menu

default_defaut

Léa passion : Salon de Beauté – DS


Lea Passion Salon De BeautePlateforme(s) : DS

Catégorie : Simulation / Gestion

Date de sortie Fr : 22/10/09

Classification : 3+

Les différents opus de la saga Léa passion c’est comme une pochette surprise : parfois on tombe sur un truc super et des fois on est déçu…

Tout commence avec la jeune Léa qui ouvre son salon de beauté avec l’ambition de devenir une styliste renommée, pour cela, il va lui falloir satisfaire et fidéliser sa clientèle, puis compter sur le bouche à oreille pour attirer des célébrités.

Avec un titre pareille et au vu des autres opus on s’attend à  un jeu honnête, qui aurait pu permettre de gérer son propre salon de beauté, c’est raté !! Léa Passion Salon de Beauté propose un gameplay et un scénario ennuyeux centré sur la répétition de mini-jeux de coiffure et de maquillage très simpliste et tellement assisté qu’on à pour finir l’impression de ne rien décider.

La gestion y est réduite à sa plus simple expression (elle ne consiste qu’à acheter quelques décorations pour agrémenter son salon). La progression est toujours la même et se répète inlassablement : chaque jour, une cliente pénètre dans votre salon de beauté (les premières clientes arrivent en bus ou au volant de leur véhicule personnel, mais les stars du show-biz débarqueront en limousine ! Waouh !!).

La première chose à faire est de lui demander de patienter, le temps de lui servir un rafraîchissement à l’occasion d’un mini-jeu vraiment très simple et répétitif qui en dit déjà long sur la suite. Chacune de vos clientes a ses exigences (changer de look, se préparer pour un casting, être la plus belle au bal de promo…), toujours très artificielles et donc bien dans le thème.

Ne comptez pas donner libre cours à votre créativité : il s’agit de sélectionner, parmi les différents styles de coiffure et de maquillage disponibles, celui qui correspond à la demande de votre cliente. La possibilité d’en débloquer d’autres tout au long de votre progression ne sert donc pas à grand-chose puisque vous ne pouvez jamais les utiliser librement. Puis vous passez enfin à l’action. Vos clientes les plus fortunées auront droit à la totale dans votre institut de beauté (enfin soin, coiffure et maquillage quoi…)

Chaque phase de son, de coiffure ou de maquillage se compose de plusieurs mini-jeux successifs. Leur gameplay vu et revu est enfantin (suivre une ligne avec le stylet, gratter de haut en bas, peindre…) ne leur procure guère d’intérêt : en gros vous n’avez pas l’impression d’appliquer du rouge à lèvres, mais de colorier une surface avec un TRES gros feutre rouge. Le seul choix que l’on vous propose est celui des couleurs les plus excentrique (teinture, fard à paupières) et pas toujours très coordonnées ou harmonieuse (bref : un vrai pot de peinture).

Pour le reste, vous utilisez les instruments qu’on vous donne dans l’ordre où on vous les donne et pas autrement vous n’avez pas votre mot à dire… Une fois terminée, la cliente vous donne son avis, bizarrement toujours très positif même si vous avez commis quelques maladresses (tirer ses cheuveux ou la maquiller comme un camion volé…). Puis vous passez à la cliente suivante.

Ces séquences de jeu, qui ne durent guère plus de 5 minutes, succèdent donc inlassablement les unes aux autres d’un bout à l’autre du jeu. La seule évolution du jeu étant le semblant d’évolution de la réputation de votre salon.

En bref cet opus de Léa passion est uniquement à conseiller à un très jeune public car il lassera très vite les plus grande à qui je conseillerais plutôt la maison du style (cf : le test effectué la semaine dernière !)

Les Plus :

- Des graphismes bien réussis et un gameplay à la verticale bien choisi pour ce jeu ou les gros plan sur les visages sont prépondérants.

Les Moins :

- Une durée de vie vraiment TRÈS courte dû à la lassitude du gameplay.
- Une prise d’initiative minimum car des actes très assistés.

Note globale : 1,5/5

1 commentaire

  1. tsoumou ndinga manuella magalie

    Léa j’ai vraiment onvi d’admirer tes création et tes tallon, et aussi de te voire et voire ta beauté naturelle je tembrasse

    N'a pas pu s'en empêcher le 16 décembre 2013

Votre avis ?

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Go to top