menu

JustCause2

[Test] Just Cause 2


Le jeu qui donne le vertige !

Le jeu se passe sur l’île de Panau, avec plus de 1 000 km² il y a de quoi faire .. surtout quand on est un employé d’une agence : en d’autres termes Rico est un mercenaire, un vrai et il va le prouver !
Cette île est très diversifiée, avec  la campagne,  la mer, la montagne et la ville on n’est pas au bout de ses surprises.
Mais le point le plus important du jeu est le parachute ! C’est d’autant plus important qu’il fait partie intégrante de l’histoire, et pour anecdote : en 1 seul saut Rico a le don d’alterner plusieurs chutes libres et  plusieurs descentes en  parachutes, à croire qu’il a plus d’un tour dans son sac le Rico.
Et c’est le cas, car en plus d’être doté de parachutes, Rico à un grapin fixé à son poignet,  à la façon spiderman.
De ce fait, il peut monter aisément en haut d’une maison ou d’un building, mais encore plus fun : il peut, à l’aide de son grappin prendre un hélico ou un avion de chasse en plein vol : sensations fortes garanties !
Bref, vous l’aurez compris : c’est vraiment un jeu bac à sable qui est selon moi : incontournable.
En ce qui concerne l’histoire principale c’est une autre histoire, je m’explique :
le scénario est assez simple : en aidant les 3 factions révolutionnaires, Rico doit renverser le dictateur corrompu de l’île qui répond au doux nom de baby.
Les missions principales se ressemblent, en général, il s’agit de détruire le matériel des bases militaires ou de télécharger des documents, mais malgré cela, les missions sont très intenses, on prend un réel plaisir à les accomplir.
En dehors des missions, on peut à tout moment créer du chaos en explosant tout le matériel ennemi,      et c’est très varié, on peut détruire par exemple aussi bien un réservoir d’essence qu’une grue géante.
Un peu comme un GTA-like, on peut faire à tout moment ce que l’on désire, il y a vraiment une sensation énorme de liberté, et c’est d’autant plus jubilatoire avec le coktail explosif du grappin et du parachute.
Pour finir Il ne faut pas oublier le grande place qu’a le marché noir & ses services dans le
jeu : on accède à  ses services grâce à l’agence principale qui peut nous acheminer aussi bien des armes que des véhicules et pour couronner le tout : on peut customiser les armes et certains véhicules afin de les rendre plus efficace, c’est encore plus fun car l’on peut piloter plus d’une centaine de véhicule (et ça passe du scooter à l’avion de chasse).
Pour finir on peut se téléporter d’un coin à l’autre de la map en 20 seconde toujours à l’aide du marché noir : du pur bonheur !

Just Cause 2 se passe sur l’île de Panau, avec plus de 1 000 km² il y a de quoi faire .. surtout quand on est un employé d’une agence : en d’autres termes Rico est un mercenaire, un vrai et il va le prouver !

Cette île est très diversifiée, avec  la campagne,  la mer, la montagne et la ville on n’est pas au bout de ses surprises.

Mais le point le plus important du jeu est le parachute ! C’est d’autant plus important qu’il fait partie intégrante de l’histoire, et pour anecdote : en un seul saut Rico a le don d’alterner plusieurs chutes libres et  plusieurs descentes en  parachutes, à croire qu’il a plus d’un tour dans son sac le Rico.

Et c’est le cas, car en plus d’être doté de parachutes, Rico à un grapin fixé à son poignet,  à la façon spiderman.

De ce fait, il peut monter aisément en haut d’une maison ou d’un building, mais encore plus fun : il peut, à l’aide de son grappin prendre un hélico ou un avion de chasse en plein vol : sensations fortes garanties !

Bref, vous l’aurez compris : c’est vraiment un jeu bac à sable qui est selon moi : incontournable.

En ce qui concerne l’histoire principale c’est une autre histoire, je m’explique : le scénario est assez simple : en aidant les 3 factions révolutionnaires, Rico doit renverser le dictateur corrompu de l’île qui répond au doux nom de Baby.

Les missions principales se ressemblent, en général, il s’agit de détruire le matériel des bases militaires ou de télécharger des documents, mais malgré cela, les missions sont très intenses, on prend un réel plaisir à les accomplir.

En dehors des missions, on peut à tout moment créer du chaos en explosant tout le matériel ennemi et c’est très varié, on peut détruire par exemple aussi bien un réservoir d’essence qu’une grue géante.

Un peu comme un GTA-like, on peut faire à tout moment ce que l’on désire, il y a vraiment une sensation énorme de liberté, et c’est d’autant plus jubilatoire avec le coktail explosif du grappin et du parachute.

Pour finir Il ne faut pas oublier le grande place qu’a le marché noir et ses services dans le jeu : on accède à  ses services grâce à l’agence principale qui peut nous acheminer aussi bien des armes que des véhicules et pour couronner le tout : on peut customiser les armes et certains véhicules afin de les rendre plus efficace, c’est encore plus fun car l’on peut piloter plus d’une centaine de véhicule (et ça passe du scooter à l’avion de chasse).

Pour finir on peut se téléporter d’un coin à l’autre de la map en 20 seconde toujours à l’aide du marché noir : du pur bonheur !

Les Plus :

- Liberté totale d’action
- Taille énorme de map
- Sensations intenses du parachute et de la chute libre
- Durée de vie conséquente

Les Moins :

- Conduite assez ‘arcade’
- Système de visée quelque peu dérangeante
- Les ennemis apparaissent comme par magie
- Cinématiques de missions pas très élaborées

Note globale : 4/5

Plateforme(s) : PC, PS3, Xbox 360

Catégorie : Action

Date de sortie Fr : 26/03/10

Classification : 18+

  1. KillKenny

    Trés bon jeu pour moi …. peut devenir lassant rapidement … mais franchement j’aime bien … le gameplay n’est toujours performant, le graphisme n’est pas splendide .. mais perso. j’aime bien

    A craché le morceau le 2 septembre 2010

Votre avis ?

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Go to top