menu

QuiEsTuPeter

[Art] Qui es-tu Peter ?


Demain se termine à l’espace Louis Vuitton, une super expo sur la thématique de Peter Pan vue par différents artistes. Quel est le rapport entre Peter Pan et les jeux vidéo ? Et bien pour moi, être geek c’est aussi vouloir rester un enfant à jamais, pour pouvoir s’amuser et ne jamais mourir.

L’Art Contemporain n’étant pas notre spécialité, nous n’allons pas vous faire tout un chapitre sur la signification des oeuvres et les influences des artistes qui les ont créées. On va simplement tenter de vous expliquer ce qu’on a ressenti…

¤

L’avis de Kassy

Pour ma part, cette expo m’a tour à tour émerveillée et effrayée… le genre de sentiments très forts et tellement opposés qu’ils vous donnent des frissons quand vous passez rapidement de l’un à l’autre.

J’ai, par exemple, adoré le mur de clichés en couleur de Grégoire Bourdeil,qui reprend le code de la promotion cinématographique (clichés du film, affiche) regroupant des images de politiciens, militaires, ou religieux où apparaît de façon récurrente un symbole de piraterie… un conte moderne qui n’a jamais été filmé…

Quant au couloir revisité par Jérôme Zonder, tout en noir et blanc… à vous remuer les tripes!

Mais j’ai aussi été vraiment secouée par Qui a le temps de grandir de Melonie Foster Hennessy, où l’on voit des visages d’enfants un peu freaky en hologrammes qui évoluent étrangement. Mais aussi L’hydrophile de Nicolas Julliard où on pénètre dans une pièce illuminé par des néons bleus où est projetée une vidéo de fonds sous-marins (parce que j’ai justement une peur bleue des profondeurs… oui, je sais c’est zarbi :/). Et Des Ombres dans la Magie du Trésor d’Arnaud Kalos m’a totalement terrorisée (une vraie pétocharde ^^’) !

Sans oublier que pour entrer et sortir de l’exposition, on empreinte un ascenseur totalement plongé dans le noir : comme s’il fallait faire le vide avant d’entrer ou de sortir de cet univers hors du temps, comme le Neverland de Peter.

Mais mon oeuvre préférée était cette énorme installation de Jean-Philippe Illanes : Mes contrées imaginaires (cliquez sur la photo à droite). Dans la vitrine du magasin Vuitton donc visible de tous, cette accumulation de peluches destructurées m’a complètement retournée. Visuellement, on reconnait facilement les représentations à fourrure des héros de notre enfance… mais de les voir ainsi découpées avec un intérieur reconstruit, comme si ces peluches avaient des organes… Saisissant !

¤

On peut donc conclure en disant qu’on peut aimer passer des heures d’affiler devant un bon jeu vidéo et en même temps savoir apprécier l’Arts dans ce qu’il a de plus innovant… et pas forcement besoin de plutord d’appareils électroniques pour ça ;)

L’avis de Fa :

« Tout d’abord, merci à Kassy pour m’avoir fait découvrir cette expo à côté de laquelle je serais sans doute passé… Ah là là! Vie exaltée! A mon tour donc de dire ce que j’en ai pensé.  Et ce n’est pas parce que je m’y connais un tout petit peu plus en art contemporain, que je vous en ferais des tartines, rassurez-vous.

Qui es-tu Peter?

Tout commence par un coma.. un long coma de 30 secondes dans un ascenseur/cercueil.

Vient ensuite la promesse : Vous ne mourrez jamais. Belle promesse, difficile à tenir…

Le thème, on l’a dit, est celui de Peter Pan. Ce héros immature et égoiste qui laisse mourir de vieillesse son amoureuse Wendy. Laissez-vous envahir par l’érotisme SM de sa mise à mort dans l’oeuvre de Grégoire Bourdeil. Wendy se fait enlever, puis habillée en petite fille modèle, les mains attachées dans le dos, elle avance sur un plongeoir, et se fait pousser dans le vide. Où es-tu Peter? Pourquoi ne sauves-tu pas ta bien-aimée? Les gens mortels ne t’intéressent donc pas?

Tâchez de prendre conscience de l’envers du décor de notre monde… sociétés secrètes et gouvernements mal intentionnés, ils veulent notre vie en échange de pouvoir et d’argent. La mort est un business lucratif.

Alors mourir, pourrir, grandir, se noyer ou sauter par la fenêtre, à vous de choisir. Tuez-vous à la tâche comme dans l’oeuvre d’Arnaud Kalos ou faites-vous ouvrir en deux comme ces peluches de Jean-Philippe Illanes.

Mon moment/oeuvre coup de coeur : un labyrinthe de cadavres enchevêtrés, style fausse commune, réalisé in situ par Jerôme Zonder. Vous marchez sur, à côté, en dessous de corps sans vie, dénudés ou habillés… Memento mori…

Dépêchez vous de vivre, car vous mourrez un jour.

Tout est un éternel recommencement. »

Chers lecteurs : si vous appréciez – de temps à autre – ce type d’article qui sort un peu de l’ordinaire… faites le nous savoir en commentaire ! Et si vous n’aimez pas… bin pareil, commentaire ; )

1 commentaire

  1. Yui-x

    J’aime ce type d’article ! Ça change du carcan de nos habitudes et puis on peut être une geek et aimer l’art, les deux ne sont, bien au contraire, pas incompatible comme l’a dit Kassy ! :)

    Par contre, j’avoue ne pas être fan de l’art contemporain. Bon, je ne dis pas, j’apprécie ce courant artistique mais.. j’ai tout de même un peu mal à avoir des coups de cœur pour ce genre d’œuvre d’art. Quoi que, j’aurais peut-être appréciée le labyrinthe de cadavres, qui sait ! huhuhu :P

    A fini par le dire le 12 janvier 2011

Votre avis ?

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Go to top