menu

KingdomHearts_3582days

[Test] Kingdom Hearts : 358/2 Days


Mon épée est une clé géante et j’aime les glaces (tout un programme ^^’)…

Je n’étais peut-être pas la plus apte à faire ce test puisque je n’ai jouée à aucun des précédents opus de Kingdom Hearts (même pas les plus connus, ceux sortis sur PS2 en 2002 et 2006).

En effet, même si certains les rapprochent de la saga des Final Fantasy ou des Dragon Quest… perso, j’ai toujours eu du mal à avaler la présence des personnages de Disney, tels que Mickey ou Donald, qui pour moi plombent complètement l’ambiance du jeu (la faute à l’Éditeur y parait…).

Alors que ce soit une bonne ou une mauvaise chose, je vous aie testé ce jeu sans l’histoire qui va avec, l’esprit disons neutre… et quand j’ai su mettre mes aprioris de côté, j’ai été plutôt agréablement surprise…

D’une part, le personnage principal – Roxas – est plutôt étrange : taciturne, limite dépressif… enfin disons carrément pommé ! Il se retrouve sans savoir pourquoi (il semble avoir perdu la mémoire…) dans une organisation – l’Organisation XIII – dont le but est de chasser les Sans-coeur pour pouvoir renvoyer leurs précieux biens à Kingdom Hearts… pour qu’eux-même puissent enfin devenir complet (car les 14 membres-guerriers de cette ‘confrérie’ non pas de coeur… dur ^^’).

Chaque jours, le chef vous donne une ou plusieurs missions à accomplir… pour le bien commun, et vous ne pourrez passer au jour suivant que lorsque celles désignées comme ‘obligatoires’ seront réussies (y’en a aussi des optionnelles, pour récupérer de l’exp et du stuff ; ). Chaque jour, on en apprend ainsi un peu plus sur l’organisation et sur ses membres, et sur Kingdom Hearts.

Dans ce concept de ‘missions’, j’ai parfois cru revoir un certain Crisis Core… mais la comparaison s’arrête là (à si : les graphismes sont tout aussi beaux – probablement ce qui se fait de mieux sur DS – mais dans un genre différents… et Crisis Core était sur PSP !).

Comme dans nombre de ce genre de jeux, on sent que chaque personnage à un historique bien à lui, parsemé de sombres secrets… et on se surprend à vouloir en savoir plus (en particulier pour la petite n° 14, Xion, recrutée juste après vous et qui demeure très mystérieuse…). Chacun à en effet ses armes et des techniques qui lui sont propres… mais aussi pas mal de choses à cacher…

On retrouve aussi – comme dans tout bon RPG – une grosse partie de ‘préparation’ : recueillir de nouveaux objets, apprendre à les utiliser, s’en équiper au mieux (on ne peut en emporter qu’un nombre limité en mission… il faut bien faire ses choix ! ^^’). On retrouve aussi la notion d’évolution du personnage (non seulement expérience mais aussi customisation !) qui fait que sans entrainement, il arrive toujours un moment où on se retrouve fasse à des ennemis beaucoup plus costauds que vous.

Globablement, Kingdom Hearts 358/2 days est plutôt un bon RPG, d’autant plus qu’il tourne très bien sur une console, il faut bien l’avouer, pas vraiment faite pour (limiter niveau graphismes, mémoire, etc.). De plus, son scénario très présent et sa durée de vie assez impressionnante pour un jeu DS, en font un bon investissement ; ). On regrette juste une linéarité un peu forcé… comme le scénario et les missions évoluent par jours, on ne peut pas avancer ou remonter dans le temps ^^’.

KH358/2D n’a donc pas à rougir devant d’autres JDR/RPG (avec une pincée d’action, car les combats sont ‘en live’ et non au tour-par-tour !) tournant sur ces ‘grandes soeurs’… à recommander donc à ceux qui aiment le genre  et qui veulent en avoir pour leur argent (je ne l’ai pas encore fini et je suis déjà  à plus de 30h de jeu !!).

Les Plus :

- Des graphismes 3D impressionnants pour la DS
- Un grands nombres de personnages secondaires avec leurs histoires et leurs vécus qui apportent une note humaine et attachante au scénario
- Une durée de vie qui rend le titre hyper rentable ; )
- Les musiques sont magnifiques et collent parfaitement aux changements de rythmes du jeu

Les Moins :

- L’empreinte de Disney… qui peut donner un côté un peu niais infantile à un scénario qui ne l’est pas vraiment au départ
- Une linéarité indéniable (malgré les missions facultatives) : on ne passe au jour suivant qu’en ayant réussi le(s) mission(s) obligatoire(s) du jour
- On se serait bien vu y jouer sur PSP (des graphismes encore plus beaux !?!)… mais rien de prévu pour le moment…

Note globale : 4/5

Plateforme(s) : DS

Catégorie : RPG / Action

Date de sortie Fr : 09/10/09

Classification : 12+

  1. ptitvivi56

    Ayant jouée à la version PS2 de 2002 je suis déçu par l’histoire, moi perso j’aimais bien les monde de disney et y’avait une vrai histoire là je suis un peu deçu par la linéarité de celle-ci sous forme de mission. Mais en revanche au niveau du jeu y’a rien à redire, les graphismes sont super beau et ponctué de scénes cinématiques magnifique pour cette console et le game play et pas mal…Parfois un peu compliqué à utilisé et à comprendre comment s’equiper car selon la mission il ne faut pas prendre le memes choses.Mais le finie en vos la chandelles car les missions deviennent trés interressantes sur les derniéres heures de jeux.Enfin compter quand meme une quarantaine d’heure pour arrivé au bout et faire toutes les missions a fond.Le jeu en vos tout de meme la chandelles et ce sont de belles heures de jeux en perspective car il est assez addictif par ses personnages et son histoire…On veux savoir qui sont ces mysterieux personnages…

    Nous l'a avoué le 21 octobre 2009
  2. Helena

    Kingdom hearth 359/2 days (c’est un peu long comme tire mais bon^^) nous place dans un univers à cheval sur plusieurs monde tirés des Disney de notre enfance (Aladdin, Alice au pays des merveilles, Peter Pan et bien d’autres).

    Le personnage, Roxas, est un charmant blondinet amnésique faisant partie d’une sorte de clan dont il est le petit nouveau. Il est ce qu’on appel un simili, c’est-à-dire un dérivé de l’âme d’un humain. Son but est de récupérer à l’aide de sa keeblade (son arme en forme de clef) les « cœurs » des créatures qu’il bastonne, tout cela pour compléter le kingdom hearth qui lui donnera un cœur.

    Au premier abord, je me suis dit que ce jeu allait être un final fantesy du pauvre, mais que ne fut pas mon erreur. Ce jeu est amusant et attrayant. Jouer a Final fantasy au milieu de l’univers Disney est quelque chose de très divertissant. Pouvoir bastonner des monstres en tout genre en incarnant Dingo ou Donald, rien n’est plus déstressant après une journée de boulot.

    Il faut rajouter à cela des cinématiques d’une qualité incroyable pour une ds (on dirait vraiment un mini-film). On rentre totalement dans l’univers.

    Mais il ne faut pas se voiler la face, le bonheur n’est pas éternel. L’axe de rotation de la caméra n’est pas franchement excellente, et bon nombre de fois je me suis fait descendre par un tir dans le dos (tous des lâches, moi je vous le dit).

    Les concepteurs ont totalement oublié l’écran tactile de la ds qui est mis à l’écart tout au long du jeu. Je déplore aussi une mise en place un peu longue de l’histoire.

    Ce jeu reste très agréable avec son mode mission en solo ou en coop.

    J’ai aussi adorée la customisation des armes et de leur originalité j’avoue que me battre avec une clef géante a toujours été un de mes rêves^^).

    En somme, si vous aimez Disney et bastonner des plantes cracheuses de flammes et autres créatures improbables, ce jeu est fait pour vous.

    Points positifs :
    - un bon mode mission en solo et en coop
    - des armes customisables
    - une qualité des cinématiques à couper le souffle (non, je n’exagère pas)

    Points négatifs :
    - ce jeu est légèrement répétitif
    - une intrigue lente à arriver
    - un axe de rotation de la caméra peu réactif

    Note 15 / 20

    A partagé sa vision des choses le 29 avril 2010

Votre avis ?

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Go to top