menu

MuseoGames

[Expo] Museogames – Une histoire à rejouer


Il était une fois…

…une gameuse qui commença ses classes munie d’un Amstrad CPC 464 et dont l’enfance fut bercée par des rêves remplis de pixels et de combats contre les forces du mal essayant de détruire l’univers.

C’est cette gameuse qui a pu visiter hier soir l’exposition temporaire « : MuseoGames – Une histoire à rejouer » au Musée des Arts et Métiers de Paris.

Espace « Play »Espace Play

Dès le début de l’exposition, de nombreux souvenirs m’ont assaillie. Des écrans vous montrent quelques jeux cultes histoire de vous plonger de suite dans le bain.

On continue ensuite par un couloir « grillagé » qui nous permet d’apercevoir de nombreux accessoires « d’antan » : de vieilles machines, des magazines, des cartes mémoires etc.

Au bout de ce couloir, une grande pièce. Les murs de côté de celle-ci sont couverts d’écrans géants. Au centre, vous trouvez des consoles. Serait-il possible que… Eh oui ! Vous pouvez jouer aux consoles sur des télés au centre de la pièce et vos exploits sont retransmis en « direct live technologie top classe » sur les écrans géants. C’est là que mon côté « nostalgeek » a définitivement repris le dessus ! Super Mario Bros, Arkanoid, Boulder Dash, Vectrex, Pong, Rez, Tetris… ne sont que des exemples de jeux auxquels vous pourrez jouer. J’ai eu la chance d’être dans une session avec assez peu de monde et donc nous avons pu profiter de pas mal de jeux !

Et franchement comment peut-on oser douter du fait que le jeu vidéo est un objet qui a sa place en tant qu’art quand on voit la beauté d’Okami ou le gameplay des Sonic ?!

Espace Play 2Sur le dessus de la plateforme du centre, vous pouvez trouver les consoles histoire de voir à quoi elles ressemblaient. Je me suis souvenue avec émotion de ma NES, ma Megadrive II etc.

C’est aussi là que commencent les débats sur la meilleure de son époque, la plus belle, la plus performante etc… Ne cherchez pas, la Dreamcast les explose toutes ! (non ce n’est pas du tout un avis subjectif, c’est la plus belle et la plus chouette de toutes les consoles de tous les temps !)

Un petit bémol tout de même, certains pads commencent à ne plus trop fonctionner (Boulder Dash et Pong), certains jeux n’ont pas de musique (Rez), il serait dommage que des joueurs découvrant ces jeux pour la première fois ne puissent profiter pleinement de l’expérience !

Il y aussi des interviews en écoute (telles que celle de Philipe Ulrich ou Frédérick Raynal par exemple) qui vous permettent d’en apprendre un peu plus sur le jeu vidéo.

Un coup de cœur dans cette pièce aura aussi été le parallèle « Keaton-Mario ». En entrant, sur votre gauche, vous trouvez un grand écran où sont mis en parallèle un film de Buster Keaton et des scènes tirées des jeux de Mario. C’est Manuel Garin, un espagnol qui a réalisé ce parallèle et c’est bluffant !

Game Over

Est-ce déjà la fin ?

Insert Coin

Space InvadersAu fond de la pièce, un grand mur avec l’inscription « Game Over », j’étais assez déçue que seules les consoles aient été représentées dans l’exposition mais j’ai quand même voulu aller voir plus loin…

Et j’ai bien fait, c’est loin d’être un « Game Over », c’est une salle dédiée aux bornes d’arcade !

Je pense que c’est quand j’ai pu jouer sur la borne « Space Invaders » que j’ai fini par perdre le peu de neurones qui me restaient ! C’est dingue le temps qu’on peut passer sur un jeu à priori si « simple » et pourtant : c’est super dur ! Je ne vous parle pas d’Outrun (où je ne passe pas le premier checkpoint), ni de Street Fighter (j’ai toujours préféré Soulcalibur de toute façon !) et encore moins d’Astro City 2 (je ne comprends pas comment on peut réussir à éviter tous ces projectiles !). D’autres bornes telles que Time Traveler etc. sont aussi présentes donc vous l’aurez compris, des bornes d’arcade, du choix, y’a de quoi s’amuser pendant un bon bout de temps !

Infos pratiques sur l’exposition

Elle a lieu depuis le 22 juin et jusqu’au 7 novembre 2010. L’association MO5.com s’est associée au Musée des Arts et Métiers pour exposer une partie de leur collection vidéoludique. Notons que l’École nationale des jeux et médias interactifs numériques (Enjmin), l’institut du Cnam ainsi que l’École Supérieure des arts appliqués Duperré participent aussi à l’exposition.

Vous pouvez vous y rendre tous les jours de 10h à 18h, et en nocturne le jeudi jusqu’à 21h30.

Il vous faut aussi savoir que les visites sont organisées en « sessions » de 1h30 environ pour ne pas qu’il y ait trop de monde en même temps dans les salles. Et donc suivant la couleur du ticket qu’on vous remet (et aussi parce que c’est noté dessus) vous saurez dans quelle plage horaire vous pourrez effectuer votre visite. Pour les tarifs comptez 5,50 euros en tarif normal et 3,50 euros en tarif réduit.

To be continued

Vous l’aurez compris, je suis conquise par cette exposition ! N’hésitez pas à y faire un tour pour vous rappeler « le bon vieux temps » ou pour voir en vrai les consoles que vous n’avez pu découvrir quand vous étiez jeune (ou pas encore né !). J’espère sincèrement que de telles expositions continueront à voir le jour dans le futur afin de faire connaître à tous certains jeux et consoles cultes mais surtout pour leur montrer que le jeu vidéo n’est ni diabolique ni un hobby pour dépressifs mais peut avoir sa place dans les milieux artistiques classiques et qu’il est nécessaire de réfléchir sur sa place dans notre société !

  1. Greg92

    Encore un article que j’ai failli zapper !

    Serait il possible pour les feignasses comme moi que les articles apparaissent dans l’ordre de sortie, car avant de tomber par hasard dessus, je pensais qu’il n’y avait pas eut de nouveaux articles entre le Silent Hill du 21 et la preview de Ken du 27 ?

    Grego la feignasse :)

    A couché sa pensée le 27 septembre 2010
  2. Jade

    Superbe article merci

    A fini par le dire le 29 novembre 2012

Votre avis ?

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Go to top