menu

PGW_Kanzen

[PGW] Again ?! Yes sir.


Conçu par le SELL, et positionné comme un E3 à la française, Le Paris Games Week aura vu débouler dans le pavillon 1 du parc des expos des hordes entières de gamers, de casuals, de curieux, et de chasseurs de goodies.
Passons sur la sonorisation aussi pénible qu’intrusive, pour nous concentrer sur deux choses. Tout d’abord, le manque d’exclu, ce qui est bien triste quand on se veut un nouvel E3, et du coup, certaines de ces exclus, dont, ma licence favorite en terme de jeux de tirs. Oui, aujourd’hui, j’ai décidé d’être égoïste.

Oussa des jeux qui vous mettent vraiment l’eau à la bouche ?

Je lis SELL, je lis toute la campagne de com autour, je note la présence des gens qui comptent dans le domaine du JV, et je dis : MIAM y’a bon banania.
Et je me retrouve, toute frétillante, devant les portes du Graal. Et là, je dis : Ah… ouais… *desu*
Déjà, parce qu’au final, le salon était assez petit, alors que sur plans, la Playstation City paraissait juste immense. Bon, je peux comprendre au sens où, un salon, c’est extrêmement onéreux, et que pour une première édition, mieux vaut ne pas voir trop grand si on se ramasse.

Ensuite, les potiches. Qui pullulent. Qui n’amènent rien au salon, et servent uniquement à faire baver l’ado boutonneux situé dans la tranche 15/18 ans. Et fortuitement, la moyenne d’âge de la fréquentation semblait sensiblement plus élevée ( d’une dizaine d’années)… Le gamer, pris comme un pigeon dopé aux hormones ? Alors non, c’est pas parce qu’au TGS on vous met des idols prépubères que c’est nécessairement classe !

Puis, le son. Bien gras, bien grésillant, bien trop fort. Sony n’est pas réputé pour son matos Hi-tech en termes de son ? Laissez-moi vous dire qu’essayer de jouer sur ce stand, c’est un défi. Au bout de 40 secondes, et même en essayant de toutes ses forces d’être concentré sur un jeu, vous êtes sur les nerfs. Pourquoi ? Parce que vous êtes auditivement agressé. Et bien comme il faut en plus. Moi qui rêvais de tester GT5, j’en suis pour mes frais, parce que les sons parasites m’ont tellement gênée que j’ai du mal à me faire une véritable idée du jeu : un comble !

Pour terminer, le plus regrettable étant qu’au final, le PGW n’était qu’une foire de Noël. Tout un chacun s’est contenté de mettre en avant ses blockbusters pour que le péquin moyen puisse faire sa liste au gros barbu en rouge – et je ne parle pas de Castro. Et ça, c’est dommage. Justement parce que l’E3 et le TGS présentent en général beaucoup d’exclus, même si on les attend déjà un peu, l’info ayant transpiré. A quoi rime de tester un jeu sortant dans la semaine ? Je vous le demande. Foire à l’empoigne aussi, avec des chasseurs de goodies prêts à vous buter pour une housse de couette Deux EX. Moi, Adam Jensen. Toi, taggle.

Des jeux, enfin !

Parce que oui, malgré un bras bionique défectueux depuis des mois, je me suis quand même essayée à une paire de jeux. Alors, pas sur Wii, parce que mon bras ne veut pas, et que accessoirement, je n’ai pas cette console. Par avec Kinect non plus, parce que l’idée de bouger mon boule me donne des envies de meurtre. Pas non plus avec Playstation Move, parce que j’ai pas envie d’être vue en public un gode lumineux en main. Globalement, outre mes plaisanteries vaseuses, parce que j’aime tout bêtement tenir un pad (ou un clavier), et que jouer sans me perturbe au plus haut point.
Au départ, je voulais tester tous les FPS du salon. Je n’ai pas pu. Des files d’attente de malades m’ont découragée pour Homefront, surtout qu’il n’était pas jouable. Même combat pour Deux Ex et COD Black Ops. En plus, de toute façons, j’ai de gros doigts, et mon avatar ne m’aime pas. Au bout de cinq minutes de jeu, il veut toujours se suicider.

Mettant de côté mes appréhensions initiales, j’ai été jouer à Killzone 3. La démo proposait une phase de tir classique dans un environnement glaciaire. Vous débutiez sur un promontoire, avec un fusil d’assaut, un flingue, et des grenade. Armement de base. Il fallait ensuite se déplacer pour prendre d’assaut une base Helghast, avant d’être pris en charge par un transport aérien.
Le moteur tourne bien, graphiquement, c’est très correct. La prise en main est ultra-rapide et agréable. La démo durait environ 10mn, et le jeu, sans être transcendant sur démonstration, promet au moins d’être agréable. Il n’y a plus qu’à attendre mars 2011.

Sans être un FPS, j’ai pu m’essayer à l’Arlésienne, AKA Gran Turismo 5, qui me fait plus qu’envie depuis maintenant six ans ! Plusieurs circuits étaient dispos, ainsi que plusieurs modèles de voitures ( dont la GT Citroën *__* ) correspondant aux types de circuits. L’inertie, le type de motorisation, le poids de la voiture sont bien rendus, c’est génial de se replonger dans un GT. Alors, oui c’est beau. De plus, la gestion climatique est vraiment hyper bien foutue et intéressante. Heureusement, depuis le temps qu’on l’attend !

GT5 était jouable sur borne arcade, sur borne avec volant bien sympa, et surtout, sur une Audi TT montée sur verrins : sensations réalistes garanties ! La démo arcade durait 2 mn, un peu short quand on veut tester le mythique Nürburgring.
Reste qu’on ne connait toujours pas sa date de sortie, même si on nous la promet pour cette fin d’année.

Test flash de TRON Evolution : illisible, quasiment aussi intelligible qu’un mime mort. Dommage, parce que je suis fan de TRON.

And, last, but not least : geeeaaaaars of war thrreeeeee ! Hum, Gears of War 3.

Le fait que vous ressentiez comme un vent de fan excitée est tout à fait fortuit. Et là, il y avait une vraie putain d’exclu, car le jeu a été retardé pour diverses raisons nébuleuses ( remise à niveau du soft ? Volonté de sortir le bébé du bain uniquement lorsque la concurrence est moins féroce ? ). Et du coup, c’est heureuse comme un pape fraichement élu que je me suis dirigée vers la file d’attente pour GoW3 sur le stand Microsoft. Seule fille perdue dans une raz-de-marée de testostérone. Heureusement, j’étais accompagnée de mon partenaire particulier. Pour jouer en multi, c’est mieux. En revanche, les photos, films, sont interdits. Exclusif jusqu’au bout.
Après une attente longue, nous sommes enfin entrés dans la salle de torture. Oui, oui. Accueillis par deux bouchers, dont n’est autre que le cosplayer, gamer et présentateur DamDam ( Damien Ratte ), en tablier blanc sanguinolent, un hachoir à viande dans une main, et une jambe humaine coupée dans l’autre. La pièce est plongée dans la pénombre, et la mise en scène me plait énormément. On nous prévient donc que notre expérience gore correspond au mode multi Beast, l’équivalent du Horde de GOW 2. Qu’elle se jouera à 5 joueurs, sur 4 manches, et que nous ferons les Locustes prêts à en découdre avec les Gears. Le gagnant obtiendra un t-shirt ( et là, je me mets à baver ).
On nous invite à prendre place sur un tabouret ( trop grand, et sans barre d’appui, merci pour les nains, ségrégationnistes ! ), à chausser un casque, et à prendre en main le pad Xbox 360. La première manche ne propose que deux classes : des rebuts, ou des tickers. Jouer un ticker pourrait sembler risible, et pourtant, il est diablement efficace, le bougre ! Première manche, je me fais dessouder par … Carmine !? Monde de merde !
Pour la deuxième manche, on nous propose de jouer une catégorie au dessus, avec des rebuts, ou des boomers. Ces derniers sont des gros tas, et donc, se meuvent à la vitesse d’un escargot asthmatique. A côté de ça, ils sont armés de bonne vieilles hacheuses, et certains sont blindés. Puis, viennent le Kantus, et surtout, un Kantus blindé, qui roxxe. Rapide, leste, il se pratique comme un Gear. Et là, enfin, j’ai pu faire ce que je voulais : une exécution. Et avoir le plaisir de voir un Gear exploser façon œuf contre une porte. Du sang partout, y compris dans votre champ de vision. Jouissif ! Vous pouvez aussi incarner une berserker, l’accorte femelle locuste, si poétique lorsqu’elle entonne son chant d’amour pour vous. A noter que son champ de vision est réduit, comme de juste.
Le moteur à l’air d’avoir été remis un poil à niveau, les graphismes sont beaux, et aucun ralentissement ne se faire sentir. En revanche, le steack est considérablement plus saignant que ses grands frères, et là je dis AMEN !

Hé way, on l'a eu o/

Conclusion

Le PGW devrait selon toute probabilité l’année prochaine cannibaliser le Micromania Game Show. La question reste de savoir si le salon sera plus étendu, et plus riche pour sa deuxième édition, s’il y en a une. C’est souhaitable, car le nombre de joueur va s’accroissant, et qu’il est fort utile d’obtenir en direct et de la part des acteurs du milieu des informations pour nous guider dans nos choix. Et c’est toujours sympathique de se retrouver dans un endroit avec des gens comme nous.
Nonobstant, certaines choses seraient à améliorer, à mon humble avis, comme le son, et la débauche de barbaque féminine. Voire ajouter plus d’exclusivités.
C’était pourtant agréable de se balader dans les allées du PGW. Et puis tout n’est pas perdu, j’ai vu Marcus en vrai. Et lui, il ne crachait pas dans son micro.
Ite missa est, vous pouvez regagner vos pénates !

¤

Crédits photos : Llyza !

  1. Greg92

    On dit merci qui pour le tee shirt GoW 3? ^^

    A craché le morceau le 5 novembre 2010
  2. Lapuciole

    Pouah tu m’as foutu plein de frissons avec GoW3!!

    Nous l'appris le 5 novembre 2010
  3. Tib0o

    L’exclusivité sur Gears Of War 3 était bien gérée par Microsoft en tout cas, et ça plaisir de voir ça en France.

    Je trouve d’ailleurs dommage que Nintendo n’ait pas daigné mettre quelques 3DS sur son stand. Cela aurait coûté 2 brouettes (:D) et aurait permis de profiter du succès médiatique du salon, et surtout de faire tester la console qui, je le rappelle, ne peut être filmée ou profiter des vidéos démonstratives.

    Aucun autre « grand » salon avant la sortie de la console…je vois mal comment Nintendo compte faire pour promouvoir la bête :D

    A partagé sa vision des choses le 5 novembre 2010
  4. Greg92

    En même temps plus on approche de sa sortie, et moins j’en ai envie de cette console :p

    A craché le morceau le 6 novembre 2010

Votre avis ?

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Go to top