joue la surenchère irréaliste.

    Je ne dis pas que sur le point du réalisme, GT5 soit parfait, loin s’en faut. Seulement, le jeu souffre essentiellement du fait que cela fait tellement longtemps qu’on l’attendait qu’on est nécessairement un poils déçus qu’il ne soit pas irréprochable.

    Seulement voilà, dire que GT5 ne vaut pas le coup, c’est, à mon sens, assez dommage, voire absurde, et c’est surtout oublier que les dégâts SONT VISIBLES passé un certain niveau. Il pour les voir, il faut dépasser les 2h de jeu.
    Et que de plus, le but de GT5 n’est pas de rentrer dans les autres caisses, mais de les EVITER, comme dans la vraie vie. A moins que sincèrement, vous ayez eu votre permis dans une pochette surprise avec un clown triste pour examinateur. Du reste, vous prenez des pénalités, voire, êtes éliminés si vous heurtez une voiture en course. Logique.

    Le réalisme est tout de même assez présent ne serait-ce que dans l’accessibilité des véhicules : vous débutez ? Achetez d’occasion. Comme un jeune permis, qu’on vous propose du reste de passer, ce que Kenav’ n’a pas dit.
    Les conditions météos sont très poussées, et c’est une grande nouveauté dans le jeu. Les rallyes sont de véritables challenges, ça vaut plus que largement un Dirt !
    Vous trouvez des reflets PARTOUT ! Dans les casques, sur le bitume, sur les capots. Mais merde, il vous fait quoi en terme de réalisme ?
    Moi, j’ai été scotchée par le kart : à 90/h, j’avais l’impression d’aller aussi vite que sur une muscle bien custo dans Forza. Pourquoi ? Parce que le rendu de vitesse est fabuleux en rase-bitume.

    Dans les autres points forts, le garage, où vous pouvez entretenir votre bolide. Moins poussé que dans Forza 3 qui proposait une custo complète dès le départ, ici, c’est votre niveau de pilote qui détermine quelles améliorations vous pouvez faire. Les peintures sont déblocables uniquement en achetant ou gagnant les véhicules : vous voulez le rouge GT de Citroên pour le mettre sur une Deudeuche ? Il vous faudra acheter la GT.
    En outre, vous pourrez posséder un arsenal impressionnant de bolides, plus de 1000, hein, ce qui n’est pas rien.
    En vous connectant au PSN, vous obtiendrez de petites cartes récapitulant l’histoire automobile.

    Le seul vrai point noir pour moi, c’est la bande-son, fils naturel de musique d’ascenseur et de musique des Sims 1 et 2. Une horreur.

    Il n’y qu’un jeu pour dépasser, peut-être, le travail fait dans GT5, et c’est Forza Motorsport 4.

    My 2 cents. ( 17.5/20 pour GT5 )

    A couché sa pensée le 17 décembre 2010
    • Amandio

      Ouais, c’est bien gentil tout çà, mais combien ont passé les permis? Car concernant certains on a encore plus l’impression (du fait qu’aucune difficulté particulière qui va faire peiner le moteur par exemple…) sur certaines épreuve que ce n’est pas de la simulation, mais de la programmation…. comprenne qui aura essayé.
      Ces guignols devraient arrêter de se la péter, et ce ne sera possible que quand les joueurs seront doté d’un esprit critique plutôt que… POLEMIQUE: « Ah, ouais t’as vu….blablabla, » pensez plutôt au prix que vous l’avez payé et en vous demandant quelle partie est assez récente pour justifier ces prix. D’autant plus qu’il faut encore lacher des sous si vous voulez profiter de choses qui pourtant apparaissent sur l’écran de jeu. Pfff, j’ai été amoureux de Gran Turismo longtemps. Mais depuis la PS3, fini. Faudra que ces cons de développeurs me persuadent d’essayer de prochaines versions. Et en attendant je vais te me les descendre chaque fois que je pourrais.

      A couché sa pensée le 6 janvier 2014
  5. ToonSpirit

    Juste pour la parenthèse concernant les dégats, depuis le patch 1.03 du 7 décembre, ils sont activables dans le mode en ligne et pour le solo, ils faut monter en niveau pour qu’ils soient de plus en plus présents ;)

    Le gros bémol est plutôt le fait que tous les véhicules ne profitent pas de la même gestion des dégats visuellement (sinon il y a une incidence sur la conduite)

    @+

    Nous l'appris le 17 décembre 2010
  6. ToonSpirit

    Oupssss désolé pour les fautes du messages précédent…

    J’en profite pour rajouter que le mode B-Spec est très complet, il faut juste aimer ce mode qui vise uniquement une catégorie de joueurs (mais qui débloquent de belles voitures aussi)

    Le problème de ce GT5 c’est son irrégularité, il mélange le maginifique avec le moyen (tous les circuits ne bénéficient pas du même soucis du détail, les voitures standards importées de GT4 sont vraiment limite en ce qui concerne la modélisation à coté des Premium qui sont magnifiques, la gestion des ombres est catastropique, etc…)
    En gros il est capable du meilleur mais est décevant sur certains points et c’est dommage.

    Enfin ça reste un excellent jeu avec un moteur physique vraiment amélioré (le meilleur sur console) et un contenu de folie.

    @+

    A couché sa pensée le 17 décembre 2010
  7. Griffith

    Kanzen >>> « Seulement voilà, dire que GT5 ne vaut pas le coup, c’est, à mon sens, assez dommage, voire absurde, et c’est surtout oublier que les dégâts SONT VISIBLES passé un certain niveau. Il pour les voir, il faut dépasser les 2h de jeu. »

    Ah oui, et tu trouves ça normal ? Personnellement, dans un jeu qui se vend comme une simulation, je trouve ça assez ridicule de « débloquer » les dégâts. Et on sait tous les deux qu’il faut bien plus de deux heures pour les débloquer, donc arrête de faire ta marseillaise.

    « Et que de plus, le but de GT5 n’est pas de rentrer dans les autres caisses, mais de les EVITER, comme dans la vraie vie. A moins que sincèrement, vous ayez eu votre permis dans une pochette surprise avec un clown triste pour examinateur. »

    Sauf qu’à moins que tu sois la reine des pilotes automobiles, il t’arrives comme tout le monde de te prendre des murs de temps en temps. Et je trouve que, dans ces cas, l’absence de dégâts est un dur rappelle du manque de finition du jeu. J’aime pas voir ma voiture être arrêtée net par une rambarde ou des pneus. Et je te rappelle, soit dit en passant, que les dégâts ne sont présents que sur 20% des bagnoles et qu’il sont VRAIMENT relatifs.

    « Du reste, vous prenez des pénalités, voire, êtes éliminés si vous heurtez une voiture en course. Logique. »

    Sauf que dans le GT solo, non.

    « Le réalisme est tout de même assez présent ne serait-ce que dans l’accessibilité des véhicules : vous débutez ? Achetez d’occasion. Comme un jeune permis, qu’on vous propose du reste de passer, ce que Kenav’ n’a pas dit. »

    Ah donc le réalisme passe par le fait qu’on débute sans argent, comme dans chaque jeu ? Ça a toujours était comme ça dans Gran Turismo et encore heureux qu’on ne s’achète pas une bagnole à 500 000 crédit dès le départ. En revanche, même le système de voitures d’occasion est simplifié/bâclé par rapport aux anciens opus.

    « Les conditions météos sont très poussées, et c’est une grande nouveauté dans le jeu. »

    Sauf qu’elles ne sont même pas disponibles pour toutes les courses.

    « Les rallyes sont de véritables challenges, ça vaut plus que largement un Dirt ! »

    Qu’est-ce que tu préfères ? Le manque de sensation de vitesse ? Les murs invisible qui font très « réalistes » ? Le fait que techniquement cette partie soit encore plus à la ramasse que le reste du jeu ?

    « Vous trouvez des reflets PARTOUT ! Dans les casques, sur le bitume, sur les capots. Mais merde, il vous fait quoi en terme de réalisme ? »

    Je trouve surtout de l’aliasing moi, et du tearing dans un bon nombre de virages. D’ailleurs, le jeu est loin d’être « sublime ». Et du « reflet sur le bitume » ?

    « Moi, j’ai été scotchée par le kart : à 90/h, j’avais l’impression d’aller aussi vite que sur une muscle bien custo dans Forza. Pourquoi ? Parce que le rendu de vitesse est fabuleux en rase-bitume. »

    Moi j’ai l’impression d’aller aussi vite que dans ce bon vieux Re-Volt sur Dreamcast… enfin non, moins vite quand même.

    « Dans les autres points forts, le garage, où vous pouvez entretenir votre bolide. Moins poussé que dans Forza 3 qui proposait une custo complète dès le départ, ici, c’est votre niveau de pilote qui détermine quelles améliorations vous pouvez faire. Les peintures sont déblocables uniquement en achetant ou gagnant les véhicules : vous voulez le rouge GT de Citroên pour le mettre sur une Deudeuche ? Il vous faudra acheter la GT.
    En outre, vous pourrez posséder un arsenal impressionnant de bolides, plus de 1000, hein, ce qui n’est pas rien. »

    Oui, et ce système est une honte d’ailleurs. Entre le système de personnalisation merdique et le mode photo véritablement nul à chier (et d’ailleurs pour Kenavo : c’est pas le seul jeu à permettre d’exporter les photos, hein), le jeu semble s’effondrer sur le communautaire.

    « Il n’y qu’un jeu pour dépasser, peut-être, le travail fait dans GT5, et c’est Forza Motorsport 4. »

    Non, il s’appelle Forza Motorsport 3 et il est sorti il y a un an et quatre mois.

    Et pour finir, je trouve ça assez sidérant que vous n’ayez pas parlé de l’un des plus gros points négatifs du jeu, à savoir l’interface. Elle est tout bonnement honteuse de connerie et de lenteur.

    A fini par le dire le 18 décembre 2010
    • Amandio

      Enfin, des choses intelligentes… Ben, commençais à désepérer moi…. ;-)

      N'a pas pu s'en empêcher le 6 janvier 2014
  8. Aurelo

    GT5 est une vrai déception pour moi même si joue tout le temps. Je ne pense pas etre tendre dans mon test. Affaire à suivre.

    Nous l'appris le 18 décembre 2010
  9. Greg92

    C’est imbitable ton copier coller.
    Après la plupart des reproches qui tu lui fais, on peut les faire aussi à Forza (dans une certaine mesure)

    non je ne troll pas (enfin peut être) :)

    A couché sa pensée le 19 décembre 2010
  10. Griffith

    Oui, pour le copier/coller je suis d’accord. En réalité j’avais sauté des lignes, mais j’avais oublié qu’elles n’étaient pas prises en compte… Enfin bon, c’est ce qui arrive quand on répond à des commentaires longs et détaillés.

    Et j’ose espérer que tu troll pour ta remarque sur Forza 3 : les dégâts sont mieux gérés, il n’y a pas un système de merde de voitures premiums/standards, la progression est assurément plus souple, l’interface est divinement plus lisible et rapide, et l’aspect communautaire est LARGEMENT plus poussé.

    Donc j’aimerais bien que t’explicites ta remarque, si toutefois tu ne troll pas.

    Nous l'a avoué le 20 décembre 2010
  11. Greg92

    Roh je n’avais pas vu que tu avais répondu :)

    -Pour la progression dans Forza, perso arrivé au niveau 50, j’ai arrêté de jouer, je trouve qu’il n’y a plus rien à faire / gagner, je sais pas l’impression qu’il n’y a plus de challenge.
    On a un peu plus l’impression de faire toujours les mêmes épreuves que dans GT5,

    -L’interface est assurément plus lisible et rapide mais putain pourquoi BLANC, ça arrache les yeux (surtout dans le noir sur un vidéo projecteur), c’est triste.

    -Sinon, Je ne vais pas faire long, mais juste un exemple en vidéo:

    http://www.youtube.com/watch?v=vb-Xgi0dCjc

    Tu vois dans Forza aussi on peut faire des trucs pas franchement réaliste et la voiture ne s’explose pas en morceau non plus.

    Je trouve juste qu’on détruit GT à cause de ses bugs de son manque de réalisme mais c’est au niveau de la concurrence, pas la peine d’en faire tout un plat.

    Alors évidement c’est un peu la faute de Kazunori Yamauchi qui nous promettait la (lune?) simulation ultime, et force est de constater qu’il s’est un poil avancé ^^

    Mais de la à cracher à la gueule du jeu …

    (Je dois être trop vieux pour Internet)

    Papy Grégo :)

    A partagé sa vision des choses le 25 décembre 2010
    • Amandio

      Non c’est à la façon dont sont éduqué les programmeurs. Vous savez ceux qui n’ont rien à voir avec les hackers… La différence? Cherchez cela vous rendra service j’espère. Les premiers faisant comme les toubibs à la longue qui après leur serment d’Hypocrate en prêtent un autre….celui d’Hyp….! Ils se prennent pour dieu et l’eugénisme n’est plus très loin…. Rien à voir? Z’êtes sûr de çà?????

      N'a pas pu s'en empêcher le 6 janvier 2014
  12. Tib0o

    Ca débat, j’aime voir ça.

    Perso, j’ai moi aussi été déçu de découvrir que ce GT5 n’était pas aussi excellent et parfait qu’on pouvait l’imaginer, très dommageable pour Sony surtout qui se traînait ce jeu comme un boulet.

    Vivement l’arrivée de Forza 4 sur Xbox cette année ;)

    A fini par le dire le 9 janvier 2011
  13. jerome

    est ce que on peut remettre a 0 tous les championnat sans que cela nous enlèves les voiture

    A fini par le dire le 23 juillet 2015

Votre avis ?

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Go to top