menu

DemonsSouls

[Test] Demon's Souls


Sois la force de ce monde…

Demon’s Soul prend place dans un univers médiéval fantastique très ‘noir’ et débute par un fait surprenant… votre mort !

En effet, on vous explique qu’un genre de brouillard maléfique englobe votre contrée et tue tous ceux qui s’y aventurent. Cette ‘purée de poix’ malfaisante est générée par un archi-démon gigantesque et bien glauque qui – accompagné de toute sa clique de sbires plus ragoutants les uns que les autres – compte bien détruire toute  l’humanité…

Et là, vous allez me dire :  « Mais si je suis mort, comment je sauve le monde moi ? »… eh bien… sous forme de spectre en fait ^^’ Car c’est l’une des particularités de Demon’s Souls : même quand vous êtes mort, vous pouvez continuer à vous battre ! Vous aurez perdu une bonne partie de votre barre de vie et serez sous une forme spectrale ok, mais assez tangible pour porter armes et armures et être à même de coller une pâtée à toutes les créatures maléfiques que vous croiserez ! Sauf quand c’est elles qui vous mettrons la pâtée (et oneshot en plus ^^’) !

Car le jeu est dur… vraiment dur par rapport aux productions vidéo-ludiques dont on a pris l’habitude depuis quelques années. Parce que là, vous allez mourir souvent, dans des donjons bien lugubres, que vous aurez à refaire depuis le début – complètement repeuplé de mobs – pour retrouver votre ‘essence’ (symbolisée par une tâche de sang brillante)…  Autant dire que pour les moins patients, au bout de la 20e grosse défaite dans le même coin, auprès des mêmes monstres… vous risquez d’en avoir vite marre ^^’

Car Demon’s Soul n’est pas du tout un jeu casual, ni un beat’em all où on peux se permettre de foncer dans le tas sans réfléchir ! Ici, il faudra sélectionner armes, armures, équipement et magie avec soin ! Avancer à pas de loup, observer le terrain, jauger l’ennemi… et en cas de défaite, savoir comment faire évoluer son personnage pour passer cette difficile étape.

Le monde se segmente en plusieurs lieux  chacun gardés par plusieurs gros démons bien costauds (c’est auprès d’eux qu’il faudra récupérer votre âme ^^’) – que vous pouvez quasi visiter et re-visiter à loisir… si vous en avez le courage ! Aussi, si vous bloquez à un endroit parce que votre avatar est un peu trop faible… vous pouvez rejouer dans les lieux précédemment visités et ainsi regagner des précieuses âmes, unique monnaie d’échange dans le jeu (autant dire qu’il va falloir y aller molo sur les items si vous voulez évoluer :’ (.

Avec des âmes, on peut acheter,réparer ou faire évoluer ses objets, mais aussi se faire enseigner des sorts/miracles ou augmenter ses caractéristiques/capacités ! Le Nexus est le centre de ces mondes, le lieux où vous vous retrouverez après chaque grande victoire ou défaite… et où vous pourrez discuter et commercer avec d’autres êtres aussi égarés que vous, mais évoluez aussi au contact de la jeune fille en noir…

Chaque monde comporte des ‘évènements’ qui influent sur leur ‘tendance’ : neutre, white, pur white, black, … Selon la ‘couleur’ du monde, les events avec les NPC (héros et/ou simples personnages égarés) changent : en ‘white’, ils vous apporterons leur aide, en ‘black’, la zone sera plus malfamée et certains NPC clés absents… vous empêchant d’obtenir certains items rares !

Car le jeu met l’accent sur l’évolution rationnelle de votre personnage, que vous aurez personnalisé au mieux à sa création. En effet, en dehors de votre classe (parmi 10 classes dont quelques classiques comme Soldat ou Paladin mais aussi quelques curiosités comme Noble ou Barbare), vous pourrez aussi choisir votre sexe et votre apparence. Le rendu est d’ailleurs assez… eh bien il faut bien le dire,  votre perso sera moche, quel que soit le temps que vous passerez sur chaque détail du visage (à l’aide de nombreux ‘outils’) ! Un peu à la Oblivion je trouve… pour les aspects graphiques aussi : certains décors/monstres sont détaillés et plutôt pas mal… et d’autres sont franchement moches ^^’

D’ailleurs, il faut savoir que le jeu est tellement ramifié et complexe que Namco Bandaï propose un Guide de Stratégie dès la sortie, offert avec l’édition collector (Phantom Edition) mais aussi disponible en pré-co chez certains revendeurs. Et même si celui-ci est en anglais (ce qui en fera râler certains ^^’), il s’avèrera extrêmement utile, voir carrément indispensable par moment !

Sinon, le jeu met aussi l’accent sur les fonctions en ligne puisque vous pouvez jouer en coop avec un ou plusieurs amis en réseaux, mais aussi accéder à quelques ‘pistes’ sur la marche à suivre grâce aux ‘tâches de sang’ (qui vous ‘miment’ les dernières secondes de vie d’un personnage… pour éviter de faire les mêmes erreurs ^^’) et aux messages brillants au sol, laissés par d’autres joueurs pour vous donner des indications (comme :  « l’ennemi derrière cette porte craint le feu »).

Parmi les ‘échanges online’, vous trouverez aussi une Galerie des Héros, regroupant les meilleurs joueurs de Demon’s Souls par catégorie (« Plus d’âmes récoltées »,  » Plus d’ennemis tués », …)  De quoi créer un challenge pour certains : figurer un jours au Panthéon ! Surtout que le jeu a une durée de vie quasi illimitée puisque vous pouvez revisiter autant de fois que vous le souhaitez les zones déjà explorées, y retrouver des ennemis à ratatiner et donc des âmes à récolter. La plupart des joueurs arrêteront probablement le jeu une fois l’archi-démon vaincu, mais d’autres – visant le statut de héros – y retourneront sans cesse et y découvriront même probablement encore certains endroits cachés ; )

Tout ça pour dire que Demon’s Soul n’est peut-être pas un jeu pour tout le monde : les adeptes de la progression linéaire, des challenges pas trop insurmontables et qui n’aiment pas spécialement mourir, risquent de trouver Demon’s Souls trop dur et trop compliqué (cf les notions d’affinités des équipements en fonction des caractéristiques par exemple). Mais pour les vrais amateurs de RPG bien hardos, ceux qui ne décrochent pas avant d’avoir tout visité, découvert tous les secrets et bravé tous les dangers… Demon’s Souls est un véritable challenge de titan !

Les Plus :

- Vaste et complexe : un vrai retour aux sources du RPG
- Du choix dès la création : classes, apparence… mais rien n’est verrouillé, vous faites évoluer votre personnage comme vous le souhaitez
- Une progression non linéaire
- Un mode coop bien fichu, vous pouvez invoquer une aide !
- Durée de vie gargantuesque !

Les Moins :

- Difficulté qui risque d’en lasser plus d’un
- Graphismes très inégaux
- Des temps de chargement parfois un peu longs

Note globale : 4/5

Titre : Demon’s Souls

Plateforme(s) : PS3 (exclu)

Catégorie : RPG  / Action

Date de sortie Fr : 25/06/10

Classification : 16+

  1. Thanatiel

    Le jeu n’est pas vraiment « dur » au sens premier du terme. Mais plutôt réaliste…

    Il ne faut pas 50 coups pour mourir : un coup critique ou deux coups bien placés suffisent à se faire occire (et régulièrement les coups puissants STUN ce qui rends difficile l’esquive du second coup) ou si un adversaire vous poutse dans un précipice…

    Après une période d’adaptation au jeux (disons après avoir fait au moins deux fois le premier niveau complètement) on a la fausse impression que le jeu est en fait facile.

    Mais après plusieurs heures de jeux il n’est pas rare de se faire tuer par un « petit » monstre. Car dès que tu prends trop confiance en tes capacités, le retour de bâton arrive. Et en générale, ça s’enchaine, souvent en empirant avec l’énervement, et on se retrouve à perdre sa non-vie sur les premiers monstres du niveau.

    Ce jeu, malgré la pauvreté graphique des personnages est un must du RPG (/Fr = JDR) tu commence en choisissant une classe spécifique mais seul l’évolution choisie détermine réellement tes capacités et cela quelque soit la classe choisis au départ.

    Les combats sont réalistes : même le plus petit des adversaires peut te vaincre facilement si tu est déconcentré ou énervé.

    Le jeu reste tout de même hors de porté des casual gamers dans le sens où il ne faut pas s’attendre à finir le jeu d’une traite sans jamais farmer des âmes en refaisant complètement plusieurs fois certains niveaux…

    Et lorsque le jeu se fini la première fois, il faut tout recommencer en mode + puis ++ puis +++ … pour s’amuser en le faisant en équipe ou pour atteindre le niveau maximale 712 (sachant qu’il faut bien 10~12 heures pour arriver au niveau 50 et que c’est plus en plus long de monter les niveau).

    Le niveau Max ne peut être atteint, même par des HardCore Gamer NoLife, sans « triche » ou à moins de refaire le jeux plusieurs fois en boucle pendant des mois et des mois (Je ne pense pas qu’aucun niveau 712 ne l’ai atteint sans avoir utilisé le « Drain Souls’s Cheat » à un moment donné… ce serais bcp trop long)

    Nous l'appris le 7 juillet 2010
  2. Kiss

    En gros, tu peux pas foncer dans le tas sans réfléchir ?
    Pas glop ça…

    A fini par le dire le 25 juillet 2010

Votre avis ?

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Go to top