menu

SoulBubbles_Awatama_1

[Occaz] Soul Bubbles


Ce jeu ne contient aucun des éléments suivants :

voitures de course, soldats post-apocalyptiques, elfes, orcs ou magiciens, combats sanglants.

Mais pas de panique ! Tout va bien se passer.

C’est par ce petit message d’avertissement que commence le jeu. En effet, Soul Bubbles n’est semblable à aucuns autres jeux auxquels j’ai pu jouer (des hardcore gamer pour trouver un jeu qui lui ressemble, ou pour confirmer que Soul Bubbles est unique en son genre ?).

Nous sommes un apprenti passeur d’Esprits, qui a pour mission de protéger les esprits à l’aide de bulles. En effet, à l’air libre ceux-ci sont vulnérables et vont mourir, alors qu’entourer d’une bulle ils se sentent mieux. Il faut donc les guider d’un A à un point B de la map en soufflant sur la bulle !

Rassurez-vous, il ne faut pas souffler tout le temps dans le micro de la DS (sinon bonjour les malaises ^^), il suffit de tracer des traits sur l’écran tactile de la DS qui indiquera à notre apprenti où et comment souffler (selon la longueur du trait et la durée pendant laquelle nous maintenons la pression sur l’écran). Bien sur il peut s’essouffler, il faut donc bien gérer son souffle, notamment dans les passages où il y a un vent contraire !

Parce que le chemin du point A au point B ne se fera pas sans embuche : non seulement la carte qui s’affiche sur l’écran supérieur ne sera visible qu’au fur et à mesure que la bulle avance mais des obstacles nombreux et variés se dresseront devant nous (animaux qui veulent voler notre bulle, lianes gluantes ou mines où l’on ne voit plus grand-chose).

De plus, nous ne faisons pas que souffler sur une bulle, nous avons très rapidement à notre disposition des masques qui nous donnent des pouvoirs. Par exemple, nous avons le masque de l’oiseau pour créer des bulles, celui de l’éléphant pour dégonfler des bulles ou encore celui du tigre qui nous permet de couper un peu tout (des bulles, des lianes, ou même les langues visqueuses des caméléons…) et de regrouper deux bulles en une. En chemin il faudra aussi ramasser la poussière d’étoile qui nous guide vers notre destination, et les calebasses, qui permettent de débloquer les mondes.

Tout ce mélange nous donne un jeu addictif malgré le but qui parait simpliste au premier abord.

Ce qui participe à cette addiction est le gameplay ultra réactif et intuitif, qui permet une prise en main immédiate du jeu. A la moindre pression sur l’écran, notre petit bonhomme accourt et se met en position, prêt à répondre aux ordres !

Il y a sept mondes (avec cinq niveaux par monde, soit un total de 35 plateaux à passer), chacun ayant sa propre ambiance et ses caractéristiques, en voici trois comme exemple :

-        Tir Taingir est un monde où l’on trouve beaucoup d’arbres et de vent,

-        Tomo-Khani ici l’eau et le feu sont deux composantes essentielles,

-        Anir Niit qui est un peu le monde de glace de Soul Bubbles,

Mais il se dégage du jeu en général une ambiance zen qui participe à la cohérence du jeu et qui en fait une vraie perle du jeu vidéo, même si celui-ci reste quand même assez facile et nécessite plus de patience qu’autre chose.

Soul Bubbles est donc un jeu très beau, aux ambiances variées et au gameplay sans défaut. La difficulté est croissante, mais n’atteint pas un niveau extrême, ce qui lui permet de toucher un large public et ravira les casuals. Les plus gros joueurs se détendront sur ce jeu mais je pense qu’ils peuvent tout autant l’apprécier. C’est véritablement un petit trésor qui est passé inarperçu ou presque…

Les Plus :

-          Univers
-          Gameplay réactif
-          Concept
-          Addictif

Les Moins :

-          Trop facile ?
-          Durée de vie

Note globale : note 4/5

Infos:

Titre: Soul Bubbles

Plateforme(s) : DS (eclusivité)

Catégorie : Action/Réflexion

Date de sortie Fr : 13 juin 2008

Classification : 12+

  1. Griffith

    Je connaissais pas et ton test donne envie (malgré la tronche du héros – haha). Dans l’esprit ça me rappelle un peu les concepts originaux que l’ont peut trouver dans certains jeux indépendants, notamment sur le Xbox Live.

    A craché le morceau le 14 septembre 2010
  2. Linilim

    Je suis contente, car c’est un peu mon but: donner envie aux lecteurs de jouer aux jeux que j’ai vraiment apprécié!

    Avec le temps, on apprend à aimer la bouille du héro, il fait un peu rebelle avec se boucle d’oreille ^^ mais bon je conçois qu’on aime ou pas! Je t’avoues que si je m’étais arrêté au dessin du boitier je ne l’aurai surement pas pris…

    A fini par le dire le 14 septembre 2010

Votre avis ?

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Go to top